French English German Italian Spanish

 

La tombe KV 16 - Ramsès I

Découverte

 Située en face de celle d'Horemheb, elle fut découverte par Belzoni en octobre 1817 et qui commença de suite les premières fouilles. Elle fut ensuite cartographiée par James Burton en 1825. Malgré sa petite taille, elle est demeurée inachevée. L’hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer ses caractéristiques est que l'état de santé Ramsès I se dégradant rapidement l’ait contraint d’en modifier les plans. Il semble que la dernière salle creusée qui devait être, l'antichambre, fut transformée en caveau à la mort du roi. Une deuxième hypothèse est que déjà âgé et malade dès qu'il est monté sur le trône il aurait dès l'origine prévu une petite tombe (Ramsès Ier a régné moins de deux ans)

 La Tombe

KV1602

 La tombe est simple, rectiligne elle ne mesure que 29 m de long. Elle se compose d’une partie actuellement à ciel ouvert comportant un hall suivi d’un premier escalier menant à la porte d'entrée à gradins (A). Apres avoir franchi la porte, un corridor pentu (B) débouche sur une cage d'escalier taillé dans la roche qui comporte deux curieuses cavités trapézoïdales inachevées (C). Une paire de trous dans les parois du corridor B permettait de maintenir une poutre qui a servi à descendre le sarcophage à l'aide de cordes.

 La chambre funéraire(D) s'ouvre directement au bas de la cage d'escalier. Elle était peut être destiné à être plus spacieuse si la salle (b) dont le creusement a été abandonné faisait partie de son extension. Elle est de petite taille, par rapport à l'immense sarcophage qui en occupe une grande partie. On y retrouve les quatre niches abritant les briques magiques. Elles sont placés sur le haut sur ​​les parois latérales Est et Ouest. La tombe devait prévoir initialement plusieurs salles et descenderies mais la mort prématuré de Ramsès I ne permis pas de les réaliser
 

Avant-Propos  La décoration de la tombe est inspirée du livre des portes. C’est une version du Livre de l'Amdouat remanié et modernisé. Son nom lui fut donné par Gaston Maspero. Pour mieux comprendre les scènes qui vont suivre, je vous propose un résumé du Livre des Portes :

Réservé exclusivement aux rois Il sera de ce fait peu divulgué. Il décrit le périple de l'esprit du roi défunt dans le monde souterrain. Il correspond au trajet du dieu soleil Rê-Osiris au pays des morts (la Douat) durant les heures de la nuit. Le temps est représenté par un long serpent encadré de douze déesses dont il est le géniteur. Chaque déesse représente une heure de la nuit et est associée à une porte.

 Chaque porte est gardée par un immense serpent qui ne laisse passer que la barque divine du dieu soleil sur laquelle il voyage. L’équipage de la barque comprend seulement deux entités Hou (la Magie) et Sia (la Connaissance).

 A chaque heure de la nuit l'esprit du roi défunt traverse une porte. Il doit reconnaître le caractère particulier de la déesse associée à la porte, et la nommer pour continuer son voyage. L’intervalle entre deux portes est appelé section ou division, la Douat en comporte donc onze. Chaque division décrit une partie du voyage nocturne du soleil dans un cadre comprenant trois registres. Après la V° division le roi défunt passe en jugement devant Osiris, ce qui implique qu'il ne peut avoir un devenir funéraire pour l’Éternité s’il n’a pas agi conformément à la Maât.

Les deux scènes qui servent de prologue et de conclusion au périple solaire sont également très originales évoquant les deux horizons de l’Est et de l’Ouest, du soleil levant et du soleil couchant. Les déesses bien qu’identiques en tous points, portent des noms et des vêtements différents, elles portent une étoile à cinq branches au-dessus de leur tête. Voici leurs noms :

1   Celle qui coupe la tête des ennemis de Rê    2  Sage gardienne du Seigneur   3  Celle qui passe à travers Bâ  4 Celle de grand pouvoir

5  Celle qui est sur son bateau  6  Meneuse à succès   7 Celle qui repousse le serpent  8   Dame de la nuit (minuit)  9 Celle qui est en adoration

10  Celle qui décapite les rebelles  11  L'étoile qui éloigne les rebelles   12  Celle qui témoigne de la magnificence de Rê (l'aurore)

 

Le voyage du roi

A partir de l’entrée sur le mur Nord les scènes représentent le voyage du roi selon deux voies divines. A droite le roi suivra la voie divine d’Osiris (le jugement des âmes). A gauche le roi suivra la voie divine de Khépri(le soleil en éternel devenir). Les deux voies se rejoindront au milieu de la paroi opposée au Sud. Les peintures sont très soigneusement exécutées sur un fond gris-bleu. Au-dessus des représentations court une frise de hkrw.

KV1604

 

1 La voie divine d’Osiris

1.1 Mur Nord

Sur la paroi d'entrée, à gauche de la porte, le roi rentre dans la salle de jugement, il est reçu par la déesse Maat. Le roi se rend auprès du fils de Ptah et de Sekhmet : Nefertoum. Il lui rend hommage en lui offrant deux vases à vin. Nefertoum est reconnaissable grâce à la fleur de lotus qu'il porte dans ses cheveux. Dans sa main droite il tient le signe de vie Ankh, de l'autre le bâton de puissance Ouser. Derrière lui se tient un grand nœud d'Isis (nœud Tit). Il est étroitement lié au pilier Djed, Il symbolise la force et la magie d'Isis. C'est grâce à lui qu'Isis a redonné vie à Osiris. Comme le pilier Djed, c’est également une amulette que l'on peut trouver sur les momies.

 

KV1620

1.2 Mur Ouest 


KV1622

                                                                      

1.2-1  Registre supérieur

Sur la paroi Ouest commence la 3ème division. La porte de celle-ci, qui s'ouvre vers l'intérieur, est gardée par le serpent AQEBI debout sur sa queue tournée vers l'extérieur. Au-dessus de lui on peut lire ceci : « Aqebi, il est sur ce battant, il ouvre à Rê. Sia {parle) à Aqebi : Puisses-tu ouvrir ta porte à Rê. Ouvre pour Celui de l’Horizon, lorsqu'il éclaire les denses Ténèbres et qu’il donne la lumière dans la Chambre Cachée. Cette porte est scellée après que ce Dieu Grand y est entré et ceux qui sont dans leur pylône se lamentent quand ils entendent la porte se refermer sur eux.».Le registre supérieur est celui de la barque, il se lit de droite à gauche.

KV1626

 

1. Dans la barque divine, se tient le dieu soleil sous sa forme nocturne (âmes d’Osiris et Rê réunies). Il est représenté sous la forme dieu criocéphale surmonté d'un disque solaire qui se tient dans un naos entouré et protégé par les replis du serpent Méhen. A l'avant de la barque se tient le dieu Sia incarnant le pouvoir de la connaissance, à l'arrière se tient le dieu Héqa incarnant le pouvoir magique. La barque est tirée par quatre haleurs habitant le monde inférieur.

KV1628

2  Devant les haleurs se trouvent huit momies debout qui portent le Bateau de la Terre sur un long boyau sur leurs épaules. Le boyau se termine aux a ses deux extrémités par une tête de vache hathorique. Sur le boyau sont assis huit personnages, deux taureaux se tiennent debout à chacune de ses extrémités. La corde des haleurs entre dans le boyau par la gueule de la vache de droite et ressort par la gueule de la vache de gauche. On y retrouve les quatre mêmes haleurs tirant la barque qui est censée être encore à l'intérieur du boyau.

KV1624

  3 Devant ces haleurs quatre personnages, les «Outous de la terre», les bras croisés sur la poitrine et enveloppés d'un linceul.

 

 1.2-2 Registre du bas

 1 Le dieu Atoum appuyé sur un bâton surveille l'énorme serpent Apophis et l’empêche de renverser la barque solaire par son action maléfique

KV1632

 

2 À gauche, de l’ouverture de la salle a Atoum toujours appuyé sur un bâton se tient devant neuf dieux, chacun tenant le symbole de la vie dans la main droite, et le sceptre de la gauche, ils sont appelés Khert Nebu, (Seigneurs des destinées.)

KV1630

 

1.3  Mur Sud  Ouest

 Le roi défunt est conduit par Horus, Atoum et Neith devant Osiris assis sur un trône placé sur un socle. C'est l'aboutissement du voyage dans l'au-delà sur le chemin de droite (La voie divine d’Osiris) Le dieu porte la couronne-atef et tient la houlette et le flagellum. Devant lui un petit personnage, Iwn-mwtf, est habillé d’une peau de panthère. Il représente le fils idéal d'Osiris qui accomplit la fonction de prêtre funéraire. Il prononce  quatre fois « En paix, tu es en paix, éternellement et à jamais !»

 KV1634

 Au-dessus d'Osiris, une inscription qui reproduit le discours du dieu : «Paroles à dire : «Je viens, je serai ta protection. J'établis ton trône comme celui de Rê au ciel, tu te lèves (comme le soleil) éternellement et à jamais dans tout endroit que tu désires. Osiris qui est à la tête de l’Occident, Ounen-Nefer, roi des vivants »

 

2 La voie de Khépri

2-1 Rencontre avec Ptah :

Sur la paroi d'entrée, à gauche de la porte, le roi est reçu par la Déesse Maât. Le roi se tient en adoration devant Ptah maître de la vérité, roi des deux terres. Ptah se dresse debout sur un socle, dans ses deux mains il tient un sceptre composite rassemblant le sceptre ouas, la croix ankh et le signe djed qui lui confère stabilité et de pouvoir. Derrière lui un pilier Djed considéré comme la colonne vertébrale d’Osiris est encadré par deux inscriptions signifiant (toutes les protections de vie, stabilité, puissance sont autour de lui pour l’éternité).

KV1606

2-2 Rencontre avec Horus le jeune et Anubis (Paroi est)

Les divinités entourent le roi, et lui offrent leurs protections en lui posant, leurs mains sur son épaule et lui tenant les bras. Horus le jeune fils d’Isis, est coiffé de la Double Couronne. Il représente ici l’héritier du trône des Deux Terres, celui de son défunt père Osiris.

KV1608

2-3 La Barque divine (4ème heure, registre de la barque)

Le Roi franchit la porte de la 4ème heure gardée par le serpent Djedby dressé sur sa queue. Dans la barque divine Râ entouré de deux dieux, se tient dans une chapelle entourée et protégée par le serpent Méhen. La barque est tirée par 4 bienheureux, elle se dirige vers neuf défunts qui habitent dans le monde des morts la Douat. Ils sont représentés par des momies noires inertes et en léthargie. (Dès que la barque sera à leur niveau, ils pourront grâce à la lumière du soleil acquérir un nouveau corps Puis la barque passée, ils retourneront à leur état de momie en attendant le prochain retour du soleil.)

KV1610

2-4 L’Espace-temps   (4ème heure scènes 19 et 20)

 Douze déesses représentent les 12 Heures de la Douat. Elles se tiennent debout sur les deux berges de l’espace-temps où s'égrènent les heures qui par la suite seront ensuite à nouveau avalées. Cet espace-temps est représenté par un serpent. Chaque berge est constitué deux triangles : le triangle noir représente les ténèbres, le triangle clair ondulé représente les eaux primordiales du Noun. De même chaque heure a un côté clair (partie qui se dirige vers la lumière) et une partie sombre (partie qui est écoulée.)

KV1612

2-5 La Niche (Début paroi Sud)

 On est toujours dans la 4ème heure. La niche représente le pavillon divin ou la salle d’embaumement. Sur la seule paroi décorée on y voit Osiris khenty imentyou debout sur un serpent ondulant. (L’épithète khenty imentyou « Celui qui est à la tête des Occidentaux lui est attribué quand il devient la divinité majeure du domaine funéraire). En face de lui se tient un autre serpent représenté comme un uræus. Un dieu à tête de bélier criocéphale, peut être un assistant de celui qui préside au pavillon divin (Anubis) se tient derrière Osiris. Ses pieds reposent curieusement sur deux vases. Il a la main droite posée sur l’épaule d’Osiris et la main gauche sur ses jambes comme pour le soutenir .

 KV1614

2-6 Khépri

 Le roi est agenouillé. Dans une attitude de jubilation, Il fait le geste rituel Henou (le poing gauche fermé sur la poitrine et le bras droit levé). Il est encadré par l’âme de Nekhen à tête de chacal et l’âme de Pé à tête de faucon qui personnifient les Puissances des villes de Pe et de Nekhen. Ces puissances (baou) sont les forces primordiales de ces deux cités qui furent les capitales du Sud (Nekhen) et du Nord (Pé) de L’Egypte prédynastique. (7 000 ans avant notre ère)

KV1616

 Le roi va ensuite devant le Dieu Khépri pour lui présenter des offrandes. Tenant un vase à onguent dans sa main gauche, il consacre avec sa main droite quatre coffrets Meret rempli d’étoffes.

 Khépri est assis sur un trône placé sur une natte; il tient dans ses mains un sceptre et le signe de vie Ankh. Khépri à tête de scarabée identifie le soleil en devenir à son lever matinal. Le roi a atteint la fin de la voie du soleil en devenir lui donnant l’espoir de partager avec lui son éternel renouveau


KV1618 


  Bibliographie

 BIFAO 56 (1957), pages. 189-200   PlANKOFF (Alexandre)

La rédaction des articles représente beaucoup de temps et de travail. Si vous les apprécier  merci de cliquer sur j'aime de ma page f   

 Vous y trouverez également  les dernières actualités de l'Egypte.

 


Fil de navigation