French English German Italian Spanish

TOMBE DE MENNA  VESTIBULE

La tombe de Menna est située à Cheikh Abd el-Gournah. Tombe de la XVIIIème dynastie, elle est bien conservée. Elle comporte de remarquables scènes de la vie quotidienne. Menna exerçait la fonction de Scribe des champs du seigneur du Double paysde Haute et Basse-Egypte (Thoutmôsis IV). Son travail consistait à contrôler les limites des terrains et à en contrôler le bornage après que l'inondation se soit retirée.

Sa famille

Son épouse se nomme Henouttaouy (Maîtresse du Double Pays). elle est désignée dans la tombe comme la maîtresse de maison, et chanteuse d'Amon. Il a deux fils Sa l’ainé "Scribe comptable du grain» et Ka qui est prête Ouâbtout en bas de la hiérarchie du clergé. Il a également au moins trois filles

Plan de la tombe

 

 

MUR EST

Côté Sud(S-E) Il décrit les travaux agricoles sur quatre registres. Sa lecture se lit de bas en haut et de droite à gauche

 

 Registre A : Il décrit le labour et les semailles

 

A1 : (1) Cinq hommes piochent le limon à l'aide de houes en bois. (2) Un paysan conduit une charrue tiré par des bœufs. (3) une femme est assise devant un panier de fruits. (4) deux hommes et deux femmes, travaillent dans un champ de lin. (5) Un surveillant s’appuyant sur sa canne se repose sous un arbre.

A2 : (6) Quatre hommes défrichent un champ l'aide de houes en bois. (7) Une fillette, à l'ombre d'un arbre, assise sur un coussin de paille, enlève une épine du pied de sa camarade. (8) trois paysans peignent des tiges de lin pour en extraire les graines. Devant eux se trouvent des bottes de lin en attente de peignage.

Registre B : La moisson

 

(1) Menna assis sous un kiosque, sa canne de fonction à la main contemple la moisson. Devant lui, un serviteur près d’un arbre chargé de fruits, agrippe un montant du kiosque. De l'autre côté de l'arbre un scribe tenant sa palette dans la main semble donner les ordres aux moissonneurs.

Huit moissonneurs penchés en avant, coupent avec des faucilles les tiges de blé le plus haut possible, cela permettra d’avoir une grande quantité de chaume pour alimenter le bétail. Derrière eux, un garçon, nu, porte peut être une botte de chaume. En arrière-plan six arbres ont été représentés. Au pied de l’un deux une femme est assise sur un tabouret avec son enfant

 Des moissonneurs se dirigent vers l'aire de foulage, ils transportent deux grands paniers d'épis, suspendus à des bâtons qui reposent sur leurs épaules Entre les porteurs se tient une jeune fille serrant un petit vase contre sa poitrine. Ses cheveux sont protégés par un cache-poussière. Sous un des paniers, un petit garçon ramasse les épis tombés à terre. Sous un panier deux fillettes se disputent en se tirant les cheveux les épis tombés à terre.

 Sous un arbre deux hommes sont assis sur des tabourets. L’un, la tête entre les mains, est assoupi, l'autre joue de la flûte droite. À une de branches de l’arbre, une outre est suspendue. Deux jeunes paysans rassemblent, à l'aide de longues fourches, les épis en une balle ; celle-ci sera piétinée par des bœufs afin d’en extraire le grain. Ils sont surveillés par un vieil homme au front dégarni. il s'appuie sur sa cane une jambe partiellement levée, indiquant peut-être une infirmité.

Registres supérieurs :

 

Menna est assis devant les deux registres supérieurs consacrés aux travaux agricoles

Registre C

(1) Des offrandes sont présentées par sept fonctionnaires respectueusement inclinés. Vêtus d'une tunique et d'un pagne, ils portent une perruque. En réalité les offrandes sont sur le même niveau. On peut reconnaitre des paniers de fruits, des légumes, des oiseaux dont les yeux ouverts indiquent qu’ils sont vivants. (2) Un palefrenier tient fermement les rennes de deux chevaux attelés au char de Mena

 

L'enregistrement du grain : On peut dénombrer huit scribes (trois sont debout, un est perché quatre sont accroupis) qui contrôlent le stockage du grain. Le coffre au-dessus d’eux est surement destiné à ranger leurs outils. Au milieu de la scène des paysans à l’aide d’écopes font des tas de grains afin de le stoker

L'enregistrement du grain

Dépiquage et vannage du grain  (1) Menna se tient debout, sous un petit kiosque de roseaux. Pieds nus, , il tient sa canne de fonction. Il est revêtu d'une tunique transparente à manches courtes, Il n'a aucun bijou. Un serviteur d'un certain âge se penche devant lui en lui présentant deux vases contenant des rafraichissements. (2) Scène de vannage : Six paysans à l'aide d’écuelles, lancent en l'air les épis. Les grains, plus lourd, retombent au centre où trois paysans, munis de petits balais, les ramassent. (3) Scène de dépiquage : Deux paysans envoient à l'aide de fourches en bois les épis sous les sabots des bœufs. Conduit par le bouvier, les bœufs piétinent les épis pour faire sortir le grain de sa balle.

Registre D

 Comme celui du bas, il est divisé en trois : offrandes, scène d'arpentage, récompense et punition, complété une nouvelle fois par l'image de Menna assis.     

(1) Des offrandes sont disposées sur trois niveaux. De bas en haut on peut y voir : des vases ; des paniers (de fruits, de figues, de raisin, de dattes); deux oisillons, des plats triangulaires, deux poissons. À droite un serviteur se prosterne devant Menna.

 

(2) Scène d'arpentage. Il s'agit de délimiter les champs faisant partie du domaine d'Amon. Quatre scribes sont présents, deux d’entre eux tiennent une canne qui indique leur rang supérieur. Deux arpenteurs procèdent aux mesures du champ à l'aide d'une longue corde ; tous deux en ont une en réserve sur l’épaule gauche. Ils sont accompagnés de deux scribes qui vont noter les mesures. A leurs côtés un jeune garçon porte leur matériel. Derrière le premier arpenteur un homme âgé pose sa main sur la tête d'un petit garçon nu qui l'aide à marcher. Le responsable du champ et sa femme accueillent les nouveaux venus en leur offrant des présents

 

 

(3) Un âne guidé par un petit garçon a été entièrement martelé, on le reconnaît à sa silhouette. (4) Menna assume ici sa fonction de "Scribe des domaines du seigneur du Double Pays du sud et du nord" est debout sous un édifice léger et tient deux instruments symboliques en main : la canne, qui témoigne de sa fonction, et le sceptre Kheper qui atteste de son pouvoir. Devant lui se trouvent deux sous-registres. (5) Quatre notables sont récompensés par Menna. Un de ses serviteurs leurs présentent une coupe d'albâtre rempli d’onguent. Tour à tour, en s’avançant dans une attitude humble, ils sont enduits d’onguent pour les protéger du soleil. (6) En bas un paysan ayant fraudé subi une bastonnade ! (7)     À l'extrême droite, le bateau de Menna attend son retour du maître. Il va être chargé des marchandises que l’on voit au-dessus de lui.

 SUITE

 

Bibliographie

Norman de Garies Davies The tomb of Nakht 1917.

Dimitri Laboury relecture de la tombe de Nakht

Shedid Heidid Abdel Ghaffar, Seidel: "The Tomb of Nakht.

 

 

 

Fil de navigation