French English German Italian Spanish

Al-Azhar

Lorsque Jawhar As-Siqillî, commandant en chef du premier Calife de la dynastie des Fatimides, conquit l’Egypte et fonda la ville du Caire, il entama la construction de la Mosquée d’Al-Azhar en 970 B.C et l’acheva en 972.

Il s’agit de la première mosquée construite dans la ville du Caire et du plus ancien monument datant de l’époque fatimide en Egypte. L’origine de son nom n’a pas fait l’unanimité mais il semblerait que les Fatimides l’aient appelée « Al-Azhar » en hommage à Fatima Az-Zahra’, la fille du Prophète. Al-Azhar fut principalement financée par les califes fatimides, et par des égyptiens aisés en léguant une partie de leur fortune ou de propriétés privées. et devint la mosquée officielle pour la prière du vendredi.

Une madrasa (école) fut ouverte en 996. En 998, Al-Azhar devint une université islamique à proprement parler. Un enseignement régulier fut assuré par des enseignants payés par le gouvernement fatimide. Qui forma le noyau du système éducatif d’Al-Azhar. L’éducation à Al-Azhar incluait la jurisprudence chiite-ismaélite, la grammaire arabe la littérature et l’histoire. A l’origine l’enseignement à Al-Azhar était tellement sectaire que la possession d’un ouvrage rédigé en sunnite était sévèrement punie.

En 1005, sous le califat d'Al-Hakim elle devient une « maison du savoir » munie d'une importante bibliothèque publique, où en plus des disciplines strictement religieuses, la chimie, l'astronomie et la philosophie sont enseignées. L’éducation à Al-Azhar incluait la jurisprudence chiite-ismaélite, la grammaire arabe, la littérature et l’histoire. Elle devient alors le centre de diffusion de la propagande chiite fatimide.

En 1009, La mosquée fut restaurée par Al-Hakim le troisième Calife fatimide d’Egypte. Il ne reste de cette restauration qu’une porte en bois conservée actuellement par le Musée de l’Art Arabe.

En 1303, plusieurs bâtiments sont complètement reconstruits après les destructions causées par un tremblement de terre.

À la suite de l'occupation de l'Égypte par les troupes françaises, le 22 octobre 1798, pendant que Bonaparte est dans le vieux Caire, un soulèvement est provoqué : la population de la capitale se répand en armes dans les rues, se fortifie sur divers points, et principalement dans la grande mosquée Al-Azhar. Excités par les cheikhs et les imams, ces Égyptiens jurent par leur prophète d’exterminer tous les Français. Tous ceux qu’ils rencontrent, soit dans leurs maisons, soit dans les rues, sont impitoyablement égorgés. Bonaparte n’est point déconcerté par l’orage qui le menace de toutes parts. Il poursuit lui-même les révoltés de rue en rue, et les oblige à se concentrer dans la grande mosquée. Il ordonne à ses canons de foudroyer la mosquée. Les Français en brisent les portes et, animés par la fureur et la vengeance, ils massacrent les Égyptiens. Quelques cheikhs, plusieurs Turcs ou Égyptiens, convaincus d’avoir trempé dans le complot, sont exécutés.

Le 1er juin 1801, Al-Azhar ferme ses portes sur une Égypte occupée par les Français, et exactement une année et un jour plus tard, le 2 juin 1802, rouvre pour le service du vendredi, en la présence du grand vizir ottoman. 

 

LA MOSQUEE  :  1     2     3

La Cour intérieure :

 Un couloir fut ajouté de chaque côté de la cour intérieure dont les arcades reposent sur des colonnes de marbre. Au milieu du couloir Est et au début du transept se trouve un dôme dont l’intérieur est paré de décorations en stuc et de frises ornées d’inscriptions coraniques en écriture coufique.

 Un grand nombre d’ornements en stuc et d’inscriptions coufiques sont encore visibles tout autour des arches du transept, sur le dessus du vieux mihrâb et sur les fenêtres en stuc ainsi que sur leurs rebords, à l’extrémité des murs Est et Nord du sanctuaire.

  Université At-Taybarsiyyah

 Elle se trouve à droite de la Porte d’Al-Muzayyinîn, sur la place d’Al-Azhar. Elle fut construite par l’Emir Ala’ Ad-Dîn Al-Khâzindârî, commandant des armées, en 1309 L’aspect le plus important de cette Université est son mihrâb en marbre finement travaillé, remarquablement proportionné et qui dispose d’harmonieux ornements en polychrome et d’une mosaïque dorée.

 Université Aqbughâwiyyah

 Elle fut construite à l’opposé de celle d’At-Taybarsiyyah à gauche de la Porte d’Al-Muzayyinîn. Elle fut construite sous le sultanat d’ Ibn Qalâwûn, en 1339 .Cette Madrasa est connue pour son entrée ainsi que pour son splendide mihrâb en marbre.

 Université Jawhariyyah

Elle fut construite vers 1441, du côté Nord du Sanctuaire. Elle dispose de deux entrées : l’une du côté de la mosquée et l’autre donnant sur l’extérieur. L’Emir y fit construire un dôme au-dessus d’un tombeau où il fut enterré. Malgré sa petite taille, cette Madrasa se distingue par les merveilles artistiques qu’elle réunit.

 

Fil de navigation