frarnlendeitrues

LE CHAT DANS L’EGYPTE ANCIENNE

 

chat01

 

On pense que la domestication du chat eut lieu en Égypte au cours du quatrième millénaire avant notre ère. Avant de devenir un animal de compagnie apprécié pour sa douceur, sa grâce et sa nonchalance. Le chat est au départ un animal protecteur, il protège les silos à grain où les Égyptiens entreposaient leur récolte. En tant que petit prédateur il chasse les rats et autres rongeurs, il élimine aussi des vecteurs de maladies transmissibles graves, comme la peste. Enfin, en chassant les serpents, notamment les vipères à cornes, il rend plus sûrs les alentours des foyers situés sur son territoire. Mais il est aussi apprécié pour son caractère doux et tranquille

 

Chaque temple possède ses chats, surveillés par le "gardien des chats" (poste important transmis héréditairement). En tant qu'animal sacré, le chat a un statut particulier : tuer (même accidentellement) ou maltraiter un chat est puni très sévèrement, parfois de mort. Hérodote relate qu'on postait parfois un garde près du feu pour s'assurer qu'aucun n'irait se brûler. Dans les palais, le chat est élevé dans l'abondance. Lorsqu'un chat meurt, son propriétaire se rase les sourcils en signe de respect et de tristesse. Le deuil dure 70 jours, le temps de la momification de l'animal.

 

  1. Le Chat dans son milieu naturel

Vers 4 500 ans av. J.-C., trois espèces de chats sauvages vivent en Égypte. Les agriculteurs du Néolithique (6000-2100 av. J.-C.) perçoivent rapidement les talents de chasseur de rongeurs de ce petit félidé qui, une fois qu’il est venu à bout des rats et souris qui s’attaquent aux réserves de céréales, retourne à la vie sauvage. Cependant, la sédentarisation et la présence de nourriture vont attirer de plus en plus ce petit félin vers l’homme. Mais ce n’est qu’au Moyen Empire qu’il est domestiqué et qu’il prend ses aises dans la maison.

 

Le chat dans la maison

chat10

Comme le chien, il porte laisse et collier et bénéficie de la même place privilégiée ainsi qu’en témoigne l’Aquarelle : chat sous le fauteuil de sa maîtresse dans la tombe de May (Nouvel Empire, 18e dynastie). Pourtant, il est plus rare qu’il ait un nom. Il est seulement appelé « Chat » ou « Chatte ». Cela n’empêche pas qu’il reçoive des honneurs funéraires d’importance égale à ceux des humains lorsque son maître est très riche. Le prince Thoutmosis, frère du pharaon Amenhotep IV (1353-1337 av. J.-C.) a fait faire pour sa « Chatte » un sarcophage décoré du portrait de l’animal face aux offrandes qui lui sont destinées.

 

Une intense dévotion envers Bastet

chat4

Bastet est la déesse protectrice des accouchements. La chatte, avec son excellente fécondité (deux portées de quatre ou cinq chatons) et sa facilité à mettre en bas, est considérée comme son animal sacré. La dévotion vouée à la déesse s’est beaucoup développée à partir de la 22e dynastie (945-767 av. J.-C), originaire de Bubastis, ville où se trouve le temple dédié à Bastet La ferveur populaire s’accompagne d’une abondante production d’ex-voto* comme la Figurine de chatte jouant avec ses trois petits (Basse époque). De nombreux chats, élevés en grand nombre dans ce but, étaient momifiés.

Les momies de chat ressemblent à des paquets allongés lorsque les pattes sont placées le long du corps ou gardent la forme de l’animal quand chaque membre est enveloppé de bandelettes. Les deux spécimens sont présentés dans l’exposition ainsi qu’un cercueil qui reprend la forme du félin dont il contient la momie.

 

 

Ostracas

   chat6        chat5

Les chats sont fréquemment représentés sur les ostraca. Ils sont le plus souvent peints de manière satirique dans des attitudes humaines.

Chat guidant six oies :  Un des plus célèbres ostraca satiriques est exposé au Musée égyptien du Caire, on voit un chat guidant au pré six oies disposées sur deux registres. Le chat, debout sur ses deux pattes postérieures, porte son baluchon avec les vivres sur l’épaule au bout d’un bâton et tient un autre bâton de la patte gauche pour diriger les volatiles. En haut du dessin, à droite, figure un nid contenant quatre œufs.Un autre montre une souris assise sur une belle chaise et attendue par des chats, une avec un éventail et une offrant de la nourriture. 

 

Dessins sur papyrus

 chat3      chat2

Un chat, vêtu d'une fine robe de lin, se voit offrir un verre par un chat attendant, tandis qu'un autre ajuste sa perruque élaborée.

Deux chats sont aux petits soins pour une souris assise sur une chaise