Imprimer

Papyrus d'Ani

 

PLANCHE 7

 

p7

 

Le chapitre 17 fait partie de  la deuxième partie du Livre des Morts dite « La sortie au Jour. C’est  la régénération du mort, à l’aube en un soleil triomphant. Il est célèbre par sa substance et par les gloses dont il est surchargé. (Une glose est un commentaire explicitant des termes obscurs, rares  anciens). Ils sont reconnaissables au phrases « Qui est-ce? » écrites en rouge et qui nous éclairent sur les différentes interprétations auxquelles les linguistes Egyptiens étaient parvenus. Ils conciliaient les croyances héliopolitainnes  et hermopolitaines avec le dogme Osirien. Il Commence par des formules, louanges,  glorifications et récitations rituelles pour monter et descendre dans la nécropole

 

1Ani et son épouse Thouthou sont assis dans une tente faite de tapis raidis et soutenue par des poteaux. Ani assis sur une chaise  déplace de sa main droite une pièce sur le plateau du jeu de senet. (Son adversaire est invisible). De  sa  main gauche, il tient une étoffe. Thouthou est assis derrière son mari sur un pouf; ses pieds reposent sur-une natte. 

 1  07v3    2     07v4

2 Les Bâ d'Ani et de Tutu, sous la forme de faucons à tête humaine, reposent sur le toit de leur tombe; devant chaque Bâ, de l'encens brûle dans un pot. Au-dessus de la tête d'Ani est écrit «  L’âme Bâ d’Osiris (Comprendre d’Ani) ». Sur une petite table  repose un vase à bec contenant probablement du vin. Elle est fleurie avec deux  lotus or lys offert  par leurs parents sur la terre       

                    3 07v5     4   07v8                            

3 Les deux lions assis dos à dos  symbolisent l’horizon, là où le soleil se lève vers le ciel. A droite le lion est nommé demain, à gauche hier (Associés respectivement  à Rê et Osiris).

4 Le phénix-bénou signifie « Celui qui se lève ». En Égypte, celui qui se lève chaque matin pour éclairer le monde n’est autre que le Bâ de Rê sous la forme d’un héron cendré. La légende du phénix nous dit que tous les cinq cents ans il se donne la mort sur un bûcher puis,  renait de ses cendres. Le cycle solaire qui procure au soleil la vie éternelle. Selon les auteurs grecs, l'oiseau apparaîtrait tous les cinq cents ans pour renaître de ses propres cendres

04v6

La momie d'Ani est couchée sur un lit funéraire qui repose sur le toit d'un long et bas bâtiment sépulcral qui est probablement destiné à représenter sa tombe. À la tête et au pied du lit se trouve deux vautours, à la tête il identifie Nephthys, et au pied Isis. Ces oiseaux sont les deux déesses dans la forme de «mères allaitantes». Sous le lit on peut apercevoir deux vases d'onguents, la palette d'Ani, la boîte contenant ces outils utilisés pour l'écriture et la peinture,  deux vases en bois ou en pierre peints. La momie sur le lit est Osiris auquel chaque mort s'identifie.

PLANCHE 8

 

p8

Le dieu Hehen-renput est accroupi devant  un ovale dans lequel se trouve l'œil d'Horus. Son corps bleu foncé marqué par des lignes ondulées, indique sa nature nilotique.

Il porte la longue barbe africaine et a un ventre bedonnant. Sa nature androgyne est indiquée par son sein gauche. Sa tête est ornée du symbole de «l'année», sa main droite tient un symbole similaire.                                 

Uatch-t-ura  le dieu du Grand Vert, ou le dieu de la Mer, (Mer Rouge ou Méditerranée) est peint en rouge, et porte des bracelets. Ses mains sont étendues sur deux lacs rectangulaires, sous sa main droite se trouve le Lac de Natron ", sous sa gauche, le "Lac de Sel". Ce dieu est aussi de nature androgyne, car sa poitrine gauche est celle d’une femme. Ces scènes évoquent la purification du défunt mais aussi le Noun, l'eau primordiale où le soleil va se régénérer et se rajeunir pendant la nuit

La porte  Ro-Setaou « porte des couloirs dans la montagne » est représentée sous  a la forme d'un pylône a corniche. C'est la porte nord de la Terre des morts que toutes les âmes doivent traverser sur ce monde pour entrer dans le Douat. 

 

08v1

Un bâtiment funéraire, est peint en blanc. Dessus  on voit l'œil droit de Ra (oudjat) qui est supposé sortir du bâtiment. Ce bâtiment représente probablement la porte à travers laquelle le soleil émerge  quand il commence son voyage à travers les cieux. La vache primordiale est une très ancienne déesse du ciel a appelé Mehyt-Ouret, "la grande nageuse".  Dans le chaos aquatique elle souleva Rê entre  ses cornes pour, le poser dans un  lieu sûr. Elle est donc la mère du dieu solaire qu'elle met au monde chaque matin.  Son visage est jaune et son corps rouge. Elle a  un collier, autour de son cou, sur  lequel est fixé un emblème de la virilité, de la fécondité et de la sexualité féminine. Au-dessus de son dos est un fléau. Elle se trouve au sommet d'un immeuble bas, qui repose sur un tapis.

08v2

Un coffret à canopes représente la butte d'Abydos .Les supports et le couvercle en dôme du coffre sont peints en vert et en rouge, la façade est noire. Les représentations des Quatre fils d’Horus, y sont dessinées. Au-dessus du couvercle, dépasse la tête, les avant-bras, et les mains d'Ani.  Dans chacune d’elles il tient une croix de vie. C'est à Abydos qu'Osiris est revenu d'entre les morts, la vignette suggère qu’Ani en fera de même. Ce coffre est censé contenir les organes internes du défunt, qui sont sous la protection des Quatre Fils d'Horus.

 

PLANCHE 9

 

p9

Vignette 1 : Elle représente les quatre Fils d’Horus, suivi de sept dieux qui forment les Sept Esprits chargés de surveiller la tombe d’Osiris. oeil Une chapelle avec une corniche de feuille de palmier, est entourée de deux piliers Djed. Deux faucons sont juchés sur son sommet. Le premier porte le disque solaire, tandis que le second a une tête humaine est coiffée de la couronne blanche: c'est le double Bâ, résultat de l'union entre Osiris et Rê.

 

PLANCHE 10

 

p10

Le chat oeil qui habite dans l'arbre de Persée à Héliopolis figure le dieu solaire qui tranche la gorge d'Apophis, le serpent ennemi du soleil. Les trois dieux armés de couteaux sont les bouchers qui aident le dieu solaire; le mort doit se les concilier.

10v1

2 Ani et son Thouthou adorent le dieu solaire dans sa barque. Sa tête de scarabée indique qu'il s'agit de Khepri, la forme matinale du dieu. Derrière lui se trouve le symbole du «serviteur" ou " garde du corps".  À l'avant du bateau se trouvent une jarre de libation sur un support et un lotus. Au-dessus de la proue du bateau se trouve une natte en roseau, sur laquelle le dieu guetteur prend généralement sa place. Ici elle est occupée par une hirondelle. Le caractère solaire du bateau est indiqué par L'œil droit est appelé l'œil de Ra, symbolisant le soleil, peint sur la coque. Deux singes assis à tête de chien, les pattes avant levées en adoration de l'œil de Ra représentent Isis et Nephthys. Devant chacun d'eux, une étoile à cinq branches.

10v2

  1. 3. Derrière les deux déesses une barque solaire similaire à la précédente, navigue en sens contraire; il s'agit de la barque du soleil couchant. Atoum, (la forme nocturne du soleil) est assis dans son disque, il est coiffé de la couronne blanche du sud et de la couronne rouge du nord (leur union constituant le pschent est inscrit dans le disque solaire). L'œil gauche de l'œil de Ra, symbolisant la lune se trouve dans la proue du bateau. Devant le bateau se trouvent un lotus et un vase de libation sur un support.

4 À l'extrémité droite, le dieu Rehou, sous l'aspect d'un lion, animal symbolique protecteur des nécropoles, couché sur un socle. Au-dessus de lui sont inclinées trois tiges de lotus d'où surgit un cobra, symbole de la déesse Ouadjet (Uræus), la dame de flamme, symbole de l'œil de Ra. En arrière, au-dessus de la base des tiges, l'emblème du feu, rappelant la brûlure de la flamme sacrée propre à la déesse serpent.

 

PLANCHE 11

 

p11

Texte :Chapitre 146 et 147

Les Égyptiens pensaient que le royaume d'Osiris était divisé en districts, dont la frontière était marquée par une forteresse détenue par un groupe de ses serviteurs. Ils pensaient que ces forts étaient utilisés par les âmes des morts lors de leur voyage vers la "Cité de Dieu", (un peu comme des voyageurs modernes utilisant des auberges qui  leur fourniraient refuge et nourriture ainsi que quelques jours de repos). Selon l’époque  les Égyptiens pensaient que ces forts ou "portes", étaient au nombre de sept, dix, quatorze, seize, voire même vingt et un.

Ces forts qui formaient une chaîne le long de la frontière  étaient appelés "Arits", mot que nous traduirons ici par porte. Chaque porte disposait d'un portier, d'un observateur ou d'un officier qui surveillait de près l'arrivée d'un voyageur et d'un héraut qui interrogeait le visiteur, lui demandait son nom et le signalait à ses compagnons. Dans le cas des sept portes, aucune âme ne pouvait espérer la franchir  sans être en mesure d'indiquer le nom du gardien, du guetteur, du héraut, et de réciter la formule appropriée. Dans le chapitre 146 les informations et les formules de ces sept portes assuraient à ceux qui le connaissaient d’y être admis.Ce chapitre est en fait que le raccourci du chapitre 145: il ne donne que le nom des portes et gardiens et omet les paroles du défunt. Les noms renvoient à l'aspect terrifiant de la porte et de ses gardiens qui doivent décapiter le défunt à l'aide de leur couteau s'il se montre incapable de réciter la formule adéquate.

 

REGISTRE SUPERIEUR

11v0

                                                     ---                                           V1                                         V2                                              V3                                         V4     

Ani et son épouse Thouthou s'approchent  des 7 forts , ils sont tous gardés par trois personnages, le Guetteur, l’Hérault, le Gardien. Le premier tient un épi de maïs, les autres un couteau. V1. La corniche est ornée des emblèmes du pouvoir, de vie et de stabilité. À l'entrée se trouvent trois dieux, le premier à tête de lièvre, le second à tête de serpent et le troisième à tête de crocodile. V2 : Un dieu à tête de lion, d'homme, de chien.V3 Un dieu à tête de chacal, de chien, de serpent  V4. Un dieu à tête d'homme, de faucon, de lion. V5. Un dieu à tête de faucon, d’homme, de serpent.  V6  Un dieu à tête d'un chacal, les deuxième et troisième la tête d'un chien.  V7. Un dieu à tête  de lièvre, à tête de lion, à tête d'homme

 

REGISTRE INFERIEUR

Ani et son épouse Thouthou, les mains levées en adoration, s’approchant des 10 Sebkhets ou pylônes (V1 à V10)

11v1

 >                                             V2                                                               V3                                                      V4                                                                   V5                                                V6

Les gardiens sont : V1:  Une divinité à tête d'oiseau coiffée d'un disque sur sa tête et assis dans un sanctuaire dont la corniche est décorée d’une frise Khakérou V2:  Une divinité à tête de lion, assis dans un sanctuaire, surmonté d'un serpent.  V3: Une divinité à tête d'homme assis dans un sanctuaire dont la partie supérieure est ornée de deux tombeaux et des emblèmes de l'orbite du soleil et de l'eau. V4: Une divinité à tête de vache assise dans un sanctuaire, dont la corniche est ornée d'urnes portant des disques. V5 : La divinité de l'hippopotame, les pieds antérieurs reposant sur la boucle, emblème de la protection, assis dans un sanctuaire dont la corniche est ornée de l’emblème des flammes de feu. V6: Une divinité sous la forme d'un homme tenant un couteau et un gilet et assis dans un sanctuaire au-dessus duquel se trouve un serpent.  Sur la planche 12 - V7: Une divinité à tête de bélier tenant un balai et assis dans un sanctuaire dont la corniche est ornée d’une frise Khakérou. V8: Un faucon portant les couronnes du nord et du sud, assis sur un coffre sépulcral aux portes closes. Devant lui  un bonnet, derrière lui l’Utchat. Au-dessus du sanctuaire se trouvent deux faucons à tête humaine, les âmes de Ra et d'Osiris, et deux croix de vie. V9: Une divinité à tête de lion portant un disque et tenant un gant, assis dans un sanctuaire dont la corniche est ornée d'urnes portant des disques. V10: Une divinité à tête de bélier, il porte la couronne Atef et un gilet, il est assis dans un sanctuaire sur lequel se trouvent deux serpents.

 

PLANCHE 12

 

p12

Texte: Chapitre 146 et 147

Elle est illustrée  en fait par deux planches. La première planche  comprend deux registres comportant chacun les deux mêmes vignettes oeilséparées par du texte.  On décrira donc que le  registre supérieur.  La première vignette  représente Thouthou et Ani, toujours vêtus de leurs robes plissées blanches, en position de prière, Thouthou tenant toujours les mêmes attributs. Un texte les sépare de la seconde vignette qui représente un prête Sem  portant une  peau de léopard .  Il  porte une perruque verte et  la mèche noire de l'enfance. De la main gauche il tient une peau de patte de panthère, tandis que l'autre bras, à l'horizontale, semble désigner les textes auxquels ils font face. Ces prêtres vont introduire le défunt  aux juges des diverses cités de l'Egypte. Ils représentent le fils du défunt à qui il revient de diriger le culte funéraire de son père. Leurs noms de fonction sont donnés dans les textes qui les accompagnent : Inmoutef registre du haut et Sameref registre du bas.

 

PLANCHE 13

 

p13

Sur le faîte de la porte supérieure peinte en bleu-vert foncé, alternent trois plumes symboles de Maât et trois cobras dressés couronnés par le disque solaire, la déesse Ouadjet. Sur la porte du registre inférieur, peinte en vert, est couché un chacal, figuration d'Anubis. Au-dessus de sa croupe, l'œil-oudjat, symbole d'Osiris. Dans les longues planches 13 et 14 , des colonnes de texte alternent  avec des colonnes de vignettes. Chaque colonne  représente une ville, les quatre ou cinq vignettes superposées, représentent une divinité assise. Ce sont les juges divins de la ville.

 

  1. 1. Héliopolis : Atoum, Shou, Tefnout ; Osiris, Thot.2. Busiris : Osiris ; Isis Nephthys ; Horus 3 Létopolis : Osiris ; Horus; un oudjat; un deuxième oudjat; Thot 4.  Bouto Horus; Isis, Amset ; Happy  5.  Ïdebouy-Rekhty  (ville non identifiée au nord du delta) : Osiris, Isis, Anubis, Amset, Thot.  Ici

PLANCHE 14 

suiv