frarnlendeitrues

PLANCHE 14

p14

 

  1. 6. Abydos : Osiris ; Isis; Oupouavvet un djed. 7. (Pas de ville citée) : Thot, Osiris ; Anubis ; lsdès. 8. Busiris : trois dieux non nommés. 9.  Naref : Ré-Horakhty, Osiris ; Shou ; Bebi. Vignette: Le scribe Ani, vêtu de blanc, agenouillé sur un genou et levant la main en adoration des des grandes villes d’Égypte énumérés au chapitre XVIII, disposés en rangées; ils ont déjà été donnés en groupes dans les planches XIII et XIV. L’artiste a omis certains des dieux mentionnés dans la première copie du chapitre et en a modifié les formes au point de ne pas pouvoir les identifier.

PLANCHE 15

 p15

Textes : Une série de petites formules  sont placées s au-dessus du texte à l'intérieur de rectangles jaunes.

Chapitre 23 V1 (1-5) : Formule pour ouvrir la bouche.

 Chapitre 24 V1 (6-12) Formule pour rendre le pouvoir magique. Elle n'est pas accompagnée d'une vignette. Le pouvoir magique assiste le défunt lorsqu'il est confronté aux dangers du monde des morts.

Chapitre 26 V2 (13-19): Formule pour donner le cœur dans le monde des morts.

Le cœur était considéré comme une partie essentielle de l'individu. Sans son cœur, l'homme était un être sans pouvoir. En outre, le défunt avait besoin de son cœur pour se présenter devant le tribunal d'Osiris. Le chapitre 26 rend au mort son cœur, ce qui lui rend aussi le contrôle de l'activité de son corps. J'ai pouvoir sur mon cœur. J'ai pouvoir sur mes deux bras. J'ai pouvoir sur mes deux jambes. J'ai pouvoir sur ce que mon ka fait et veut. Moi et mon corps ne serons pas arrêtés devant les portes de l'Occident, déclare le défunt, montrant ainsi que la possession du cœur lui rend non seulement le contrôle physique de son corps mais aussi de ses désirs.

Chapitre 30B ( 20-23): Formule pour empêcher que le cœur soit dérobé dans le monde des morts. Le chapitre 30B est fréquemment utilisé sur les scarabées de cœur, placés entre les bandelettes de la momie. Le texte implore le cœur de ne pas témoigner contre son possesseur lors de la pesée du cœur.

Chapitre 61  V3  (24-25): Formule pour empêcher que le Bâ de l'homme ne lui soit dérobé.
Chapitre 54  V4 
( 26-29): Formule pour donner le souffle dans le monde des morts.

Chapitre 29  V5  30-32) et chapitre 27 (33)

 

 15v1   15v2

                                             V1                                                  V2                                                           V3                       V4                          V5

Vignettes :

V1 : Le rituel de l'"ouverture de la bouche" est exécuté  par un prêtre-Sem portant une peau de panthère. Il utilise un outil magique à tête de bélier appelé our-Heka ("grand de magie"). Pour rendre à Ani l'usage de ses sens.

V2 : Le scribe Ani se tient debout et est en blanc. Sa main droite posée sur sa poitrine, tient son cœur, de sa main gauche il touche un collier.il est composé d’un pectoral en faïence en forme de pylône orné d'un scarabée de cœur et  du bateau de Râ. Devant lui, Anubis tient un sceptre dans la main droite et une croix de vie dans la gauche. Cette partie de la personnalité humaine est capitale pour le mort: le Ba lui permet en effet de se déplacer entre les mondes inférieur et supérieur, entre l'empire des morts et le monde des vivants. Le mort peut ainsi sortir au jour et contempler le soleil . La vignette combine les deux chapitres. Nous voyons le défunt tenant son cœur en main (chapitre 26) tandis que, entre Anubis et lui, se dresse un collier orné d'un scarabée de cœur au centre du pectoral (chapitre 30B).

V3 : Ani revêtu de vêtements blancs, serre étroitement sur son corps son âme de Ba sous la forme d'un faucon à tête d'homme. Le Bâ est capital pour le mort, il lui permet en effet de se déplacer entre le monde inférieur et supérieur, entre l'empire des morts et le monde des vivants.

V4: Ani tenant une voile, évocation du souffle de vie que le défunt, encore dans l'œuf, reçoit du créateur Atoum.

V5 : La vignette du chapitre 29 montre un homme debout, muni d'une canne et d'un tissu

 

PLANCHE 16

 

p16

 Texte :

Chapitre 27 V1 (1-6): Formule pour empêcher que le cœur d'un homme ne lui soit dérobé.

 Chapitre 58 V2 (7-13 et 59 V3 (14-17): Formule pour respirer le souffle, pour posséder de l'eau dans le monde des morts.

Ces chapitres accordent au mort: l'air pour respirer et l'eau pour se désaltérer. Dans le premier chapitre, le défunt se tient à proximité d'une pièce d'eau bordée d'arbres. Dans le second, la déesse-arbre Nout dont le corps émerge du tronc de l'arbre offre au défunt nourriture et boisson mais aussi l'ombre qui le protège de la chaleur.


Chapitre 44  V4 (18-23): Formule pour ne pas mourir une seconde fois dans le monde des morts.
La seconde mort est à plusieurs reprises évoquée dans le Livre des Morts. Elle signifie la destruction totale de l'être humain. Pour se sauvegarder contre ce terrible sort, le mort s'identifie aux étoiles "indestructibles", c'est-à-dire les étoiles circumpolaires, celles qui ne disparaissent jamais. La vignette figure le mort assis devant une table d'offrande.

 

16v1

                        V1                                                                         V2                                                                           V3     

Chapitre45 V5 (24-26): Formule pour ne pas se putréfier dans le monde des morts.
Par cette formule, le défunt demande à être momifié comme Osiris, pour que son corps ne pourrisse pas après la mort. La vignette montre le dieu embaumeur Anubis mettant la dernière main à la confection de la momie.


Chapitre 46  V6 (27-28): Formule pour ne pas périr, pour rester vivant dans le monde des morts.
Le texte de ce chapitre reste obscur et les différents manuscrits donnent plusieurs variantes. Il est question d'une porte, représentée dans la vignette flanquée du ba, élément essentiel au passage, et du phénix.

 

16v2  

 V4                                            V5                                 V6                                              V7

Chapitre 50 V7 (29-34): Formule pour ne pas entrer dans la salle d'abattage du dieu.

Le mort se protège contre le lieu du massacre représenté dans la vignette par une butte surmontée d'un couteau, dont le personnage s'éloigne. Les moyens de protection, explicités dans le texte, sont les quatre nœuds noués autour des défunts et dirigés vers les quatre points cardinaux. Le nœud, en effet, est une pratique de protection que l'on retrouve souvent dans la magie; plusieurs amulettes en ont la forme

 

Chapitre 93 (35) Formule pour empêcher qu'un homme ne soit transporté vers l'orient dans le monde des morts. Ce chapitre continu page 17

V1 le mort adore son cœur et les dieux tentés de le lui le dérober.

 

PLANCHE 17

p17

 

Chapitre 93 (1-12) V1 Formule pour empêcher qu'un homme ne soit transporté vers l'orient dans le monde des morts.

Ce chapitre, lié au précédent, vise à empêcher que le mort ne soit inclus parmi les ennemis du dieu solaire. Ceux-ci sont emmenés vers l'orient où le soleil les massacre avant de se lever en triomphe. Pour se prémunir contre ce danger, le mort va jusqu'à menacer les dieux de s'en prendre au dieu solaire. Dans la vignette, le mort adore trois divinités. 

 

Chapitre 43 (13-16)

 17v1   17v2

               V1                                                             V2                                                                   V3                                                             V4

 

 Chapitre 89 (17-28): V2 Formule pour faire que le Bâ s'unisse à son corps dans le monde des morts.


Chapitre 91 (29-32): V3 Formule pour empêcher que le Bâ d'un homme ne soit tenu prisonnier dans le monde des morts.

 

Chapitre 92  (33-36): V4 Formule pour ouvrir la tombe pour le Bâ et l'ombre, pour sortir au jour et avoir l'usage des deux jambes. Ce chapitre continu planche 18

Ces trois chapitres doivent sauvegarder la liberté de mouvement du Bâ, (figuré tel un oiseau). Dans les vignettes V3 V4 des chapitres 91 et 92, la porte, est celle devant laquelle le Bâ se présente et par laquelle il peut sortir du monde inférieur. A ce moment seulement, le but du Livre des Morts sera atteint, à savoir sortir au jour et contempler le soleil. Mais à cette fin, le Bâ devait rejoindre le corps dans la tombe, ce qui est figuré dans la vignette  V2 du chapitre 89 où l'on voit le corps gisant sur un lit et le Bâ planant au-dessus de lui. L'union de ces deux éléments est un des accomplissements les plus importants de la vie après la mort. Elle permet au mort de revenir à la vie et d'effectuer certaines activités pour lesquelles il a besoin d'un corps.

 

PLANCHE 18

 

p18

 

Chapitre 92   (1-10):  Suite : Formule pour ouvrir la tombe pour le Bâ et l'ombre, pour sortir au jour et avoir l'usage des deux jambes.

Chapitre 74    V1 (11-14): Formule pour se hâter et sortir de terre.

Chapitre 8     (15-18): Formule pour ouvrir l'Occident au jour.

Chapitre 2     (19-22): Formule pour sortir au jour, pour vivre après la mort.

Chapitre 9      V3  (23-28): Formule pour sortir au jour après avoir ouvert le monde des morts.

 

18v2           18v1

 

Chapitre 132  V2 (29-31): Formule pour permettre à un homme de retourner voir sa maison.

Chapitre 10    V4 (32-35): Autre formule pour qu'un homme sorte au jour contre ses ennemis dans le monde des morts.

Les chapitres de la planche 18 développent les idées des chapitres précédents, centrés autour du Bâ. Ces chapitres permettent au mort de sortir au jour, but ultime du Livre des Morts.Il peut se déplacer sur barque de Sokaris (V1), et retourner sur terre pour revoir sa maison (V2). Il peut également séjourner dans le monde souterrain et adorer Osiris, le bélier de l'Occident (V3). Il peut séjourner dans le monde souterrain et adorer Osiris, le bélier de l'Occident (V3). Il s'identifie au dieu solaire et massacre ses ennemis (V4).

 

PLANCHE 19

p19

 

V1. Le défunt peut maintenant contempler le dieu naviguant dans sa barque. V2 Ani et son épouse adorant Osiris, accompagné d'Isis, dans la chapelle-shetyt de Sokar. Texte Le long développement de formules trouve sa conclusion dans l'hymne solaire qui décrit le lever du soleil et la joie que ce qu’il procure aux hommes et aux dieux

 

PLANCHE 20

p20

 

Vignette: Osiris et Isis dans un sanctuaire sépulcral.

Dans ces planches se trouve trois hymnes solaires, chapitres 133-134 ou  le défunt s'identifie au dieu solaire.

 

PLANCHE 21

p21

 

Vignette: Râ à tête de faucon, avec le disque sur la tête et l'emblème de la vie sur ses genoux, assis dans l'écorce solaire;  devant lui se tient Ani, les deux mains levées en adoration.

Texte: Chapitre 133.

PLANCHE 22

p22

 

V1 : Le dieu Râ à tête de faucon, avec le disque solaire sur la tête et le symbole de la "vie"sur ses jambes, éparpillé sur la tête des bateaux de Rà qui repose sur le ciel. Les pagaies, qui sont attachées à des supports à tête de faucon, ont une technique incurvée sous la forme de l'uraci de Isis et de Nephthys, et le bateau est protégé par une amulette utchat sur la proue du port. En face du bateau se trouve un "paradis d'étoiles".

 Le récit de ce chapitre obligerait les dieux de confondre Ani pour Râ, à condition que le instructions données dans la rubrique soit respectées.  Les  cérémonies décrites danc ce chapitre doivent être "formées avec le plus grand secret, et aucune femme ne peut être présente ; seul le père ou le fils du défunt peuvent les

réaliser. 

 22v1        22v2

 

V2 : Râ est reprèsenté avec une tête de faucon surmontée du disque solaire,la croix ank symbole de la vie  posée sur ses genoux, est assis au centre d’une longue barque naviquant dans le ciel.Devant lui se touve se trouve un énorme disque, vraisemblablement celui de Râ. L'échelle par laquelle l'âme passe du monde souterrain au corps se trouve sur sa proue. "Le moyen de monter au ciel par une échelle était très répandu chez les Égyptiens. Une tradition nous dit qu’ Osiris lui-même était obligé de monter au ciel avec une échelle. Râ se tenait d'un côté et Horus de l'autre, et ils soulevèrent Osiris par l'échelle, marche par marche"

 

Texte: Chapitre 134  Adoration à Ra, le jour du mois ou il navigue dans sa barque

 Le récit du chapitre avait pour but de détruire les ennemis de Râ et du défunt.

 

PLANCHE 22

 suiv