French English German Italian Spanish

LES PHARAONS

Le mot "pharaon" découle de la transcription de l'expression égyptienne, "per-aâ" qui signifie "la Grande Maison", c'est-à-dire le palais royal et ceux qui l'habitent. Ce n’est qu’au début Nouvel Empire durant la XXIIème dynastie que le terme pharaon apparait pour désigner le Roi. Toutefois cette appellation immortalisera tous les souverains qui ont régné sur l’Egypte durant plus de trois millénaires.

D’autres mots désignent également la personne royale : nesout (le roi), Neb (seigneur), Hemef (sa majesté). Per-aâ est employé comme un titre précédant le nom du souverain. Au palais, on se sert de périphrases telles que "Horus dans son palais", La Majesté de mon seigneur", "le roi du Double-Pays", "le Seigneur des Deux-Terres" pour nommer le pharaon

L’histoire des pharaons commence vers 3100 av. J.-C. avec l'unification des deux terres : la Haute-Egypte, au sud, et la Basse-Egypte, au nord, correspondant respectivement à la vallée du Nil et au delta du fleuve. Elle s'achève avec la conquête de l'Egypte par le roi grec Alexandre le Grand en 332 av. J.-C. Mais la chute de l'Egypte pharaonique n'entraîne pas celle de sa culture ni de sa religion, qui se maintiennent jusqu'au IVe siècle, alors que le pays est devenu province romaine.

 

 

C’est un prêtre égyptien, Manéthon qui, au IVème siècle av. J.-C, a réparti les pharaons en trente dynasties. Une dynastie est un groupe de souverains membres d'une même famille, issus d'une même ville où ayant choisi une même capitale. Les historiens ont rassemblé les dynasties en grandes périodes. Les plus glorieuses sont l'Ancien Empire, célèbre pour ses pyramides ; le Moyen Empire, âge d'or de l'art et de la littérature ; et te Nouvel Empire, le temps des conquérants : les pharaons dominent alors un vaste territoire et accumulent les richesses. Les constructions se multiplient, le mode de vie atteint) un raffinement extrême.


 


 

Fil de navigation