French English German Italian Spanish

Cosmogonies de l'Égypte antique

Cosmogonie (du grec cosmo- « monde » et gon- « engendrer)- Ensemble des doctrines à l'aide desquelles on explique l'origine du monde. On désigne ainsi toute théorie de l'origine de l'univers et qui renvoie plus couramment aux mythes qui racontent l'origine du monde. Ne pas confondre avec la cosmologie, qui est la « science des lois générales qui gouvernent le monde physique.

 

L'Egypte ancienne connaît un certains nombres de systèmes cosmogoniques. Ces systèmes procèdent tous d'idées analogues, mais varient dans le détail, et notamment en ce qui concerne les noms des dieux qui entrent en action. Le schéma-type du récit cosmogonique égyptien est le suivant. A l'origine, il n'y avait qu'une sorte de masse-espace, liquide, indéterminée, à mi-chemin entre l'existence et la non-existence, appelée le Noun. Au sein de cet espace mal défini, un créateur autogène «venu à l'existence de lui-même»émerge. Sa création, selon certains systèmes théologiques, peut être préparée par un groupe dieux, (Ennéade, Ogdoade) qui l'aide à prendre place sur la première terre émergée (le tertre originel). Ce modèle correspond au mécanisme de la crue du Nil: une masse liquide noyant tout, puis qui se retire peu à peu et d'où émergent alors des tertres fertiles. Il y a donc une multitude de récits d'origines: (Chaque ville influente se situe au cœur de la cosmogonie, et considère que son dieu local est le créateur du monde).

 

Les trois principales sont celles d’Héliopolis, de Memphis, d’Hermopolis. Chacune d’entre elles ont leurs propres versions, toutefois elles se complètent mais ne se contredisent pas. Chacune m’est en scène son propre démiurge (le Créateur du monde) qui se trouve être dieu de la ville concernée.

La cosmogonie héliopolitaine : C’est la plus ancienne et date du début de l’Ancien Empire. La création se fait à partir du Noun. Cette création s’effectue, selon les versions, soit par le souffle divin, soit par crachat et autres expectorations, soit par masturbation. Ici intervient un élément féminin complémentaire : Hathor. C’est elle qui stimule l’activité créatrice du dieu. Une des composantes principales de cette cosmogonie est l’Ennéade (neuf entités divines d'Héliopolis, symbolisant les forces nécessaires à la création du monde)

La cosmogonie d’Hermopolis

Créé au 1er millénaire c’est une cosmogonie en opposition à celle d’Héliopolis. Sa composante principale est L’Ogdoade. Son demiurge Thot dieu de la ville d’Hermopolis en Moyenne Egypte. Elle n’est pas fondée sur un seul dieu créateur, mais sur les 8 dieux de l’Ogdoade. Ensemble, ils créent le soleil. Deux versions à ce niveau : le soleil jaillit d’un œuf posé sur le tertre primordial ou bien il sort d’une fleur de lotus flottant sur le Noun et la lumière se manifeste.

La cosmogonie memphite : C’est la plus récente, bien que Ptah soit le dieu local de Memphis depuis le début de l’Ancien Empire. Ptah est le dieu créateur à l’origine du monde ; il crée par son intelligence, son souffle, sous la forme de la parole. Cette parole vient du cœur, siège de la pensée pour les Égyptiens, tandis que le ventre est le siège du mystère. Il est aidé en cela par l’appui de Taténen : la terre émergée. Il s’agit d’une création par le verbe. Ptah est lié à Osiris et Sokar, dans de nombreuses représentations.

Deux objets remarquables : La stèle de Dame Taperet (XXIIe dynastie). C’est une stèle en bois, en parfait état, qui n’a pas subi de restauration. Ce type de stèle de caveau en bois se retrouve dans des tombes à partir de Ramsès IV et V. On peut y voir des divinités funéraires, osiriennes et solaires. Sur une face de celle de Dame Taperet, un Horus surmonté du disque solaire, dirige ses rayons en forme de fleurs vers Dame Taperet, tandis que l’autre face est sous le signe de Nout en arc qui avale le soleil. Le pendentif d’Osorkon II en or et lapis-lazuli représente Osiris assis, entre Horus et Isis debout, sur ce qui semble une colonne carrée, mais qui est en fait une fleur. Ainsi la cosmogonie héliopolitaine fusionne avec la cosmogonie hermopolitaine.

Cosmogonie thébaine

L'originalité de la pensée thébaine vint du fait qu'elle combina des éléments issus des différentes cosmogonies qui l'avaient précédée : héliopolitaine, memphite et hermopolitaine. La clef de voûte: Amon le dernier dieu d'empire de l'Egypte ancienne qui cependant à son origine la plus obscure de toutes.

 


Fil de navigation