French English German Italian Spanish

Le Mastaba de TY

Berthold Werner CC BY 3.0

Le mastaba de Ty est l'un des plus célèbres de l'Ancien Empire. Il est situé à Saqqarah à une centaine de mètres de la pyramide de Djéser. Il fut découvert en 1860 par Auguste Mariette. Après plusieurs siècles le mastaba a été sous l’effet des vents progressivement enfoui sous le sable et se trouve maintenant au-dessous du niveau du sol.

Qui est Ty

Ty était un haut fonctionnaire vivant vers le milieu de la 5ème Dynastie, il fut contemporain de trois rois de cette dynastie comme l’atteste ses fonctions de surintendant dans les pyramides de Neferirkarê et de Niouserrê ainsi que dans les temples solaires de Sahouré et Rênéferef. Les Textes inscrits dans son mastaba nous livrent ses nombreux titres qui lui conféraient une position sociale très élevé. On apprend qu’il était Ami Unique du pharaon, Directeur des coiffeurs du roi et du Palais. Ces postes faisaient de lui un familier de son souverain. Homme riche et puissant, il avait une multitude d’autres charges dans de nombreux domaines y compris religieux. Curieusement, bien qu’il a accompli toutes ses charges à Abousir, il se fit enterrer à Saqqarah. Il a partagé sa tombe avec son épouse Neferhetpes et deux de ses fils.

Le Mastaba

 

Plan du Mastaba.

Entrée  

C’est un portique ouvert sur l’extérieur supporté par deux piliers de quatre mètres de haut. Le côté de chaque pilier, donnant sur l’extérieur est décoré d’une représentation de Ty est avec une partie de ses titres au-dessus de lui.

  1       2       3           

           Portique d’entrée                                          La cour à pilier                                                Entrée du caveau

Serdab de l’entrée

Le serdab (cave en persan) est une pièce entièrement fermée contenant la statue du ka du défunt. Elle comporte généralement une fente permettant au défunt de recevoir les offrandes déposées par ses proches. Celui-ci en comporte deux, une dans l'angle Nord-Est du vestibule, l’autre dans l'angle Sud-Est de la cour à pilier.

La cour à pilier

Elle mesure environ 14m de long sur 12 m. Sur sa périphérie, se dressent douze piliers, qui supportent une partie couverte. Quelques-uns sont décorées, avec à chaque fois le même thème : Ty debout, avec canne et sceptre. Dans la partie à ciel ouvert, se trouve l'entrée du couloir souterrain menant au caveau.  

Mur Nord   Sur sa partie gauche, on y voit des scènes de boucheries, sur sa partie droite des processions de prêtres en direction de la fenêtre du serdab. Mur Est   Ilsubsiste quelques scènes la plupart incomplètes et dégradés. On peut apercevoir le défunt transporté dans un grand palanquin ainsi qu’un transport de mobilier .C’est sur ce mur qu’une scène représente les deux premiers fils de Ty. Le premier Ty (junior) est désigné comme « Chef coiffeur de la Grande Maison ». Le second Demedj est désigné comme « Chef des élevages de canards».

Mur OuestRepartis sur la partie supérieure du mur on peut voir des scènes de de bateaux et d’animaux. On peut voir Neferhetpes qui suit son époux Ty tenant une grande canne .A ses pieds Ty junior est agrippé la canne de son père, il est nu, son petit doigt pointé vers sa bouche. Il porte une tresse latérale (un des attributs de l’enfance). Il regarde son frère Demedj qui s'avance vers son père portant des rouleaux de papyrus. Derrière lui un serviteur nourrir des grues. Au-dessus des oiseaux, deux paysans, accroupis se réchauffe autour d'un récipient posé sur un brasier.

A l’extrémité Sud de ce mur se trouve la fausse porte de Demedj

Les fausses portes,

Dès le début de l’ancien empire les mastabas de la deuxième dynastie avaient un lieu de culte constitué par   une niche creusée dans la roche. Elle avait l’aspect d’une porte avec son chambranle et ses montants sculptés eux même dans la pierre.

Le culte rendu au défunt se faisait en déposant des offrandes alimentaires à l’intérieur de la niche. Celle-ci matérialisait le passage entre le monde des vivants et des morts et était un élément indispensable de la tombe. Vers le début de la III ème Dynastie cette niche disparut progressivement pour laisser place à une stèle représentant une fausse porte.

La fausse porte était toujours placée sur la paroi ouest (là où le soleil se couche pour rentrer dans le domaine des morts). A ses pieds, on plaçait un autel de pierre, sur lequel on disposait les offrandes destinées à la survie éternelle du défunt. Il s’agissait le plus souvent d’offrandes alimentaires (nourriture + boissons), d’étoffes et de parfums, chacun des cinq sens étant sollicité. Ainsi orientée, la stèle fausse porte permettait au ka du défunt venant du monde des morts de charger l’énergie vitale nécessaire à sa survie éternelle, en prenant possession des offrandes déposées au pied de la stèle.

Dans les mastabas importants comme celui de Ty on trouve une stèle fausse porte dans chapelle ainsi que deux autres aménagée pour ces deux fils.

Premier Corridor. D’une longueur d’environ six mètres comporte à chaque extrémité une embrasure. Au centre du mur Ouest se trouve la stèle fausse porte de Neferhetpes. De part et d'autre de la stèle le mur est décoré de rangées de porteurs d'offrandes

Deuxième Corridor. D’une longueur d’environ trois mètres, il comporte au centre de sa paroi Ouest une porte donnant sur le magasin.

Magasin

Son nom lui a été donné par les archéologues, car cette pièce servait au stockage des offrandes, et des d'objets servant au culte de Ty. Voici deux scènes se trouvant sur ses parois

1          2  

1 Paroi Ouest Trois scribes écrivent à l’aide d’un calame sur un papyrus déroulé sur leurs genoux. Aux pieds, du premier scribe se trouve une boîte en vannerie sur laquelle sont rangés des rouleaux de papyrus de plusieurs tailles. Aux pieds des deux autres scribes se trouve des vases sur lesquels sont posées leurs palettes. Le dernier personnage incliné tenant un rouleau de papyrus dans une main est l’archiviste

Paroi Nord Ty, son épouse, et ses deux fils, regardent leurs serviteurs portant des offrandes diverses. Dans cette scène des serviteurs portent du pain et de la volaille

Chapelle

D’une superficie de 35 m2, elle comporte en son centre deux piliers carrés. Sur le mur Ouest on trouve deux fausse-portes très hautes taillées dans la roche. Elles comportent trois niveaux de profondeur, avec des boudins d'angle et une corniche à gorge. On y retrouve les titres et des représentations de Ty. Se dirigeant vers l'intérieur de la porte. Il tient soi un bâton, soit, un spectre Sekhem. Sur le mur se trouve le second serdab. Rectangulaire (10 m sur 1.5 m), il comporte aucune inscription et loge des statues de Ty, de sa femme, et peut-être d'un de ses fils. Elles sont visibles par trois fentes taillées dans la paroi.  

Quelques scènes se trouvant sur ses parois

       2      3       4  

1 Quatre paysans brandissent un fouet dans la main droite pour faire avancer un troupeau de moutons à cornes horizontales très torsadées, De la main gauche, ils tiennent un court bâton. Le premier, tient des chevilles destinées à entraver les bêtes. Un cinquième paysan ferme la marche portant des provisions dans un sac pendu à un bâton posé sur son épaule droite.

2 Trois paysans manient la houe sous la surveillance d'un quatrième homme. A cette époque la houe comportait une lame en bois, maintenu par une corde sur un manche. En l'absence d’un vrai tranchant les paysans devaient faire des efforts importants.

3 et 4 Scènes de labour : Deux vaches trainent une charrue rudimentaire ; un paysan appui sur les manches de la charrue tandis qu’un autre stimule les animaux à grands coups de bâton.

   6    7   8  9 10

 

5 Neferhetpes est accroupie devant son époux en lui enserrant sa jambe gauche de son bras droit. Sur la poitrine, elle porte un large collier, tandis qu'un ruban lui serre le cou.

6  Ty est assis sur un siège à pattes de taureau ; il porte un collier et un pendentif autour du cou. Il tient dans sa main droite une grande canne attribut de sa fonction. Neferhetpes son épouse, est agenouillée à ses pieds, elle entoure la jambe droite de son époux de son bras gauche. Les textes accompagnant la scène indique qu'ils observent les travaux des champs réalisés dans le domaine funéraire de Ty

7 Construction d'une barque

8 Deux charpentiers sont assis sur un madrier, ils frappent avec un marteau rudimentaire sur un ciseau pour réaliser des mortaises. Derrière eux un menuisier est en train de scier une planche maintenue verticalement dans le sol. Au fur et à mesure qu'il progresse, il entoure les deux parties déjà sciées d'une corde pour les maintenir. Le nœud de la corde être doit constamment être très serré, pour cela il utilise un lourd contrepoids en pierre.

9 Scène de chasse à l'hippopotame : A l’avant d’une barque deux hommes ont déjà harponnés par cinq fois un hippopotame qui, furieux, menace de renverser leur frêle embarcation, ils ont armés leurs bras pour lancer à nouveau un harpon sur l'hippopotame (les harpons sont munis d'un crochet et maintenus à leurs extrémités par une corde). A l’arrière un troisième chasseur tire les cordes des harpons. Sous l’eau, un crocodile est maintenu dans les puissantes mâchoires d’un deuxième hippopotame qu’il a osé attaquer. Enfin à l’arrière de la barque le timonier essai de la maintenir à flot.

 

Paroi Nord Le défilé des 28 serventes du domaine deTy

10 Les servantes domaine de Ty:  Elles sont vêtues de longues robes  transparentes qui laissent apparaitre un  sein nu . Leurs poignets et leurs chevilles sont ornés de bracelets, leurs cous  d'un collier . Elles transportent sur leurs têtes paniers quelles  maintiennent  avec leurs bras levés. Ils sont remplis de fruits et de légumes de la ferme  de Ty. Certaines tiennent en laisse des animaux, d'autres les maintiennent sous leurs bras. On peut y voir des chèvres, un veau, des oies ,des canards . Certains paniers contiennent des jarres de vin et de bière                                                                                     

Le Caveau

L’entrée se trouve dans la cour à piliers, une descenderie d’environ 5 mètres mène à un premier couloir d'une douzaine de mètres, puis à un deuxième couloir. A son extrémité, un passage plus étroit, d'environ 4 m, bifurque vers l'ouest, pour conduire au caveau. Sur sa paroi Ouest, une niche creusée dans la roche abrite le sarcophage en pierre de Ty dont le corps n'a pas été retrouvé.

 

Bibliographie

 

MARGARET A. MURRAY   SAQQARA MASTABASPART I 1904

 

Stan HendrickxLes grands mastabas de la 1ère dynastie à Saqqarah

Photos  Berthold Werner / egypte-eternelle.org / kairoinfo4u   licences : CC BY 3.0

 

Fil de navigation