French English German Italian Spanish

LE LIVRE DE L'AMDOUAT

LE LIVRE DE L’AMDOUAT

La 5ème Heure La caverne de Sokaris

Ce territoire infernal est le centre du royaume sokarien. Le dieu y réside, enfermé dans une montagne de sable : Au milieu de son domaine s'élève un monticule surmonté d'une tête humaine. Dessous Sokaris se tient sous sa forme première. Dans une  caverne, de forme elliptique, entourée d'une muraille de sable, s'étend un long serpent à trois têtes, dont l'une humaine; sur son dos, se dresse Sokaris muni de deux grandes ailes d'épervier.

La caverne de Sokaris est entourée d'un chemin secret cerné par deux portes. Elle est protégée par deux Sphinx qui représentent les deux montagnes de l'Est et de l’Ouest, Shou et Tefnout, Hier et Demain. Au-dessous de la zone souterraine s'étend un long bassin d'où sortent quatre têtes surmontées de flammes, probablement des âmes de réprouvés,

1er Registre

Les trois registres ne sont pas les trois tronçons successifs d'une route, mais trois vues de la même route. Le 1er registre montre le centre de l'enfer avec  le tombeau d'Osiris  vu de loin.

 

(1)A l'extrême gauche, une déesse les bras soulevés, couronné de la plume de Maat représente l'Ouest. Elle fait face à neuf fanions qui sont les idéogrammes des neuf dieux de l‘Ennéade d'Héliopolis. Le premier un porte La couronne de la Haute Egypte, le dernier La couronne de la   Basse-Egypte.

(2) Suit un groupe de quatre divinités en charge du bassin des noyés dans les profondeurs de l’enfer. Une de leur mission est de sécuriser le passage de la barque solaire sur les Eaux de la Renaissance. Ce sont (d)Contre-Ciel à tête de crocodile appropriée à son travail aquatique (c)Cœur de vie, Osiris qui revit sous Horus (b) Le Gardien des berges (a) Le chef des eaux de la Renaissance

La présence d'eau dans le désert de Sokar est surprenante, mais logique. Son royaume est sablonneux et sec, comme le bord du désert où le Egyptiens enterrait leurs morts. Cependant, il est également un lieu de l'eau partie essentielle du symbolisme de la mort.

(3) Anubis "Anubis du cercueil." à gauche de la tombe symbolisé par un monticule noir surmonté de l’hiéroglyphe de la nuit. Perché sur chaque côté se trouve un oiseau personnifiant "Isis" et Nephtys "

(4) Le serpent à deux têtes est ka d'Osiris. Il vit en entendant chaque soir la voix de Rê. Il n’est jamais allé en d’autre lieu que l’enfer.

(5) Les divinités de droite sont d'épouvantables massacreurs  très violant. Les morts qu'ils doivent consumer sont les ennemis d'Osiris. Suit huit terribles massacreurs qui sont étiquetés (droite à gauche):

(a) Le Grand Ba responsable des morts à tête de bélier. (b) Tours de Lasso," tenant dans chaque main l'idéogramme pour "corde"(c) Voie que justice soit faite, avec la plume d'autruche de Maat (Vérité) sur sa tête;(d) Cornu a un demi-cercle autour de sa tête, plausible 'idéogramme pour "Ombre(e) l’Avaleur, avec une tête de vache, idéogramme pour "à avaler."(f) Serviteur d’Osiris avec la tête d'un taureau; (g) Craint par la Mort à tête d'un chat..(h) "Sacrifiant aux dieux".

(6) À l'extrême droite en rouge, se tient Khémit (la dévoreuse) devant un ennemi essayant d'enlever une hache de sa tête. Elle boit le sang et mange la viande horrible des morts.

2ème Registre gauche

 

La proue et la poupe de la barque solaire. (3) ont comme à la 4ème heure, des têtes de serpents pour éclairer le chemin. Huit divinités dont les noms sont écrits en rouge constituent l’équipage. La barque est halée grâce à un très long câble tiré d'abord par sept dieux anonymes. (2)

Un hymne de bienvenue souhaite la paix au Grand Dieu qui arrive. Sokar représenté avec une tête de faucon est ici appelé Horus qui est sur son sable et Khépri celui de la venue à l’existence. Khépri(1) maintient la corde de halage pour contourner le haut de la colline de sable au-dessus de la tête d'Isis.

2ème Registre droit

 

La barque est halée grâce à un très long câble tiré d'abord par sept dieux anonymes, puis par Khépri qui permet de contourner la colline d'Isis, et enfin par sept déesses anonymes. Le cortège est précédé de divinités chargées de distribuer les offrandes en nourriture dans cette caverne.

3ème Registre

 

Au centre du royaume Sokar réside dans une de caverne elliptique entourée d'une muraille de sable. Muni de deux grandes ailes d'épervier Il se dresse sur un long serpent à trois têtes, dont l'une est humaine. Le dieu Aker sous la forme de deux sphinx répartis de part et d'autre de la caverne garde la chair secrète formée par une seule entité que sont Sokar, Rê et Osiris. Au-dessous de la caverne s'étend une mer de flammes la rendant totalement inaccessible à quiconque.

 

Le registre inférieur, paraît être une partie souterraine de cette région, avec la crypte du dieu comme centre, et ses gardiens comme seuls habitants. Deux longs serpents et quatre génies accroupis qui sont des formes de Sokaris portent sur leurs genoux les emblèmes de sa divinité et de sa souveraineté, tête de bélier, double plume, couronne blanche et couronne rouge.

La 6ème Heure Le réveil des dieux

Remontant toujours vers le nord, après Abydos et Memphis, nous nous trouvons dans le Delta. C'est de nouveau une contrée paisible ou Rê comble de bienfaits ses habitants en leur faisant parvenir des offrandes. Afou (le grand dieu) a repris possession de sa barque et vogue de nouveau sur le fleuve. Elle rentre dans les champs d'Ialou et va à la rencontre du cadavre d'Osiris que l’on retrouvera plus loin sous le nom du cadavre de Khépri ou de la chair d’Osiris dans un grand ouroboros à cinq têtes, une des scènes principales de cette heure. L'ouroboros est la représentation d’un serpent qui se mord la queue. Les dieux représentés ici sont les vassaux immédiats, les grands feudataires propriétaires de leurs champs; c'est par leur entremise que les offrandes apportées par la puissance magique des paroles de Ra parviennent aux morts. L'ennéade des rois représente aussi des propriétaires, des fermiers qui moissonnent ou cultivent eux-mêmes leurs champs.

1er Registre

 

Extrémité droite : (1) Trois tombes protégés par trois serpents crachant des flammes, contiennent des parties du corps de Ra. Ce sont la tête, les ailes et le corps du nouveau-né Ra-Osiris sous la forme de Khépri. La tête humaine, les ailes d'oiseau, l’arrière-train d'un lion sont les hiéroglyphes classiques représentant des parties du corps. Les textes font le parallèle avec les combats de Seth avec Osiris et Horus. Comme le corps d’Osiris, le corps dépecé de Ra est promis à être réunifié.

(2) Un personnage momifiée tenant un sceptre dans une main et un couteau dans l’autre représente Osiris réveillé, observant sa propre renaissance en voyant les parties de son corps réunifié. A sa gauche l’homme nu représente le soleil qui renaît, Khépri

(3) L'œil double de Ra est le soleil qui apparaît au-dessus du lion KA-HEMHEMET qui, ici représente l'horizon du désert lointain ou le nouveau soleil se lèvera. A son côté, la déesse, Isis est ici la mère du nouveau Horus- Ra-Osiris, le soleil levant.

 

A partir de la droite : (4) Neuf spectres, trois avec la couronne blanche de Haute-Egypte, trois avec un uraeus, trois avec la couronne rouge de Basse-Egypte. Ils symbolisent neuf pharaons décédés, les couteaux indiquent le pouvoir des rois à se défendre. Un groupe de neuf divinités suivent, elles sont toutes représentées assises sans leurs trônes. Dans l’ordre on trouve (5) trois déesses,trois divinités momifiés les mains étendues pour montrer que la résurrection a commencé. (6) Osiris portant la couronne du Sud. (7) Thot à tête de singe. (8) HERU-KHENTI-AHET-F, (Horus responsable de ce champ) à tête de faucon. (9) Osiris dans le cœur des dieux. (10) ASTH-MEHIT (Isis) portant la couronne du Nord. (11) HETEP-KHENTI-TUAT momiforme, ayant les symboles du boire et du manger sur la tête.

2ème Registre

 

Extrémité droite  (1) Ouroboros. Ce serpent à plusieurs têtes représente le temps aux nombreuses têtes qui se dévore. Il est dénommé ici « aux multiples visages ». Dans le serpent du temps, Khépri le soleil en devenir. Il est encore le cadavre du dieu soleil, trois morceaux de chair (gouttes de pluie inversées) qui sont l’hiéroglyphe pour "corps" apparaissent à ses pieds. Il n’est pas encore tout à fait réveillé; bien que vivant, il est toujours entouré par l'utérus de temps.

 

L'équipage de la barque est représenté au complet, le barreur semble très affairé€ avec son gouvernail. La barque ne comporte plus les serpents qui lui servaient de phares dans la 4 et ‚ 5ème heure. A l'avant du cortège, un groupe de divinités royales représentent les ancêtres royaux défunts du Sud et du Nord ainsi que les autres bienheureux pourvus d'abondantes offrandes. Ils ont en outre le privilège d'entendre la voix de ce Dieu chaque jour.

3ème Registre

 

Extrémité droite  (1) Neuf serpents crachant des flammes et armés chacun d'un couteau, ils sont les destructeurs des ennemis qu’ils font rôtir dans le lieu de l’anéantissement . (2) Puis viennent quatre formes d'Osiris, assises sans siège, auxquelles Rê ordonne de ressusciter et de s'unir à leurs corps.(3) Derrière eux se traine le grand serpent mangeur d’âmes, celui qui fait justice des ennemis de Rê, dans cette heure; il est invisible au dieu, mais les quatre têtes des enfants d'Horus qui se dressent sur son dos entendent les paroles magiques de Rê et en profitent. A l'extrémité gauchedu registre, une série de génies, sous la direction d'un dieu à tête de crocodile sont censés suivre la barque de Rê. Ils vivent et jouissent de leurs biens par l'effet magique de ses incantations; ils ont pour rôle d'escorter les âmes des morts.

La 7ème Heure

L’heure du jugement devant OSIRIS

Ici, la traversée devient de plus en plus difficile : le fleuve n'est plus qu'un bas-fond, et Apophis menace d'avaler le peu d'eau qu'il reste et d'arrêter ainsi la course de la barque du soleil. Contre un ennemi aussi redoutable, il faut multiplier les précautions : Le Grand dieu abandonne son ancien habitacle et va désormais se protéger, jusqu'à la fin de son voyage, dans les replis du serpent-Mehen. Les paroles magiques de Rê ne suffisent plus, Isis, la grande magicienne, doit prendre place à la proue de la barque pour proférer des incantations magiques. Devant la barque ,s'avance menaçant le monstrueux serpent Nehahi, une forme d'Apophis.  Grâce au verbe magique, Selkit et Heri-Tesouf s'emparent du reptile, le lient, le transpercent de glaives. La barque peut continuer sa route en paix. Derrière ces deux défenseurs, quatre déesses armées d'épées sont prêtes à les seconder. Dans cette contrée dangereuse se trouve la sépulture d'Osiris. Quatre sarcophages contiennent les quatre âmes du dieu déterminées ici par les noms d'Atoum, de Khépri, de Rê et d'Osiris, c'est-à-dire les quatre états du soleil. Ces quatre tombeaux sont surmontés chacun de deux têtes humaines qui les protègent des mauvais esprits. Plus loin, un dieu et une déesse montent encore la garde sur ces tombeaux.

1er Registre

Extrémité droite. (8) La Chair d'Atoum est assise sur autre serpent bénéfique appelé « "le Rassembleur" qui est dans la terre ». (7) Trois âmes pieuses sont représentées par trois éperviers à tête humaine. (6) Trois ennemis d'Osiris sont couché sur le dos; leurs bras droits sont attachés par une corde dont l’extrémité est maintenue dans les mains du génie Ankou, l'attacheur.

 

(5) Trois personnages sans tête, à genoux, les bras liés derrière le dos représentent les ennemis d’Osiris. Derrière se tient un dieu à tête de lynx qui brandit un grand couteau. (4) La barque solaire s'est échouée sur un haut-fond de sable car le monstrueux serpent Apophis a avalé une partie de l'eau du fleuve. Le dieu solaire a abandonné son ancien habitacle et va se protéger dans les replis du serpent-Mehen qui l'entoure majestueusement à la manière d'un naos. Il porte la double plume du rayonnement solaire en tant que maître de la vie. (3) L’uræus ANKHUITHITà tête d'une femme. (2) La déesse ATH à tête de lionne, tenant le symbole de la «vie» dans sa main droite et un sceptre dans sa gauche. (1) Le dieu Shepses, momiforme, est assis et tenant dans sa main droite un boomerang.

2ème Registre

A l'extrémité du banc de sable quatre coffres-sarcophages. Chacun contient une des images d'Atoum, de Khépri, de Rê et d'Osiris. Les têtes et les couteaux qui s'y trouvent sortent au passage de Rê.

 

 La cabine de la barque est remplacée par le serpent-Mehen qui se love autour du Grand Dieu pour le protéger. La barque s'est échouée sur le banc de sable d'Apophis. Isis sur la proue, récite des incantations magiques pour mettre fin à ses maléfices. Apophis est montré terrassé, cloué au sol, garrotté,  tué par Selkit et Heri-Tesouf.

 

3ème Registre

 

Horus de la Douat siégeant sur son trône passe des divinités stellaires en revue. Ce sont douze dieux-étoiles qui se dirige vers lui et dont l’étoile guide chacune à son tour, la course de Rê. Puis douze déesses représentant les douze heures guidant aussi la course du soleil. Elles marchent dans l'autre sens vers un gros crocodile étendu sur un tas de sable. Ce tumulus est encore un tombeau d'Osiris, et le monstre menace toujours de dévorer le Dieu qui y est enseveli. Seulement pendant le passage de Rê, le crocodile, charmé par ses paroles magiques, perd pour un instant sa force de destruction, et Osiris peut sans crainte sortir sa tête au-dessous de la gueule du monstre pour voir passer son suzerain. De même les âmes osiriennes qui savent qu'à ce moment-là le crocodile n'est pas redoutable, peuvent en profiter pour passer auprès de lui sans danger.

La 8ème Heure

Heure ou le dieu va donner des vêtements, des bandelettes de la momification

Sarcophage des dieux, ainsi s'appelle cette région qui porte si bien son nom et qui est une des plus importantes de la Douat. Partout ce ne sont que dieux et génies ensevelis et embaumés selon tous les rites. Auprès de chacun,des bandelettes et des linceuls, représentés par  l’hiéroglyphe des étoffes leur sert de sièges .

Les deux côtés du fleuve sont occupés par un certain nombre de demeures ou cercles fermés, dont les portes s'ouvrent au passage d'Afou pour laisser entrevoir les habitants du lieu, les dieux morts dans leurs tombeaux. Tous ces dieux sont  munis de  bandelettes représentant  les cérémonies de l'embaumement.  Ils ont  été mis en terre suivant les rites institués par Horus pour son père Osiris. Ils sont établis sur leurs sables, une des premières et plus importantes cérémonies des funérailles, qui consistait à placer sur un tas de sable la momie ou une statue du mort. Rê leur adresse la parole, et tous ces cadavres se raniment et veulent lui répondre, mais ils ne font entendre qu'un murmure sourd et confus, plus ou moins fort, qui ressemble soit à un son très lointain de voix, soit à un bourdonnement d'insectes, à des miaulements de chats, à des rugissements de lions ou à des cris d'oiseaux de proie. C'est pourquoi chaque caverne émet un son spécifique.

1er Registre

 

Six portes rouges encadrent cinq cavernes considérées comme des sarcophages divins. Chaque caverne renferme trois dieux, assis sur l’hiéroglyphe des étoffes, tous se rapportant aux mythes du Delta. Des membres de l'ennéade d’Héliopolis remplissent les trois premières.( Atoum, Khépri, Chou, Tefnout, Geb, Nout Osiris, Isis, Horus). Des divinités à têtes d’animeaux remplissent es trois dernières.

 

2ème Registre

La barque divine a toujours le même aspect que dans l'heure précédente, dominée, en guise de cabine, par le serpent Mehen. Pour traverser cette contrée des morts, il n'y a plus besoin d'incantations ni de sortilèges,  la patronne de la barque est de nouveau debout à sa place devant le naos de Rê. La barque et l'équipage ne changeront plus jusqu'au lever du jour.

Ici les haleurs reparaissent, au nombre de huit, attelés à la corde. Devant eux, une ennéade de serviteurs, représentés par l'hiéroglyphe de leur nom, sont des fidèles de Rê, qui lui servent de cortège. Momifiés suivant les rites, ils sont munis de leurs bandelettes. Bien que morts, ils sont encore doués d'une certaine vie et s'animent au passage du dieu, leurs têtes humaines sortent lorsque Rê leur adresse la parole, ils s'arment de glaives afin d'exterminer ses ennemis. Ouvrant le cortège, quatre béliers marchent la tête ornée des différentes coiffures solaires: la double plume, la couronne rouge, la couronne blanche et le disque. Ici, ces béliers représentent des formes de Tatounen.

3ème Registre   

Comme sur le premier registre on retrouve des cavernes avec leurs portes et des dieux plus nombreux, mais moins connus. Dans la première caverne ou on entend des cris de chats se trouve le serpent Mehen, et le dieu Neb-Rokhitou à tête de bélier. Dans les suivantes on peut y voir des dieux momiformes près de l’ hiéroglyphe des étoffes, et la dernière quatre uræus dressées sur l’ hiéroglyphe des étoffes crachent des flammes et illuminent l'obscurité.

 

SUITE

Fil de navigation