French English German Italian Spanish

 La Mosquée bleue du Caire

 

La Mosquée Aqsunqur ou mosquée d'Ibrahim Agha est l'une de plusieurs mosquées connues sous le nom de mosquée bleue. Elle fut construite en 1347 par Shams ad-Din Aqsunqur pendant les sultanats mamelouk..

Elle doit son surnom aux couleurs de ses murs intérieurs recouverts de faïence. Elle est situé entre Bab Zuweila et la Citadelle En 1992, un tremblement de terre a fragilisé le portique de la mosquée mais depuis, aucune réparation n'a été menée. Le tombeau du sultan pour qui l'édifice fut construit est également fissuré.

 

Plan

Elle présente de beaux marbres bleutés sur ses murs extérieurs, et à l'intérieur on trouve des faïences aux motifs fleuris, dans le style ottoman, également bleues. Ces faïences ont été ajoutées lors d'une restauration en 1652. Elle comporte deux mausolées ainsi qu'un pupitre à la décoration complexe constellé de pierres aux couleurs vives et représentant des plants de vigne.

C’est aussi un complexe funéraire, contenant les mausolées de son fondateur Shams ad-Din Aqsunqur, de ses fils, et de son restaurateur Ibrahim Agha

1412  l'émir Tughan ad-Dawadar  construit une fontaine d'ablution dans le centre de la mosquée et probablement fait quelques retouches ponctuelles de restauration sur la Mosquée, sans toucher sa structure ou son style architectural

Entre 1652 et 1654, au cours de la période ottomane a commencé un projet de rénovation majeure : Restauration de son toit, de ses arcades, et ajout de colonnes pour consolider le hall sud de la mosquée. C’est durant cette période que l’intérieur fut décoré avec des carreaux bleus et verts. Les carreaux importés de Constantinople et de Damas ont été conçus dans le style d’Iznik avec des motifs floraux tels que des cyprès et des vases tenant tulipes.

L’émir ottoman Ibrahim Agha y construisit son mausolée, qu’il décora dans le hall sud de carreaux de marbre. Construit en utilisant le style architectural mamelouke il comprenait un mihrab («de niche de prière") ressemblant aux mausolées des mamelouks émirs également situé dans le complexe de la mosquée. Conformément à la tradition ottomane à l'époque, la Mosquée Aqsunqur a été officiellement rebaptisé après sa restaurateur que la «Mosquée Ibrahim Agha." Le dernier nom n'a pas été utilisé fréquemment.

En 1908, la mosquée Aqsunqur a été restaurée par les Comité de Conservation des Monuments de l'Art Arabe. Le tremblement de terre du Caire 1992 a endommagé les arcades des portiques. Ils ont été renforcés par le gouvernement égyptien vers 1995 pour empêcher leurs détériorations.

 2009 Le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) en collaboration avec le World Monuments Fund a lancé un projet de restauration axé sur sa stabilité structurelle, sa conservation et la réparation intérieure du toit de la mosquée. Elle a été ouverte au public en mai 2015 après l'achèvement du projet de rénovation qui a duré de six ans.

Minaret

Au lieu de la position habituelle sur le portail, le minaret est situé à l'angle sud de la façade regardant la rue Bab al-Wazir, offrant une vue dominante de toute sa partie sud de la rue. Il se compose de trois étages, Le minaret avait à l'origine quatre étages, sa partie supérieure s’est effondrée. Il a été reconstruit en 1925

 

Bibliographie  

Antonious  Historical Cairo, Cairo : American University in Cairo Press, 1988.

Behrens-Abouseif, Doris. 1985. The Minarets of Cairo. Cairo: American University in Cairo Press.

Behrens-Abouseif  Islamic architecture in Cairo,  E.J. Brill edition, 1992.

Conservation Project of the    Aqusunqur Mosque   / Aga Khan Trust for Culture

 

 

Fil de navigation