French English German Italian Spanish

 

 

 GRAND TEMPLE DE RAMSES III

 

LES SALLES

 

SALLES  HYPOSTYLES ( 3, 20, 33)

Après avoir traversé les deux grandes cours on arrive aux salles de moindres dimensions qui précédent et entourent le sanctuaire. Par une singularité bizarre, alors que les deux premières cours sont pour ainsi dire intactes avec leurs portiques en bon état, les salles de l'Ouest sont presque toutes rasées à peu de distance du sol, celles qui sont appuyées aux murs latéraux ont seules gardé leur hauteur primitive. Il est probable que la démolition des murs est due au grand tremblement de terre de l'an 27 av. J.-C. : Si elle avait eu lieu plus tôt, les Ptolémées n'auraient pas été cherché à grand peine des blocs du Ramesseum pour construire le pylône du Petit Temple.

La base des grosses colonnes est tranchée net en bordure de l'allée centrale de manière à laisser un passage libre égal à la largeur de la porte d'entrée. Des feuilles imbriquées ornent la partie inférieure du fut ; dans leur intervalle les cartouches de Ramsès III accolés de deux uraeus et surmontés du disque solaire sont placés au-dessus des plantes symboliques du Nord ou du Sud selon que la colonne est sur la droite ou sur la gauche de l'axe du monument.Plus tard, les Coptes ont employé les pierres tombées, surtout celles de dimensions moyennes; aussi, pendant le déblaiement, on n'a retrouvé sous les décombres aucun fragment provenant des murs.

La première salle hypostyle (3) a 26,5m de largeur et 19m de profondeur. Vingt-quatre colonnes en soutenaient le plafond ; les huit qui bordent l'allée centrale ont 2,26m de diamètre Les grandes colonnes, qui devaient être surmontées d'un chapiteau campaniforme, atteignaient une hauteur de 8,75m celles des bas-côtés, supportant des terrasses moins élevées, devaient avoir seulement 7,50m.

                                                               

La deuxième salle hypostyle (20)  A la grande salle hypostyle fait suite dans l'axe du monument une chambre à quatre colonnes, mesurant 17m de largeur sur 8,5 m de profondeur. Murs et colonnes sont réduits à quelques assises et les tableaux sont entièrement détruits.

La troisième salle hypostyle (33) La seconde salle hypostyle est suivie d'une salle toute semblable comme dimensions et disposition; le mur qui les sépare est percé de trois portes dont la partie Inférieure des montants était recouverte de bronze. Les plaques ont disparu mais une partie des clous qui servaient à les fixer sont restés dans leur alvéole. Suivant qu'elles se trouvent à droite ou à gauche de l'axe du monument, les bases des colonnes sont ornées des plantes symboliques du Nord ou du Sud. Entre les colonnes qui bordent l'allée centrale se dressent des statues en granit rose.

 

Le groupe du Sud représente Ramsès III assis à côté de la déesse de la Vérité, Maât, qui a sur la tête une plume d'autruche ; celui du Nord se compose du Pharaon et de Thot dont la tête d'ibis est surmontée du disque de la lune.

 

SALLES DU TRESOR  (4 à 8)

 Bas-relief de Ramsès III faisant une offrande à Amon

La porte percée dans le mur Sud dessert un groupe de cinq chambres placées deux par deux à droite et à gauche d'une pièce centrale. Elles renfermaient le trésor du temple, les matières précieuses, or, argent, pierreries, etc. Au commencement du siècle c'était les seules petites salles accessibles ; on y pénétrait par une ouverture percée dans le mur qui les sépare de la seconde cour.

SALLE 4. Les quatre portes latérales entourées des titres du roi sont gardées par des serpents. Sur le panneau de gauche le roi, coiffé de la couronne du nord, offre à Min « toutes les pierres précieuses » enfermées dans des sacs; à droite, coiffé de la couronne du sud il apporte à Amon l'or en pépites. Au fond, on voit le roi présentant sur un plateau un monceau d'or à Amon-rà criocéphale. Thot en évalue la quantité au moyen d'une balance, mais au lieu de poids on a placé dans les plateaux les signes signifiant des «infinités de millions». Thot a les pieds posés sur un nègre étendu de son long sur le socle de la balance.

SALLE 5. Mur Nord. Ramsès offre à Amon et Maat un modèle de forteresse, une harpe à dix cordes ornée de tètes humaines et une statue royale tenant l'encensoir; tous les objets représentés ici devaient être en or et en argent.

 

MurEst— Ramsès présente à Amon un sphinx, des vases dont le couvercle est orné de têtes d'éperviers et de statuettes du roi agenouillé.

SALLE 6. — Mur Nord.  Présentation à Amon et Khonsou de coffrets dont le couvercle est surmonté d'un sphinx à tête d'homme, d'épervier ou de bélier, coffrets qui sont remplis « d'argent, d'or et de pierres précieuses véritables pour éclairer les beautés du dieu ».

 

Mur Sud. Le roi présente à Amon et Apet des vases à libations de formes compliquées.

 

SALLE 7. — Mur Sud. Ramsès consacre à Amon des monceaux d'or, de lapis et d'émeraudes, des coffrets en bois précieux, des lingots d'argent, de cuivre et de plomb. 

Mur Nord Présentation de vases et de colliers en orfèvrerie. Au fond de cette pièce et de la suivante il existe encore une sorte de tablette en pierre d'un mètre de largeur sur laquelle on pouvait poser des objets.

SALLE 8. Mur gauche. . Ramsès offre à Amon des pierres précieuses, de l'or soit pur, soit avec sa gangue, des blocs de lapis et d'émeraude, de la gomme de Tonuter fondue en, de la gomme de Pount, des sacs d'or de diverses provenances : Soudan, Ombos, Edfou.

Salle de Ramsès II (9)

Cette salle, voisine du trésor, était consacrée à Ramsès II considéré comme une divinité. Sur le mur Est le roi, casqué, offre l'encens et l'eau à une barque sacrée enfermée dans un naos. La proue et la poupe sont ornées de tètes humaines surmontées de l'atef; d'après la légende, c'est à« l'image sacrée de Ramsès II-uni à Thèbes » que s'adresse l'hommage du Pharaon.

 

Mur Ouest Ramsès III, suivi de Thot qui porte la palme des fêtes, répand l'encens et l'eau devant la triade thébaine à la suite de laquelle a pris place Ramsès II

Salles des sacrifices(14 et 15).

Cinq portes ouvrent sur le mur Nord de la salle hypostyle. La première vers l'Ouest dessert la portion du temple où se faisaient les sacrifices d'animaux prescrits par le rite. La pièce 14 est une cour couverte dans une partie de son étendue.

Salle de Ptah-Sokar (16)

La porte de cette salle a été laissée plus large que les autres (2m,50) afin de permettre le passage du Sokar » ou barque sacrée de Ptah.

Salle du roi (19).

La dernière salle de ce groupe était consacrée à Ramsès III lui-même; c'est là qu'il était adoré comme une divinité incarnée, envoyée sur terre pour y faire régner l'ordre. Sur chacune des parois Est et Ouest le roi, assis sur son trône, suivi d'une reine (sans nom), reçoit l'hommage de ses enfants, les fils d'un côté, les filles de l'autre. Le mur du fond est détruit.

Les chambres dédiées à Osiris ( 23 à 26)

La Salle aux trois naos (23) se distingue par trois naos ou tabernacles ménagés dans la paroi Est et par un mastaba en pierre qui l'entoure en partie. Des Banquettes servaient à déposer les aliments

Salle des champs d'Aalou (24)

Sur le mur Sud Osiris est dans un naos, ses jambes tenues par le signe de l'occident ; devant lui les 4 fils d'Horus sont debout sur une fleur de lotus.

 Sur le mur Nord est gravé un grand tableau des champs d'Aalou, qui illustre le chapitre110 du Livre des morts.

Salle des vaches célestes (25)

Le mur Sud est occupé par un tableau emprunté au chapitre 148 du Livre des morts. On y voit d'abord sept vaches couchées, le disque entre les cornes, puis un taureau debout, la tête surmontée du disque. Plus loin sont quatre rames ornées d'uraeus qui servent à se diriger dans le ciel vers les quatre points cardinaux, quatre séries de trois divinités représentent les dieux de toutes les parties de l'univers, qui accordent tous les dons à Ramsès III.

Salle des neuf naos (39).

Ce qui frappe dans cotte salle, ce sont les niches ou naos aménagés dans los parois Nord et Sud et qui sont au nombre de neuf.

HP02  Le roi étant représenté tourné vers ces naos faisant brûler l'encens en l'honneur d'Amon-Râ (roi des dieux au milieu de la neuvaine des grands dieux) il est à présumer que ces tabernacles contenaient les statues des premières divinités égyptiennes.

Reposoir (43).

Aux salles hypostyles fait suite une pièce d'environ huit mètres de côté et dans laquelle se trouvent quatre piliers carrés. D'après l'analogie avec les autres temples égyptiens c'est dans cette salle que devait être déposée l'arche divine d'Amon.

La porte est ornée d'une série de bandes horizontales portant des inscriptions où le roi se dit aimé d'Amon-Ra, de Ptah, de Râ Horakhty, de Maut et de Khonsou.

Sur les piliers, des hommes sont représentés agenouillés, les bras levés en adoration ;d'après la légende ce sont tous les dieux du ciel et de la terre.

Les parois de la salle sont détruites; on n'y distingue plus au Nord que le roi devant Amon et Khonsou.

Sanctuaire (54).

Sur la paroi Est Ramsès fait la libation devant Rà- Horakhty criocéphale, couronné de l'atef, et Bast à tète de lionne  maîtresse de Bubastis, maîtresse de la vie des deux terres ». A l'Ouest il accomplit le mémo acte en présence d'Amon et de Maut.

Salle 53 et 51

Dans le mur Nord sont ménagés deux petits naos destinés à renfermer des images sacrées. Nous sommes ici devant le tabernacle, le Saint des Saints du temple. Les deux divinités qui auraient reposé dans ces naos seraient Amon Horakhty, c'est à ces deux divinités mises sur le pied d'égalité que tout le temple aurait été dédié.

En temps ordinaire c'est donc là que reposaient les statues des divinités maîtresses du temple; les jours de fête le roi et les prêtres venaient les tirer de ces cachettes pour les porter jusqu'à la barque sacrée (dans la salle 40) et de là les sortir processionnellement à travers le temple et ses alentours.

Cryptes.

Sous presque toutes les petites salles du fond il existait des cryptes, ou plutôt des fosses aménagées entre les murs de fondations. C'étaient des cachettes dans lesquelles on rangeait les objets précieux, le mobilier du temple, statues, vêtements, etc., on y pénétrait en soulevant une pierre du dallage.

Ces sépultures furent bouleversées à plusieurs reprises : sous les Ptolémées on parait avoir comblé toutes les cryptes; de nombreux objets statuettes funéraires, fragments d'outils, ostraca, etc., se trouvèrent mélangés à la terre qui servit à cette opération; enfin il semble bien que c'est intentionnellement que de nombreuses statuettes ont été placées sous le dallage de certaines chambres pour purifier le sol.

Suite   Exterieur du Temple

 


Fil de navigation