Livre des Portes

Suite

 

 

 

Cinquième division  Porte d’Arit

 

Registre médian

 

Après avoir passé la porte «Arit», et gardée par le Serpent «Teka-Hra », un groupe de neuf dieux momiformes,  tiennent dans leurs mains le serpent Nenutchi. Celui-ci  est venu pour barrer le passage d'Afu-Ra, mais le Seigneur de la Douat a décrété qu'il n'ira pas plus loin, C’est pourquoi le neuf Dieux, appelés les «Kheru Nenutchi», l’ont saisi et le retiennent. Plus loin  un groupe de de douze êtres  représentent les âmes humaines droites, vraies et divines dans la Douat. Ils ont attendu l'arrivée d'Afu-Ra pour recevoir leur récompense : aller dans le champ de Sekhet- Aaru, ou les Champs Élysées, où les amis D'Osiris vivent dans un état de bonheur éternel.  Voir

.

Registre supérieur

 

Sur la droite d'Afu-Ra nous voyons un groupe de douze hommes le corps incliné vers l'avant, et les mains pendantes dans une attitude de prière. Ce se sont les "Chanteurs de louanges d’  Afu-Ra et Heru-Khuti, les âmes des hommes qui, sur terre connaissaient Ré et leurs faisaient des offrandes. Afu-Ra leur dit : " Je suis satisfait de vous, voici des offrandes pour vous. Voir

 

Le prochain groupe d'êtres est formé par le Kheru Nenuh " Ceux qui tiennent la corde dans la Douat ". La corde contient une Dieu, qui veille à son bon usage et prend soin qu'elle soit employée avec justesse. Les détenteurs de cette corde sont délégués par le dieu de la Douat pour faire le tour de cette région et mesurer  les champs, les domaines, qui sont donnés aux Khu « les esprits béatifiés ». À chaque esprit une portion des terres est donnée, et il est du devoir des détenteurs de la corde de voir que chacun est en possession son terrain.

Comme Afu-Ra s'approche du Kheru Nenuh, il leur ordonne de mesurer les propriétés des esprits, de Neferti avec justice et impartialité.  À la fin de la série sont quatre dieux, qui sont appelés les "Henbiu qui sont sur le cordon." Ce sont les dieux  chargé de fournir des champs dans le Sekhet Aaru  «Champs Elysée » pour les dieux et les esprits nouvellement arrivés.

 

Registre inférieur

 

 

Ce registre est lieu d'habitation des âmes des quatre races d'hommes établies par les Égyptiens, sur le sarcophage de Seti Ier, la représentation des personnages sont identiques, mais sur les murs de sa tombe, chacun est de couleur différente et habillé différemment. Le dieu à tête de faucon qui se penche sur un bâton est Horus. Les quatre premiers personnages qui suivent représentent les hommes qui furent conçus par les larmes de l'œil de Ra, ce sont les "Reth"  les Egyptiens purs, les quatre suivants représentent les "Aa-mu" (Asiatiques) qui ont été créé par la dame-feu Sekhet, une forme de Ra. Les quatre suivants représentent  les "Themehu", " (Libyens) qui habitaient dans les déserts à l'ouest de la Nil et qui aussi ont été créé par Sekhet.  Les quatre derniers représentent les "Nehesu" (Nubiens), les habitants du Soudan. Ra s’est déclaré le père des «Noirs», mais qu’ils sont nés de façon Irrégulière. Voir

 

Après le groupe des quatre races d’âmes d’hommes, douze êtres appelés Kheru-Ahau-Hem-Ament « Ceux  qui établissent la durée de la vie et les jours des âmes Amenti et possèdent la parole du lieu de destruction. ». Ils mesurent les périodes de temps que les âmes doivent  passer dans l’Amenti. Quand ce temps s’est écoulé  ils ont le pouvoir d’envoyer  ou non des âmes au lieu de l'anéantissement.

 

En lisant le texte qui se réfère à cette question, il est difficile d’en saisir la signification exacte et de croire que le temps passé  par  les âmes dans l’Amenti  était plus ou moins long en fonction de leur degré de méchanceté pour être ensuite envoyé  ou non au lieu de l’anéantissement.

 

Après les « Kheru-Ahau-Hem-Ament » suivent  les "Tchatcha" (les chefs dans la Douat). Dans le lieu de cette division, certaines âmes étaient condamnées à exécuter des travaux liés aux travaux des champs du Sekhet Aaru. C’est  les "Tchatcha", qui garde les registres  ou est écrit les noms des  travailleurs, la durée et la quantité de travail qu’ils doivent effectuer. Voir

 

Une formule magique permettant d’échapper à ces travaux dans la Douat  a été écrite sur des papyrus, et gravé sur des statuettes, appelées "Oushebtis", celles-ci placées dans la tombe  devaient répondre  à l’appel d’Osiris et remplacer le mort dans les travaux des champs de la Douat « Ô oushebti, si je suis appelé, si je suis désigné pour faire tous travaux qui sont faits habituellement dans le royaume des morts, eh bien ! L'embarras t'en sera infligé là-bas, comme quelqu'un à sa tâche. Engage-toi à ma place à tout moment pour cultiver les champs, pour irriguer les rives et pour transporter le sebbakh (l'engrais) de l'Orient vers l'Occident.

 

La Salle de Jugement d’Osiris

 

Entre la cinquième et la sixième division se trouve la salle du jugement, où Osiris, Dieu et  Roi des morts, juge les âmes qui viennent vers lui tous les soirs. Il est entré par une porte soigneusement gardée par un serpent monstrueux appelé Set-em-maat : Celui qui a le feu dans son œil.

 

Au sommet d'un escalier sur une plateforme, Osiris momiforme est assis sur un trône coiffé des couronnes du Sud et du Nord il tient la clé de vie dans sa main droite, et le sceptre dans sa gauche. L’escalier comporte neuf marches sur chacune d’elle se trouve un dieu. Appelés compagnie d’Osiris, ils l’aident dans son jugement. L'inscription au pied des marches, indique que les ennemis d'Osiris sont sous ses pieds, qu’ils les piétinent, les égorgent.

 

 Sur l’estrade, devant Osiris se trouve la balance pour juger les défunts ; son support axial est un dieu momiforme (Toth?), Il soutient le fléau au bout duquel pendent les deux plateaux. Plus loin se trouve une Barque occupée par un singe  (Toth, le dieu des scribes) et  un cochon. Am-a symbolisant la méchanceté. Dans le coin supérieur  se trouve Anubis. Au plafond  pend, la tête en bas, quatre animaux à cornes (gazelle ?). Ceux - ci sont appelés Hahaiu.  Dans une inscription se référant à Anubis, celui-ci prie pour que Toth  puisse juger les âmes dans la  justice et l'impartialité.

 

Sixième Division  Porte Nebt-aha

 

Immédiatement après la salle d'Osiris  la porte «Nebt-aha», gardée par le serpent Set-em-maat, conduit à la Sixième Division. Les scènes qui illustrent  le sarcophage de Seti Ier sont très endommagées, cependant la version trouvé dans la tombe de Ramsès 1er il permet d’en donner une description générale assez complète

 

Registre médian

Immédiatement devant la barque solaire le dieu Nefer-Tem est penché sur son bâton,  devant lui sur plusieurs mats  à tête de chacal sont attachés deux ennemis d’Osiris. Chaque mat est sous la responsabilité d'un dieu

Registre supérieur

Il comprenait douze personnages appelés "Heteptiu Khépérou » qui  portait chacun un gros pain sur sa tête. Suivait six personnages appelés «Aut-Maatiu», portant chacun la plume de Maat sur sa tête; les textes nous apprennent que dans leurs vies terrestres ils ont fait des offrandes à la terre Dieux, et qu'ils sont ceux dont leurs doubles ont été lavés. Jugés par Osiris et trouvés justes, il les  a invités à vivre avec lui «dans la «Maison de celui dont les âmes sont saintes».

Registre inférieur

Douze hommes représentent des paysans dans les champs de blé de la Douat ». Certains d'entre eux sont vus avec des épis de blé. Les autres, armé d’une faux récoltent  le blé puis rejoignent  le dieu dans le cercle des formes cachées. Les scènes et les textes de cette partie de la Sixième Division sont d’un grand intérêt pour l'étude de  la religion égyptienne, car ils nous aident à comprendre certains  points de vue concernant la nourriture des béatifiés.

 

Septième  Division  Porte Nebt-aha

 

Afu-Ra, ayant traversé les champs de blé d'Osiris s'approche de la porte Pestit, gardé par le Serpent ", Akha-en-Maat". Le couvercle  du sarcophage de Seti 1er sur laquelle cette division est écrite est très endommagé, plusieurs parties du texte et des illustrations manquent.  Grace à d’autres sources, le contenu général de la Division peut être ainsi décrit.

 

Registre médian

 

Devant la barque solaire se trouvent les douze "Amennu-A-kheru-shetau " Qui représentent les formes cachées du dieu, et qui sont les réceptacles de ses mystères. Leurs mains et leurs bras sont cachés sous leurs tuniques. Ils semblent devoir venir de la place du Feu appelée Het-Benben. Êtres sans formes,  ils reçoivent des corps quand ils arrivent en présence du dieu afin qu’ils puissent  veiller sur le corps d'Afu-Ra.

 

Plus loin se trouve, debout, huit Neteru-Heti  les bras pendants le long du corps et huit Sennu les mains jointes devant eux, pointant le sol. Les  « Neteru-Heti »  veillent sur le Het-Benben, (la Maison de l'Obélisque) qui contient le corps du dieu-soleil,  ils le voient face à face, et portent ses formes cachées.

Registre supérieur

 

Un groupe de Dieux combattants appelés « Kheru-Metauh ».  Chacun est armé un bâton ayant une fourche à son extrémité pour attacher leurs prisonniers. Dès qu’ils sont apparus  Afu-Ra leur a commandé de saisir leurs armes et de combattre le serpent Mamu.

 

Plus loin un autre groupe de Dieux guerriers, ont saisi un énorme serpent dont le corps est muni de douze têtes humaines. Celles-ci représentent la progéniture du serpent appelé «Seba». Dès que Afu-Ra  s’en approche du serpent, les têtes disparaissent dans ses plis un par un,  les douze dieux qui le tiennent lui coupent le nez et lui arrachent les yeux.  Plus loin, un ennemi  d’Afu-Ra, le dieu des ténèbres Qan est représenté momiforme. Celui-ci se rendait la ou les heures étaient nées pour essayer de les détruire afin que la vie d’Afu-Ra s’arrête. Les dieux des heures  ayant placé une double corde autour de son cou le réduisirent à l'impuissance.

 

Registre inférieur

 

 

On peut voir  un long cercueil  constitué par le corps du serpent Nehep, douze dieux momiformes s’y reposent «endormis dans le corps d'Osiris ». Comme  sur ce serpent se trouve les corps et les âmes de ces dieux, il est clair qu'il est une forme d’Osiris. Le Dieu de la Douat les appellent à soulever la chair de leurs corps, et de jouir de la résurrection.

Près du cercueil   un lac circulaire d'eau bouillante est gardé par un serpent; Ni les dieux ni les âmes de la terre ne peuvent  s'en approcher, car des flammes crachées par le serpent les détruiraient. L'eau de ce lac est  nous dit-on, «Osiris, gouverneur de la Douat».

 

Huitième  Division  Porte Bekhkhi

 

On rentre dans la huitième division par la porte  Bekhkhi qui est dans le sens opposé de celui des portes précédentes. Le serpent qui la garde s’appelle Set-Hra.

 

Registre médian

 

La barque solaire s’approche d’une étendue d’eau pouvant représenter l'un des lacs du delta. Elle est remorquée par les quatre dieux de cette division, mais elle atteint l'eau,  ceux-ci doivent soit quitté Afu-Ra soit monté dans la barque.

Dans le lac se trouvent  quatre groupe de quatre hommes dans des attitudes diverses, ce sont dans l’ordre les baigneurs, les flottants, les nageurs, les divers. A l’entrée du lac se tient dieu, appuyé sur un bâton, s'adresse aux êtres qui s'y trouvent, il les invite à regarder Afu-Ra alors qu'il passera dans son bateau, car c'est lui qui décidera de leurs destinées.

Aucun texte n’indique qui sont ces hommes dans le lac. Il semble probable qu'ils représentent soit les corps de noyés ou  des groupes de dieux marins dont la demeure est dans les chambres des eaux.

Les dieux qui remorquent Afu-Ra dans cette division lui disent qu'ils emprunteront les routes directes pour le conduire à Aker. Il est clair q’ Afu-Ra a cessé d'aller vers le nord, et qu'il est entré dans la partie courbe de la Douat.  qui a courbé vers le lieu du lever du soleil dans l'Est. Aker unifie les deux horizons de la Douat (l’Occident et l'Orient) son dos va servir de passage entre l'Ouest (le coucher du soleil) et l'Est (le lever).

 

Registre supérieur

 

Un groupe de douze dieux appelé «Tchatcha», (chefs), sont près d’un horrible lac en ébullition appelée «Serser». Leur fonction consiste à répartir soigneusement la quantité de pain et d'herbes donnés aux âmes vivant sur le lac de Serser. Les rations des âmes, qu'on voit ici, chacune avec un pain et un bouquet d'herbes devant lui, sont les Tchatcha qui répartissent le pain et les herbes de Maat. Le montant quotidien a été soigneusement défini par Ra. les âmes qui vivaient sur le lac de Serser étaient béatifiées Afu-Ra récompense pour ce qu'ils ont fait.

 

 

Registre inférieur

Dans ce registre, douze formes humaines appelés  les ennemis brûlés d'Osiris, représentent les damnés. Placé sur une rangée par Horus ils ont leurs bras attachés au niveau du coude. Devant eux un énorme serpent appelé «Kheti», crache des jets de flammes sur leurs visages. Au creux des sept ondulations de Kheti  se tient un dieu contrôlant la direction de la flamme, et le septième de la longueur de son corps.

 

Neuvième  Division  Porte Aat Shefshefit

 

Afu-Ra rentre dans la huitième division par la porte  Aat Shefshefit qui  est gardée par le serpent Abt Ta.

 

Registre médian

 

Deux  grandes puissances de l'obscurité, Shesshes, un monstrueux  crocodile doté d’une queue se terminant par la tête d'un serpent  et  Apep un énorme serpent l’attendent pour avaler. Six dieux, quatre singes, quatre déesses, et trois lanceurs viennent les combattre  afin de les réduire à l’impuissance. Tous sont pourvus d’une corde ou d’un filet qu’ils tiennent au-dessus de leurs têtes. Les six dieux  possèdent la connaissance  de la magie et la  puissance des sorts. En les prononçant, contre Shesshes et Apep et  tout en en faisant tourner les cordes et les filets  sur leur visages, ils ont un effet terrible sur eux.

Les quatre singes et déesses travaillent en même temps, les formes que les filets prennent dans l’air fascinent et étourdissent Shesshes et Apep les rendant incapables de bouger  et d’avancer vers  la barque d'Afu-Ra.

Les lanceurs tiennent en laisse une forme mâle barbue, avec une paire d'oreilles d'âne sur la tête, appelée «Aai», qui semble représenter la lune, elle donne la lumière pour localiser les deux monstres dans ténèbres. Armés de harpons ils menacent le Crocodile et le Serpent terrifiés.

 

Registre supérieur

 

Quatre dieux du Sud, chacun portant la Couronne Blanche,  aidé d’un autre dieu érigent un mat surmonté de la Couronne Blanche; Plus loin ce sont quatre dieux du Nord, qui  érigent un mat  surmonté de la Couronne Rouge. Entre ces deux groupes de dieux, se trouve un lion à tête de faucon Heru-am-uaa, avec une tête humaine à l’arrière de son dos, chacune est coiffé de la la couronne blanche. Sur son dos se trouve Horus-Set un dieu à deux têtes,  l’une  à  tête de faucon fait face au Sud, l’autre à  tête d’'animal fait face au Nord.

Plus loin le serpent Shemti à huit têtes et huit paires de jambes humaines, qui est surveillé par son gardien Apu. Quand Afu-Ra arrive à sa hauteur il se retire à Qa-Temt, une région de l’Amenti.

 Plus loin le serpent Bata, sur chaque extrémité de son corps, a une tête portant la barbe et coiffé de la couronne blanche. Sur son dos un autre serpent appelé Tepi, a huit paires de jambes humaines, au-dessus huit corps humains sortent de son corps. Son gardien s'appelle "Abeth", et compte les âmes devant  souffrir dans la Douat. Quand Afu-Ra arrive à sa hauteur il se retire à Tesert-Baiu, une région de l’Amenti.

À la fin de ce registre sont deux dieux barbus balancent leurs cordes en jetant des sorts continuellement pour que Shesshes et Apep puissent être gardés impuissants.

 

 

Registre inférieur

Au milieu du registre se trouve le bateau Khépri qui est un serpent. A l’intérieur est assis Horus de la Douat  Le serpent Khépri à chaque extrémité de son corps une tête deux uraeus, et une paire de jambes humaines avec lesquelles il marche vers l'arrière ou l'avant. De chaque côté du bateau se trouve un groupe de dieux qui à l’aide d’une corde le remorque. Ce sont :

A l’avant  se sont dans l’ordre : Quatre dieux barbus appelé les Ames d’Ament, Quatre dieux à tête d’ibis appelé les Suiveurs de Toth, Quatre dieux à tête de faucon appelé les Suiveurs d'Horus, Quatre dieux à tête de bélier appelé les Suiveurs de Ra. Ils sont les transformations de Ra, c'est-à-dire les formes dans lesquelles il apparaît à divers moments du jour et de la nuit

A l’arrière huit personnages barbus, à tête humaine, appelés «Sekhmiu», c'est-à-dire «Puissances»; représentent les huit grands dieux cosmiques primitifs qui fournissent la matière dont l'univers est formé

 

Dixième  Division  Porte Tcheserit

 

Registre médian

 

Afu-Ra rentre dans la dixième division par la porte  Tcheserit qui  est gardée par le serpent Sethu.  Dans cette division on  voit la reconstitution du corps physique du soleil, Afu-Ra est entré dans la dixième heure de la nuit, Il est temps que son nouveau corps soit prêt à le recevoir et son nouveau visage  (son disque) .Devant la barque solaire le Dieu-étoile Unti ainsi que quatre dieux accroupis (avec des serpents au-dessus de leur tête) assistent à la cérémonie du lever des étoiles matinales.

 

La cérémonie : Trois Dieux tiennent dans la main droite une étoile qu’ils lèvent très haut au-dessus de leur tête. De leur main gauche ils remorquent un petit bateau.  La cérémonie représente les étoiles matinales qui chantent ensemble à l'aube de chaque jour. Dans le bateau se trouve le  nouveau visage du soleil (le Disque solaire) entouré par un uraeus.

 

Derrière le serpent ailé Semi sert de guide à la Bateau d'Afu-Ra et annonce l'aube. Plus loin le dieu Besi, tire un bâton du feu primitif pour le remplir dans le visage du Disque. (En d'autres termes, il fournit le feu dont le nouveau Dieu-Soleil aura besoin durant son voyage à travers le ciel). A côté de Besi Ankhi au deux corps et visages et sort du corps d'un serpent. Ce serpent établissait le temps et comptait les années d'écriture de dieux et d'hommes

Viennent ensuite quatre déesses qui chantent à Afu-Ra: «Entrez, Oh Ra ! Je vous salue », leurs voix et  paroles possédant des pouvoirs magiques, aident à faire entrer  Ra dans le ciel. Enfin, nous voyons le mystérieux serpent Mehen, à six têtes, qui représentent les six formes de puissances du matin. Il repose sur deux arcs, et immédiatement au-dessus des points où ceux-ci s'approchent l'un l'autre se tient le dieu Horus-Set, déjà décrit.

 

 

Registre supérieur

 

Maintenant que le visage et le feu du corps du Dieu-Soleil sont reconstitués, les dieux à droite et à gauche d'Afu-Ra l’aident à traverser cette division.  A gauche (registre supérieur) l’avance de la barque solaire est menacée par une autre forme du serpent «Apep, dont le sifflement est entendu dans toute la Douat. Couché sur le sol, il est attaqué par  quatre dieux « Antius », et quatre dieux « Henatius », armés d’un couteau et d’un bâton courbé à son extrémité; La tête des Henatius est constituée de quatre serpents. Derrière Apep quatre dieux « Setefiu » le maintiennent par une chaîne attachée à son cou.

 

Le long de la chaîne se trouve la déesse Scorpion Serket. Apep ayant une fois cassé la chaîne par laquelle il était retenu, il a été jugé nécessaire de faire appel à douze dieux supplémentaires «les armés puissamment». Cela s’étant révélé insuffisant pour retenir ce monstre on a fait appel à la main cachée. Celle-ci émergeant du sol à saisit fermement la chaine pour empêcher Apep de se déplacer. Derrière la main cachée  les quatre fils d'Horus et  Seb  retiennent par une petite chaîne les cinq serpents « Uamemti », les alliés d'Apep. Le bateau d'Afu-Ra peut maintenant avancer sans crainte.

Un groupe douze dieux appelés «Akhemu-seku», et douze déesses ayant une étoile sur sa tête représentent le grand groupe d'étoiles que l'on voit dans le ciel oriental peu avant l'aube. Les «Akhemu-seku avec leurs pagaies, et les déesses avec leur corde de remorquage aident à faire avancer la barque solaire. Plus loin on trouve : le dieu Banti à tête de chien,  les « dieux étoiles »  Seshsha, Ka-Amenti, Renen-Sbau, Rethen, l’œil de Ré qui attend de s’unir avec le visage du disque et le Gardien de cette Division.

 

 

 

 

Onzième  Division  Porte  Shetat-besu

 

La Porte s’appelle Shetat-besu et le serpent qui la garde  Am-Netou-F. Lorsque la barque solaire rentre dans cette division, Afu Ra à pratiquement fini son voyage dans la   Douat. L’obscurité commence à être moins dense et les étapes finales de la reconstruction de son corps ont été effectuées.

 

Registre médian

 

Une fois encore, Apep  fait barrage à la barque  d'Afu-Ra, mais il est incapable de causer un problème  car les fils d'Horus et  Seb l’ont  entravé  à des chaines fixées à des pieux.  Devant le serpent, un groupe de dieux appelés les tueurs d'Apep sont armés de grands couteaux  et de bâtons. Le texte qui se rapporte à cette scène semble nous apprend qu’Apep est tué à cet endroit et coupé en morceaux. Après le massacre d'Apep, Afu-Ra est guidé sur son chemin par quatre dieux-singes qui marchent à côté de lui en chantant des hymnes et indiquant la route à suivre avec les mains qu'ils tiennent dans leurs pattes.

Devant les marches de la Porte, son gardien et les déesses de Haute et Basse Egypte, empêchent  Seth d’y pénétrer. Durant son parcours, de chaque côté du chemin de nombreux personnages aident à reconstruire le corps du nouveau Dieu-Soleil.

 

Registre supérieur

 

Trois groupes de quatre dieux portent des composants d’Afu-Ra : ce sont des disques, des étoiles; des sceptres (qui établissent son royaume dans le ciel). Quatre dieux à tête de béliers lui fournissent le pain du ciel et la boisson céleste. Quatre dieux à tête de faucon préparent le sanctuaire de son nouveau bateau,  lui transfèrent son corps,  mettent les pagaies en position. Huit déesses (de l'Orient et de l'Occident), lui chantent des louanges,  les quatre dernières appellent les «Esprits de l'Est» à venir les aider, et fournir de la musique pour Afu-Ra. A la tête de tous ces êtres marche Sebek-Ra, un dieu crocodile qui tient un sceptre d'une main et en saisit un ou deux dans l'autre; Le devoir exact qu'il remplit n'est pas précisé.

 

Registre inférieur

 

Quatre grands rois du Sud dont les âmes établissent les couronnes et quatre« pleureurs », se lamentent au nom d'Osiris du départ d'Afu-Ra. Viennent ensuite quatre dieux du Nord portant la Couronne Rouge. Ils s'unissent à Afu-Ra, pour l’aider à renaitre sur terre. Ils sont accompagnés de quatre «Nom-Dieux», qui ont donné à  Ra son nom. Viennent ensuite quatre déesses portant des couronnes blanches dont le travail est de fixer dans le ciel la position réelle du nouveau Dieu-Soleil, et de déterminer avec précision le parcours qu'il doit suivre à travers le ciel. Elles sont accompagnées de quatre déesses qui  portent la couronne rouge. Leur travail est d'établir le temps, et d'organiser la vie des dieux qui ont veillé sur les damnés dans la Douat,  et des béatifiés dans le ciel.

 

Viennent ensuite quatre déesses, sans couronnes, qui pleurent et se lamentent du départ d'Afu-Ra, une partie de leur travail consistait à détourner Seth de cette division. Puis venaient quatre dieux barbus, les corps courbés vers l'avant dans une attitude d'adoration, et enfin nous avons le Gardien de cette Division, qui apparaît sous la forme d'un homme à tête de chat appelé «Mati».

 

Nous avons atteint la fin de la Douat, le Bateau d'Afu-Ra est arrivé en sûreté à la dernière des Portes de l'Autre Monde. Les dieux des trois dernières divisions ont construit un nouveau corps pour le dieu-soleil, ils l'ont rempli de feu brûlant, et lui ont fourni un nouveau visage, un nouvel œil, avec des disques et des flèches de lumière, bref,  tout ce qui est nécessaire à son existence et à son bien-être.

 

Douzième  Division  Porte  Tesert-Baiu

 

L'entrée dans la dernière division est faite par la Porte appelée Tesert-Baiu. Derrière les remparts de la Porte se trouvent deux portes, dont chacune est gardée par un serpent; leurs noms sont Sebiand et Reri, Quand le Bateau passe par la Porte, les déesses Isis et Nephthys, apparaissent sous la forme de serpents et  l'accompagnent de  l'autre côté. Avant de naviguer à travers le ciel, avec un équipage composé de dieux et  déesses, (dont Isis, Nephthys, Seb, Thot, Hekennu, Hu et Sa), Nout sortant de l'extrémité orientale de la Douat ou «ventre du matin», le reçoit. Le nouveau Disque, et le scarabée, est transféré à l'équipage divin qui se tient dans le bateau.

 

Osiris sous la forme d’un humain, à son corps enroulé dans un cercle qui représente  le «cercle de la Douat ». Sur sa tête se dresse le personnage d'une femme, les bras levés, les mains touchant presque le disque solaire; C'est la déesse céleste Nout qui a conçu Ra et l'a fait sortir de son corps dans le ciel de ce monde.

 

Bibliographie