French English German Italian Spanish

LE LIVRE DE L’AMDOUAT

 

                 Onzième et Douzième heures © 2004 Musée du Louvre / C. Décamps

L'Amdouat signifie « ce qu'il y a dans la Douat »c'est-à-dire dans le monde souterrain. Ce livre est un important texte religieux funéraire de l'Égypte antique plus connu sous le nom du Livre de l'Amdouat, ou encore du Livre des demeures secrètes.

Il conte l'histoire du dieu Rê, dieu du soleil, parcourant le monde d'en dessous, le monde de la nuit quand le soleil se couche à l'ouest et  renait à l'Est. Il prépare le pharaon à  un tel voyage, pour ne faire qu'un avec lui et devenir, à terme, immortel. La grande peur des Egyptiens était que le soleil s'enlise dans la Douat et ne puisse plus ressortir le matin. Ce trajet est à assimiler à la „création du monde ou soleil va passer par des phases de régénération pour pouvoir se lever le matin.

Le monde d'en dessous est divisé en douze heures de la nuit, chacune comportant des alliés et des ennemis à l'immortalité du pharaon prétendant . Des centaines de monstres et de dieux menant une lutte acharnée. L'Amdouat donne le nom de centaines de divinités susceptibles d'aider le pharaon, qu'il pourra ainsi  appeler pour vaincre ses ennemis.

Un grande partie des  illustrations de cet article sont tirées de la tombe KV34 de Thoutmôsis III qui est décorée de la version la plus complète de l'Amdouat.

 La 1ère Heure

C’est le crépuscule, les neufs gardiens (1) de la première heure de la Douat, des babouins, ouvrent les portes du monde des ténèbres et saluent les rayons du soleil. Sur les berges, de part et d'autre de l'Ourenes on peut voir de nombreuses divinités: (2) les douze déesses des portes se tenant debout, les bras le long du corps. (3) les Neuf prieurs de Rê. Ilssont dieux assis, les mains levées en adoration devant Rê. Les trois premiers ont des têtes d’homme, les trois suivants des têtes de chacal, les trois derniers des têtes de crocodile. (4) les douze déesses, guides du grand dieu Rê.

       

                                                                    1                                   2                                                           3                                 4        

 Rê, le dieu solaire entre en terre. Il prend sa forme nocturne : un corps humain à tête de bélier dont les cornes soutiennent le globe solaire. La barque solaire est à quai sur les eaux noires de l'Ourenes, le fleuve imaginaire de l'au-delà. En son milieu un Naos est prévu pour le Dieu Rê défunt. Un équipage de huit divinités l'accompagne à bord : trois à l'avant et cinq à l'arrière. Face au sanctuaire de la barque se trouvent  deux déesses et la dame de la barque portant sur la tête disque et cornes. Derrière le sanctuaire se tiennent cinq dieux à tête d’homme ; les quatre premiers sont des guetteurs, le cinquième le timonier.

Devant la barque, douze divinités, parmi elles, les déesses Maât du Sud et du Nord de l’Egypte, Nekhen portant un grand couteau,. Khentamentiou (celui-qui-préside les Occidentaux), le dieu Sekhet à tête de lion, Quatre stèles à têtes humaines personnifient les quatre principaux aspects du dieu solaire. Et enfin Le premier personnage du cortège est appelé Tcha-Unnut , à son flanc se tient un serpent se tenant droit sur sa queue.

Dans la barque Mesket, qui précède la barque solaire, le scarabée Khépri, l’astre en devenir, est entouré par la double image d'Osiris (mort et vivant) ,il constitue l'objectif final à atteindre : la 12ème Heure ou l’astre renaitra à l’Est. A l'extrême droite, en tête du cortège, un gardien tourné dans le sens inverse de la marche, empêche les morts indésirables de le suivre.

La 2ème Heure

1er Registre

 

La nuit est maintenant tombée sur chacune des berges du fleuve Ourenes, des divinités adorent le dieu à son passage et assurent sa protection contre ses ennemis. Le premier registre montre les divinités des forces universelles toujours renouvelées qui régissent le cosmos, les êtres stellaires. D’autres régulent harmonieusement l'écoulement du temps et veillent sur la bonne alternance du jour et de la nuit conduisant ainsi le Grand Dieu à l'Est.

 2ème Registre

La barque solaire navigue accompagné de quatre autres barques, deux sont en queue du cortège .Elles sont précédées de huit divinités faisant parti du tribunal chargé du jugement des âmes.(3) Au centre de la barque 1 entre Hathor et Hathor-Isis se dresse un énorme sistre symbole de la déesse Hathor. Les extrémités de la barque sont des têtes humaines surmontées de plumes. La deuxième barque (2) soutient le disque de la pleine lune qui repose sur un support en forme de croissant. Près du disque un dieu agenouillé qui soutient la Maat symbolisé par une plume.

 

L'équipage de la barque solaire se compose des mêmes dieux qu’à la première heure, la natte à disparue, deux nouveaux équipiers Isis et Nephtys sous la forme de deux serpents occupent la proue du bateau. (1)

La barque de Neper (2) : La proue et poupe se termine par deux Uræus tourné vers trois divinités sans bras. A chacune de ses extrémités pousse deux plantes indiquant que cette barque est celle de Neper une des formes d’Osiris. Neper dieu des céréales et des moissons, protecteur des grains de blé contre les intempéries et les rongeurs. Il représente le blé mur prêt à être récolté, et celui qui vient d'être semé et qui germe.

La proue du bateau dieu lézard (3) est surmontée de la couronne du sud, sa poupe par celle du Nord. Entre elles deux spectres symbolisent les dieux Anpu et Ap-uat. Anpu, et Ap-uat, sont deux formes du dieu a tête de chacal Anubis. Anpu est l’ouvreur des routes du Sud, la puissance des deux terres, et Ap-uat est l’ouvreur des routes du Nord, le pouvoir du ciel.

3ème registre

En tête du cortège le gardien de la double flamme (1) est tourné dans le sens inverse de la marche vers trois dieux ayant deux épis de blé coincés dans la chevelure (2). Derrière trois autres dieux tiennent un épi de blé dans la main(3). En fin de cortège trois dieux portent une branche de palmier .Toutes ces divinités symbolisent le renouveau agraire, elles sont chargés de nourrir et d'abreuver les esprits-Akhou. Akhou est le pluriel d’Akh. Les esprits Akhou sont des êtres surnaturels perçus comme des fantômes, tantôt bienfaisants, tantôt malfaisants qui peuplent l'au-delà et les nécropoles. Les Akhou ont la possibilité d'agir dans le monde des vivants. Le Grand Dieu va leur affecter de riches terres arables. Ces êtres divins, ses propres images, vivent de sa voix et ont pour rôle de le protéger. En retour, il leur assure sa protection. Revigorés lors de son passage, ils se lamentent car l'obscurité les attend à nouveau quand il s'éloigne.

La 3ème Heure

Maintenant, le Grand Dieu navigue à la rame sur les Eaux d'Osiris. Le cortège est précédé de trois autres barques qui font demi-tour après avoir escorté le dieu. Le rôle de leurs équipages évoque la réalisation des événements cosmiques et le châtiment des ennemis.

Sur les berges du fleuve-Ourenes, les divinités vont assurer le retour cyclique des forces d'inondation du Nil et d'autre part à écraser les rebelles, d’autres sont chargés de leur faire subir toutes sortes de supplices. La plupart des noms de ces divinités inspirent la terreur aux ennemis de Rê.

1er Registre

 

Les textes relatifs à ce registre nous précisent les rôles des divinités présentes. Dès que le grand dieu soleil leur parle ils reviennent à la vie. Certains doivent provoquer l'arrivée de l'inondation bienfaisante du Nil, d’autres de couper et de hacher les âmes, d’écraser les rebelles dans le lieu de la destruction .Leurs voix tonitruantes et leurs noms sont de nature à épouvanter.

2ème Registre

La procession des quatre barques : La barque solaire (3) est en fin du cortège.Elle continue son voyage dans le monde souterrain. L’équipage se compose maintenant de quatre marins encadrant le sanctuaire de la déesse de l'heure et une divinité à tête de faucon occupé à attacher des rames. La première barque (2) ) escortant la barque solaire est appelée la barque dirigeante, la proue et la poupe se termine par une tête de lion. Au milieu se trouve une forme d'OSIRIS portant sur la tête des cornes de bélier. La seconde barque (1) est appelée la barque du repos. OSIRIS momiforme se tient en son milieu sous forme de momie, chaque extrémité de la barque se termine en tête de singe à forme de chien et elle est dirigée par deux marins dont l’un est appelé visage de couteau et l’autre  timonier sans repos.

La barque en tête de la procession (2) est appelée la barque qui chavire, elle contient trois formes du dieu Horus, elle est dirigée par deux marins, l'une à la poupe, l'autre à la proue. Au milieu de la barque se tient le dieu faucon BAK et la déesse faucon BAKET, derrière elle, sse trouve une troisième forme d'Horus sous la forme d’un serpent .La procession des quatre barques est rejointe quatre formes d'OSIRIS aux bras enveloppés (1).

La 4ème Heure

 Le royaume de Sokar.

Le dieu Soleil va traverser une région complètement différente de ce qui a été vu précédemment.

Le couloir parallèle au bas la première section est décrit comme la "route des choses secrètes de Re-Stau, le dieu ne peut pas passer à travers les battants de la porte, mais ils entendent sa voix. Le couloir prend dans la deuxième section, au bas de celle-ci se trouve autre porte appelé Metes-mau-at. Après un parcours parallèle au bas la deuxième section, il prend à nouveau une direction inclinée dans la troisième section. A la fin de celle-ci se trouve la troisième porte, appelé Metes-En-neheh. Dans la deuxième pente du est décrite comme le chemin par lequel est entré le corps de Sokar qui est sur son sable, l'image qui est cachée, ni vue, ni perçue.

A l'extrémité haute du couloir un serpent mâle à tête humaine est le gardien du chemin, tandis qu'à son extrémité basse un serpent femelle  assure la même fonction.

1er Registre

 

On peut y voir : Un serpent à tête d'homme portant deux paires de jambes 1, trois serpents l'un à côté de l'autre 2 ,   le scorpion ANKHET et un grand uraeus 3,derrière eux se tient le guide du saint chemin lui offrant deux vases à libation 4,un serpent à trois têtes protecteur du saint chemin, avec une paire d'ailes de faucon et quatre jambes 5.

 

AP-TUAT, portant un sceptre dans la main droite 6 et se tenant devant le serpent NEHEB-KAU7à trois têtes dont l'une sur sa queue .  Un dieu tient une tête de NEHEB-KAU avec sa main droite, et un bâton recourbé dans la main gauche; face à lui un dieu sans tête appelé AB-TUAT9;les déesses du sud et du nord10 .

2ème Registre

 

Râ et les dieux formant son équipage se sont embarqués sur une autre barque dont les extrémités se terminent des têtes de serpent. Elle est tirée par quatre dieux. Les flammes crachées par les serpents guident la barque dans les ténèbres de cette région.

 

A droite du chemin en présence d'Osiris 1 Thot 2 appelé ici celui qui érige, les mains en éventail et Horus 3 dans la même attitude se font face en échangeant un œil-oudjat. Vienne ensuite   les gardiens du chemin de la sainte terre : SETHEN-HAT4, portant la couronne du sud - HER-TEBAT-F 5"celui qui se trouve au-dessus du lieu où il est enterré", a comme tête deux bandelettes de momification - UATCH-HRA 6, "visage vert".- HETEP 7tenant la houlette d'Osiris - Trois dieux 8, portant chacun l'ankh dans la main NEBT-ANKH9:

3ème Registre    

1 Une barque, dont la poupe et la proue se termine par une tête de femme héberge le serpent Hetch-nau qui garde la chambre d'AHETH ; sous son cou du serpent le signe de vie ankh. 2 déesses debout. 3 La momie divine BENNI assise. 4 La déesse HEN-KHERTH à tête de lionne.5 La déesse THEST-APT avec des cornes sur la tête, assise sur le vide.


6- Le serpent mâle AMEN gardien des passages secrets menant à la chambre d'AHETH 7 Le serpent femelle HEKENT, une tête humaine sort de son corps à proximité de sa queue.

8- Le serpent à trois têtes MENMENUT, est "l'image cachée de la chambre d'AHETH de Sokar, Sur son dos 9, six étoiles et quatorze têtes humaines surmontées d'un disque représentant les dieux des quatorze premiers jours du mois.

 

SUITE

Fil de navigation