frarnlendeitrues

 

La  Société

 

La société égyptienne est très stratifiée et le statut social de chaque individu est expressément affiché. Les agriculteurs constituent la grande majorité de la population bien qu'ils ne détiennent la propriété ni de leurs produits, ni de leurs terres. En effet, les produits agricoles sont détenus directement par l'État, un temple ou une famille noble qui possède la terre. Les agriculteurs sont aussi soumis à un impôt sur le travail et sont obligés de travailler sur les projets d'irrigation ou de construction via un système de corvées.

 

Les artistes et les artisans ont un statut plus élevé que les agriculteurs même s'ils sont eux aussi sous le contrôle de l'État. Ils travaillent dans des boutiques attenant aux temples et sont payés directement par le Trésor public. Les scribes et les fonctionnaires forment la classe supérieure dans l'Égypte antique, désignée sous le nom de « classe au pagne blanc » en référence aux vêtements de lin blanc qu'ils portent pour indiquer leur rang. Juste en dessous de la noblesse se trouvent les prêtres, les médecins et les ingénieurs qui ont suivi une formation spécialisée dans leur domaine.

 

Les Égyptiens de l'Antiquité considèrent les hommes et les femmes comme égaux devant la loi, quelle que soit la classe sociale. Le plus humble des paysans a ainsi le droit de présenter une requête auprès du vizir et de sa cour pour obtenir réparation. Les hommes et les femmes ont le droit de posséder et de vendre des biens, de conclure des contrats, de se marier et de divorcer, de recevoir un héritage et d'entamer des poursuites devant les tribunaux en cas de litige. Les couples mariés peuvent posséder des biens communs et se protéger du divorce en signant un contrat de mariage qui stipule les obligations financières du mari à sa femme et à ses enfants dans le cas où le mariage prendrait fin. Plusieurs femmes dont Hatchepsout et Cléopâtre accèdent même au pouvoir suprême, alors que d'autres exercent un pouvoir religieux en tant qu'épouses d'Amon.

Si la civilisation égyptienne a pu se maintenir sur une si longue durée, elle le doit à une organisation efficace de son gouvernement et de sa société. L'Egypte antique est une monarchie absolue de droit divin, tous les pouvoirs sont détenus par un seul homme : le pharaon qui détient lui-même son pouvoir de Dieu. Toutefois, le roi ne peut rien faire tout seul et ce sont tous les Egyptiens, quel que soit leur rang dans la société, qui a contribué à faire de l'Egypte antique la première grande civilisation.

soc01

 

La société égyptienne est très hiérarchisée : chacun doit obéissance à son supérieur immédiat. Même le pharaon doit rendre des comptes à son supérieur immédiat : Dieu. On a l'habitude de dire, avec raison, que la société égyptienne est de type pyramidal : cela signifie qu'à la base de la hiérarchie (de la pyramide) se trouve un grand nombre de personnes (le peuple) et à mesure que l'on se rapproche du haut, le nombre diminue (au sommet on trouve un seul homme : le pharaon).En Egypte, il n'y a pas véritablement de classe moyenne, on peut diviser la société en deux grands groupes de taille inégale : les privilégiés (les puissants, les riches) et les démunis, le peuple qui représente plus de 90% de la population.