French English German Italian Spanish

 

EXTÉRIEUR DU TEMPLE

 

LES PALAIS

 Deux palais ont été découverts à Médinet Habou . Le 1er Palais comprend principalement des salles de présentation (Une large salle de réception, une salle de trône carré, et plusieurs salles latérales plus petites.). La fenêtre d'apparition Royale est conservée dans la façade du temple. Le premier palais qui jouxtait la première cour au Sud du temple, était la seule structure construite sur ​​le temple et était en étroite relation avec celui-ci. Nous l’appellerons donc « Palais du temple ». Il s'étendait du temple au mur d’enceinte intérieur. Il était de plan carré, et ses murs construits en briques crues à l'exception de la façade qui était en pierre Celle-ci était également le mur sud de la première cour du temple.

Les fouilles ont révélé que le Palais d’origine (Premier Palais) a été remplacé par un second palais totalement différent. Le premier exécuté simultanément avec le temple, était conçu pour que le mur sud de la première cour du temple avec son portique, ses colonnes et ses portes soit sa façade

 

Visualisation des empreintes du palais laissé sur le mur sud. Cliquer sur l'image pour voir la reconstitution du Palais

Les fondations et quelques parties de bâtiments restant au-dessus du sol, ont permis de reconstituer les plans de masse des deux palais. Ceux-ci ayant été construits contre le mur sud du temple , ils ont laissé leurs empreintes de leurs murs de briques et des arcs avec tous les détails sur ce dernier. Autrement dit les coupes transversales des deux palais sont enregistrées, pour ainsi dire, sur le mur du temple.

La façade du 1er palais, a été modifiée dans la fin du règne de Ramsès III, lors de la construction du second palais. La fenêtre  d'apparition royale a eu des modifications importantes. Un balcon muni un toit léger en bois a été ajouté à l'avant. sur ​​une plate-forme en pierre.

Le palais inclus dans le temple ne doit pas être confondu avec un palais de résidentiel. Il était de dimensions modestes et utilisé par le roi pour un court séjour quand il allait à Thèbes participer à des festivals, à la fête de la vallée ou à la Belle fête d'Opet qui a était célébrée à partir de Karnak à Louxor.

Ramsès III ne possédait aucun autre palais à Thèbes et utilisait exclusivement le palais du temple de Médinet Habou. Cela explique pourquoi dans la dernière période de son règne, le palais original a été remplacé par un plus grand qui était plus confortable. il est également possible que le nouveau palais a été réalisé à l’occasion de son jubilé qui a vraisemblablement introduit une nouvelle ère dans son règne

 

 

Plan du deuxième Palais  voir le plan en 3D

Le deuxiéme Palais. Il est caractérisé par la présence de chambres d'habitation intimes derrière les salles publiques. C’était une résidence complète, et bien que de dimensions modestes elle offrait une vie confortable. Vestiges actuel

Salles Publiques

Les 2 vestibules (A1 A2) et les salles des sentinelles à côté étaient très petits et en même temps très hauts (7,50 m). Leurs empreintes peuvent être observés sur le mur du temple.

Le Hall à deux colonnes (B). Les contours de ses voûtes en berceau peuvent être observés sur le mur du temple. Il comporte 2 escaliers menant à la fenêtre d'apparition.

La salle du trône et d'audience (C) comporte six colonnes . Le vestibule  (D)comporte 2colonnes.

                                                

La fenêtre d'apparition

Appartements privés du Roi

Les appartements privés étaient reliés aux salles publiques par un couloir .  La chambre (H)   dispose de deux portes sur la droite, la première menant à une penderie et l'autre à la salle de bains du Roi.   La chambre (F) était la salle de séjour  et comportait un trône .   La Chambre (G) était la chambre à coucher

Harem  

Ces pièces constituaient les appartements privés des dames, mais naturellement étaient ouvertes au roi. Les salles de réception comportaient une cour avec deux colonnes (J) munie d’une petite fenêtre d’apparition.Une porte de droite conduisait à la salle de réception (K), dans lequel se trouve une plate-forme d'albâtre pour un trône. à l'arrière se trouvait une salle de bains et un passage (L) Menant aux salons intimes pratiquement identiques pour les trois favorites de même rang. Chaque appartement contient un vestibule (M) la salle de séjour et deux chambres latérales, dont l'une était une salle de bains. En dehors du harem à l'ouest t un espace ouvert, était sans doute un jardin

Des Bas-Reliefs semblent indiquer que le roi avait au moins une partie de son harem avec lui à Médinet Habou. Une représentation d'une jeune fille nue offrant des fleurs au roi découverte dans le palais (maintenant au Musée du Caire) semble confirmer cette hypothèse

Le trône était destiné au roi lorsqu’il visitait le harem. Il est évident que la reine ne faisait pas partie du harem, en fait, il semble que la reine n'a jamais été présente dans le palais de Médinet Habou, car son nom n'est jamais mentionné dans le temple,

 

L’EXTERIEUR DU TEMPLE

Aucune parte n'est percée entre la partie occidentale du temple et l'extérieur, il faut revenir jusqu'à la seconde cour pour sortir du monument. En arrière du premier pylône qui déborde de 8m les murs latéraux ont 110 mètres de longueur et leur alignement n'est interrompu que par le second pylône

Le temple est bâti sur un terrain légèrement en pente, Ies architectes ont joint à ce relèvement du sol un abaissement progressif de la muraille, de manière à ce que, par un effet de perspective, l'édifice paraisse encore plus long qu'il n'est en réalité.

Des gargouilles en saillie imitant la partie antérieure d'un lion permettaient à l'eau tombée sur les terrasses de s'écouler au dehors. La décoration de l'extérieur du temple se divise en trois grandes sections :

1* Calendrier religieux sur le mur Sud.

2* Guerres contre les Soudanais sur la partie méridionale du mur Ouest.

3* Guerres contre les libyens les peuples de la mer et les Asiatiques occupant la moitié septentrionale du mur Ouest et tout le mur Nord.

Au-dessus de ces grands tableaux, une série de bas- reliefs montrent le roi sacrifiant à toutes les divinités principales de l'Egypte.

Les inscriptions en gros caractères gravées au-dessous des cartouches, répètent la légende royale de Ramsès III; celles de l'extrémité mentionnent que le roi a construit le monument sur un sol pur :

Mur Sud.

Le commencement des scènes gravées sur ce mur est vers l'angle Ouest. Le roi, coiffé du casque, présente des offrandes à Amon-râ roi des dieux, à Maut, à Khonsou-Neferhotep et à Mât qui lui accordent des fêtes nombreuses el l'assurent de la perpétuité de son nom. Au-dessous, une longue inscription rappelle tout ce que Ramsès a fait pour Amon, elle peut s'analyser ainsi :

Sachant qu'Amon est le plus grand des dieux, le créateur de tout ce qui existe et, qu'il l'a placé sur le trône, Ramsès a élevé une demeure pour qu'elle serve à la bénédiction de Thèbes ; à côté de son sanctuaire sont des chapelles pour les dieux qui l'accompagnent dès le commencement, Ptah-Sokari, Osiris, etc. Il a attribué au temple de riches revenus pour que tous les dieux qui l'habitent reçoivent chaque jour ce qui leur est dû, et surtout lors des fêtes, dont il a augmenté le nombre ; pour veiller sur ces fondations, il a installé dans le temple tout un personnel choisi de prêtres de tous grades, lui-même assiste aux processions lors des grandes fêtes. Dans l'Egypte entière il construit des chapelles et les enrichit des dépouilles de toute la terre, aussi Amon lui accorde sa protection et donne à sa royauté un éclat dont le souvenir restera éternellement.

Revers du pylône.

Au revers du pylône sont gravés de grands bas-reliefs montrant le roi chassant les animaux sauvages. Ces tableaux ont encore un sens religieux : tout ce qui vit dans le désert était consacré à Set, le dieu malfaisant selon le mythe osirien, c'était donc un acte pieux et méritoire que de détruire ces animaux. Au registre supérieur le roi est sur son char et parcourt la montagne; des gazelles, des antilopes, des onagres tombent sous ses coups.

 

Le second tableau représente la chasse au taureau sauvage dans les marais. Le roi tient à deux mains une longue lance; deux animaux sont déjà tombés morts, un troisième blessé s'enfuit vers un lac dans lequel nagent des poissons de toutes sortes, pendant que des oiseaux s'envolent des roseaux qui bordent la rive. A la partie inférieure du mur on voit les fils du Pharaon et les soldats égyptiens qui accompagnent le roi dans ces expéditions.

Mur Ouest. — Partie Sud.

Trois tableaux relatifs aux razzias de Ramsès dans le Soudan sont gravés sur la moitié droite du mur Ouest du temple :

Un bas-relief en mauvais état de conservation montre le roi sur son char tirant de l'arc sur les Soudanais qui s'enfuient éperdus ou tombant sous les pieds des chevaux. Au bas sont figurés des chars avec « les écuyers et conducteurs du Pharaon ».

2 Retour du roi, traînant derrière son char, trois files de captifs.

3 Ramsès présente à Amon et Maut les produits de son expédition. Les chefs des Kouchite implorent les souffles de la vie « du roi d'Egypte soleil des Barbares». Des sacs d'or, de lapis, d'émeraudes et de toutes les pierres précieuses sont aussi rapportés du Soudan et versés dans le trésor du temple d'Amon.

Mur Ouest. — Partie Nord.

Les trois tableaux de la moitié gauche du mur Ouest commencent la série des représentations relatives aux guerres de Ramsès contre les gens du Nord, dont la suite occupe tout le mur septentrional.

1 Ramsès reçoit d'Amon et de Maut l'ordre d'anéantir les étrangers. Le dieu lui donne son glaive, Thot tient la palme de vie du roi, portant de nombreuses années.

2 Le Pharaon a reçu l'arc de Mentou, il va chercher les enseignes d'Amon, de Maut, de Khonsou et d’Ap-uatu qui serviront de protection et de signe de ralliement.

3 Départ pour le camp. Le roi est assis sur son char, suivi du gros de ses troupes, de ses serviteurs ; devant lui, des soldats égyptiens et nègres marchent au son de la trompette, des fonctionnaires vont accompagner le souverain. Au-dessus de cette scène une inscription en colonnes verticales fournit l'explication des sujets représentés :

Mur Nord.

Mur Nord entre les 2 pylones

1 Tableau, — Départ de l'armée égyptienne. En tête marche l'infanterie, puis la cavalerie; les chars des fils du roi sont ornés «le l'enseigne sacrée d'Amon, enfin vient le roi, la tête couverte du casque ; un lion court à côté de ses chevaux. Amon a promis au Pharaon de lui livrer les barbares, sa crainte étant au cœur de leurs chefs, et de faire fouler par ses chevaux le pays des Tarmahu ».

2 Tableau. — Bataille contre les Libyens. Le roi sur son char lire de l'arc sur les ennemis qui s'enfuient poursuivis par les Égyptiens, On remarque vers le coin gauche un Chardane se servant à deux mains de son épée.

3 Tableau. — Le Pharaon ayant vaincu les Libyens .Devant la forteresse Ramsès repousse les Tamahou, descend de son char et se met à une tribune pour haranguer ses, troupes. Devant le roi on compte les mains et les membres coupés, qui atteignent le chiffre de 12 535 puis on fait passer devant le souverain les prisonniers enchaînés par longues files.

4 Tableau — L'expédition contre les Libyens à peine terminée on apprend une invasion des peuples du Nord. Toute l'armée est mise sur pied de guerre et le quatrième tableau nous fait assister à l'équipement des soldats dans l'arsenal. Le roi abrité par deux ombrelles est appuyé à une tribune et fait appel « aux grands, aux amis, aux généraux d'infanterie et de cavalerie, il leur dit de conduire les troupes afin de détruire ces ennemis qui ignoraient l'Égypte, avec l'appui de son père Amon. Ces commandants de troupes sont debout ou agenouillé!, adorant le roi; certains d'entre eux tiennent les enseignes de leurs régiments. Ce sont des tablettes surmontées d'une plume d'autruche et posées sur un arc porté au bout d'un bâton. De son côté le prince héritier prononce un discours adressé aux chefs de troupes d'infanterie et d'auxiliaires qui sont sous ses ordres.

5 Tableau — Départ de l'armée. Le roi est sur son char suivi de deux flabellifères. Les chevaux richement caparaçonnés ont la tête ornée de longues plumes ; un lion marche à côté d'eux. Au-

6 Tableau — Bataille contre les envahisseurs; le roi sur son char transperce les ennemis de ses flèches. Les immigrants ont la tête couverte d'une sorte de tiare basse, plus étroite au sommet qu'à la base, ils portent une large épée passée en travers de la poitrine ; c'est le type des Djakari et des Pulastas et l'on voit que certains des mercenaires égyptiens ont le même costume que les, envahisseurs.

7 Tableau. — L'invasion par terre une fois arrêtée et en attendant l'arrivée de la flette signalée, Ramsès se délasse en chassant le lion dans les marais qui bordent la cote. Un de ces animaux est mourant et près d'être foulé sous les pieds des chevaux, un autre blessé par quatre flèches s'enfuit à travers les roseaux. Le Pharaon se retourne sur son char pour transpercer de son javelot un lion qui s'élançait sur lui.

Grande bataille navale

8 Tableau, — Grande bataille navale près du rivage. Les vaisseaux des étrangers sont attaqués par la flotte égyptienne au moment où se préparait le débarquement. Il existe peu de différence entre les bâtiments des deux partis: leur coque est semblable, des châteaux sont élevés à l'avant et l'arrière et un mât central surmonté d'une hune supporte la vergue d'une voile carrée; seulement les vaisseaux égyptiens (gouvernés au moyen d'avirons de queue) se terminent par des têtes de lion et possèdent des rames, tandis que les navires ennemis semblent marcher uniquement à la voile, leur proue et leur poupe très élevées au-dessus «le l'eau se terminent en pointe ou en tête d'oiseau.

 

Deux peuples distincts s'étaient unis pour cette expédition : les Djakari et les Chardana, montant chacun leurs vaisseaux, mais associés pour venir piller l'Egypte, ils succombent également sous les coups de Ramsès. Ayant pénétré dans la bouche pélusiaque du Nil, ils ont la retraite coupée par la flotte égyptienne qui les a cernés ; les mats de leurs navires sont rompus ; une barque de Djakari a chaviré. Armés seulement de sabres et de lances, leurs boucliers ne suffisent pas à les abriter contre la pluie de flèches et de pierres de frondes que les Egyptiens font pleuvoir sur eux. La rive est couverte de cadavres; les ennemis tombés à l'eau sont recueillis et jetés à fond de cale les mains liées. On remarquera que les soldats égyptiens prennent seuls part à ce combat ; les mercenaires n'y figurent pas, on a probablement hésité à les mettre en face de leurs compatriotes.

Grand pylône.

pylone

Sur le prolongement du grand pylône se trouvait primitivement de chaque côté un mur épais en briques crues. C'est à l'intérieur de cette enceinte, à l'extrémité Nord du pylône que se trouve l'escalier qui dessert cette partie de l'édifice. Une montée de soixante-huit marches en ligne droite dans un étroit corridor, sur les parois duquel se déroule le protocole de Ramsès III, conduit à un palier correspondant à l'axe du monument.

Sur les côtés de la porte sont gravés deux hymnes l'un au soleil levant, l'autre au soleil couchant : Les hymnes au soleil à ses différentes phases, gravés sur les autres parois, sont tous plus ou moins mutilés.

A partir de ce palier chacune des tours du pylône possède son escalier. Celui du Sud compte encore cinquante-trois marches. Du haut des pylônes on jouit d'une vue magnifique, l'œil embrasse tout le panorama de l'ancienne Thèbes. Au Sud s'étend l'immense enceinte du Birket Habou, plus à droite règne le désert. A l'Ouest, la montagne est assez rapprochée, l'on est presque en face de la vallée des reines

 

Bibliographie

Résumés d’ouvrage

Daressy, Georges (1864-1938). Notice explicative des ruines de Médinet Habou (Bnf)

/ The University of Chicago Press / Oriental institute publications

Medinet Habu Volume 1 Earlier Historical Records

Medinet Habu Volume 2 Later Historical Records

Medinet Habu Volume II The Temples of the Eighteenth Dynasty

Medinet Habu Volume II Part I The Temples of the Eighteenth Dynasty The Inner Sanctuaries

Medinet Habu Volume IV Temple Proper Festival Scenes of Ramses III

Medinet Habu Volume V The Temple Proper Part I

The Mortuary Temple of Ramsès III Volume II   Part I

The Mortuary Temple of Ramsès III Volume III   Part I

Dessins originaux  © oi.uchicago.edu   Modifiés © egypte.eternelle .org

Photos © Wikimédia Communs / Rémih /Asta/Olaf Tausch/   Steve F-E-Cameron / Jon Bodsworth / kairoinfo4u/

La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.

 

 

 

 

 

 

 

 

Fil de navigation