French English German Italian Spanish

Musée en plein air Karnak

LES CHAPELLES

 

Blanche                                              de Thoutmosis IV                                  de Thoutmosis III            

 

CHAPELLE ROUGE D’HATSHEPSOUT

L’histoire de ce monument, très emblématique du temple d’Amon-Rê de Karnak, est longue et romanesque. Destiné à recevoir la barque portative sacrée d’Amon, il a été réalisé pour sa plus grande partie par la reine Hatshepsout, l’un des grands bâtisseurs de l’Égypte ancienne. La reine ne put terminer ce qui devait être le cœur du dispositif cultuel qu’elle avait conçu pour le temple, peut-être à l’image de ce qu’avaient construit ses prédécesseurs du Moyen Empire.

Voir l’article

CHAPELLE BLANCHE DE SESOSTRIS I  >

Cette chapelle a été démontée avant le règne d’Amenhotep III et ses blocs ont été remployés dans les fondations du IIIe pylône édifié par ce dernier. Les premiers blocs furent découverts en novembre 1927 par H. Chevrier parmi les blocs remployés dans les fondations du pylône d'Aménophis III.

Voir l’article

CHAPELLE DE CALCITE DE THOUTMOSIS III. >

La chapelle de calcite de Thoutmosis III était initialement érigée dans la « cour des fêtes de Thoutmosis II, devant le IVe pylône, et servait de reposoir pour la barque sacrée d’Amon le long de l’axe processionnel. Elle présente plusieurs phases de travaux entre les règnes de Thoutmosis III et de Thoutmosis IV, avant son démantèlement sous Amenhotep III.

Ses fragments ont été découverts et réemployés en divers lieux du temple de Karnak. Un premier fragment découvert en 1914 dans les fondations de la niche de Ramsès Ier du môle sud du IIe pylône par G. Legrain.

Entre 1922 et 1954, plusieurs blocs ont été ensuite dégagés du remplissage du IIIe pylône par M. Pillet et H. Chevrier. Sa reconstruction dans le Musée en plein air a débuté en 2010 et s’est achevée en 2016 avec le remontage de la dalle de plafond de 76 tonnes.

LA COUR A PORTIQUE DE THOUTMOSIS IV

La cour à portique de Thoutmosis IV se trouvait l’origine devant la face ouest du IVe pylône et constituait l’aménagement intérieur de la cour de fêtes de Thoutmosis II Les chapelles en calcite d’Amenhotep Ier, Thoutmosis Ier, Thoutmosis III et de Thoutmosis IV étaient intégrées à ce monument.

Après l’avoir partiellement modifiée, Amenhotep III a fait démonter une partie de la cour à portique pour construire le IIIe pylône. Les blocs ont alors été utilisés pour le remplissage du nouveau monument. La partie non démontée par Amenhotep III est toujours à son emplacement d’origine sur le parvis du IVe pylône.

LE NETJERY-MENOU

Les premiers blocs ont été découverts remployés dans la cour de la Cachette à Karnak par G. Legrain au début du XXe siècle,. Après plus d’un siècle d’attente dans un dépôt lapidaire, ces blocs ont été restaurés par l’équipe du CFEETK (Ministère d’État des)

Ce monument revêt un intérêt majeur pour l’histoire de l’Égypte ancienne car il constitue un des rares témoignages des prérogatives de la reine Hatchepsout exerçant le pouvoir à la veille de son accession à la condition de roi. Consacré à Amon-Rê, divinité tutélaire de Karnak, ce monument porte les représentations de la reine Hatchepsout, du roi Thoutmosis III, de la princesse Neferourê et des représentations posthumes du roi Thoutmosis II.  Il a été ouvert au ouvert aux visiteurs en 2013

Les Blocs

A gauche en entrant, dans un grand espace se trouvent plusieurs blocs de pierres qui comportent de magnifiques reliefs somptueux. Tous ces blocs sont en attente de pouvoir éventuellement un jour être réassemblés dans leur fresque d'origine

Fil de navigation