frarnlendeitrues

La mosquée Al-Hussein

Agrandir

Al-Hussein

Al Hussein Ibn Ali est né à Médine de l’Imam Ali et de Fatima-Zahra , la fille du prophète le 5 du mois de chaâbane de l’an 4 de l’Hégire. Il était plus jeune que son frère Al Hassan de deux ans. C’était lui qui ressemblait le plus à son grand-père, le prophète, avec sa taille moyenne, ses cheveux et sa barbe noirs. Il s’adonnait beaucoup au jeûne, à la prière et à l’aumône, et avait un vaste savoir. 

La mosquée

Elle fut construite en 1154 et situé près du Khan El-Khalili bazar. Considéré comme l'un des sites islamiques le plus sacré d’Egypte, on a découvert lors de fouilles qu’elle a été construite sur ​​le cimetière des califes fatimides. C'est dans ce sanctuaire que le président égyptien et d'autres dignitaires ont coutume de prier lors des occasions spéciales.

Le mausolée qui est la partie la plus ancienne du complexe de 1154. La plus grande partie de la mosquée a été construite aux alentours de 1870.Le dôme remonte au début des années 1850 et s’appuie sur des arcades en demi-cercle et des supports circulaires joliment ornés. Son carré supérieur est recouvert de l’intérieur et de l’extérieur de marbre agrémenté de mosaïque de coquillage.

La mosquée connut plusieurs développements, extensions et restaurations pour donner l’actuelle mosquée désormais longue de 74,22 m et large de 45 m. Elle a une façade ornée de sept arcades, chacune appuyée sur deux colonnes de marbre et entourée d’un ruban de splendides motifs sur gypse, et deux minarets.

Les panneaux du spectaculaire minaret de la mosquée datent cependant du XIVème siècle. Les vastes toits de toile enduite de téflon que l'on ouvre pour procurer de l'ombre aux fidèles se pressant dans l’esplanade devant la mosquée sont l’ajout plus moderne.

Une esplanade comporte 44 colonnes portant un plafond en bois. Celui-ci est recouvert de peinture avec des motifs multicolores et dorés. Une trentaine de grandes fenêtres en bronze recouvert d’or, au-dessus desquelles se dressent de petites fenêtres entourées de marbre, conduisent à l’intérieur de la mosquée.

Le mausolée

 Il a été construit sur le cercueil en argent où aurait été placée la tête de l’Imam al-Hussein. Sa vaste salle est dotée d’une magnifique grille en argent. Une seconde clôture en bois, entoure cénotaphe. Un splendide minbar en bois recouvert d’une peinture dorée s’y dresse toujours. Depuis, un second en bois de noyer turc, orné de coquillage, d’ivoire et d’ébénisterie a été ajouté.

La légende

 La bataille de Karbala qui eut lieu le 10 octobre 680 en Irak opposa la puissante armée de Yazid Ibn Muawiya à l'armée des partisans d’Al-Hussein, qui se réduisait à 72 hommes. Le premier tué fut Qasim âgé de dix ans fils de Hasan. Il fut coupé en deux d'un coup de sabre. Le cheval d’Hussein tomba touché par une flèche. Hussein s'assit par terre mais les soldats ennemis n'osèrent pas le tuer, ne voulant pas être responsable de la mort du petit-fils du Prophète.

Abdallah, un des fils d’Al-Hussein âgé d'un an, pleurait. Hussein le prit dans ses bras, mais une flèche atteignit l'enfant à l'oreille et celui-ci fut tué sur le coup. Affaibli par la soif, Hussein voulut boire dans l'Euphrate, une flèche l'atteignit à la bouche. Sept ou huit hommes se jetèrent sur lui. L'un d'entre eux le transperça de sa lance dans le dos. Un autre le décapita lorsqu'il fut à terre. La tête d’Al-Hussein fut envoyée par Ubayd Allah à Yazîd. Elle fut conservée un temps dans une annexe de la mosquée de Damas, puis durant les croisades, emportée en Palestine à Ascalon. Elle fut enfin déposée au Caire en, en l’an 1153.