frarnlendeites

 

Le Mastaba de Kagemni

 

Qui est Kagemni

Sous le règne de Djedkarê Isési (2389-2357) l’avant dernier roi de la Vème dynastie on constate un affaiblissement du pouvoir royal au détriment des hauts fonctionnaires qui administre le royaume. C’est à cette époque que Kagemni débute sa carrière dans l’administration royale.

Pendant le règne d’Ounas (2356-2323) le dernier roi de la Vème dynastie il prend du galon, il est promu au rang de nomarque. « Les nomarques étaient les fonctionnaires qui administraient les nomes (provinces) au nom du pharaon. Cette fonction fut un des facteurs de  l'affaiblissement du pouvoir central»

A la mort d’Ounas, Téti1er qui a épousé sa fille Ipout fonde la VIème dynastie. Kagemni accède à la plus haute fonction du royaume en tant que Vizir. Il occupe également la charge de grand prêtre de Rê à Héliopolis, juge en chef, surveillant de la ville Pyramide de Téti.

 

Le Mastaba

Le grand mastaba de Kagemni est situé sur le côté nord de la pyramide de Téti à Saqqarah dans la nécropole ouest des nobles de la Vème dynastie. Il a été découvert par Karl Lepsius en 1843, puis fouillé par Jacques de Morgan en 1893, et par Victor Loret entre 1897 et 1899 et enfin par Cecil Firth dans les années 1920. Il est célèbre pour ses magnifiques représentations d'oiseaux et d'animaux.

 

Plan

 

L’entrée de la tombe se fait par une petite porte à redans et mous mènes dans une petite salle (1). A droite de l’entrée, elle conduit à une longue salle (2) qui aboutit à un escalier donnant sur le toit. Sur le côté Ouest de la salle 1, une petite ouverture donne accès à  la salle 3 à trois piliers. A son extrémité Ouest, une porte conduit à cinq magasins. Sur sa paroi Nord une nouvelle porte à redans donne accès aux autre pièces du mastaba (salles 4 à 8).On trouve égale un serdab inaccessible sans aucune ouverture, et dans l’angle Nord-Ouest, une Chapelle. Sur le mur Ouest de la salle 7 se trouve la fausse porte et  une table d'offrande à proximité sur le mur nord.Le mastaba a été réalisé avec des blocs de calcaire dont certains font plus de deux metres de long . 

L’entrée

Sur les deux piliers, de la porte d'entrée, Kagemni est représenté debout marchant vers le seuil. Dans la main gauche il tient le long bâton de commandement et dans la droite le sceptre Sekhem qui symbolise la puissance, la suprématie et l’autorité. Il est également représenté sur les deux montants de la porte dans la même attitude regardant vers la lumière du jour.

La décoration de la tombe nous montrent des scènes agricoles, de chasse et de pêche , décrit ses activités agricoles , terrestres et vers son culte, et sont destinés à montrer l'abondance de biens dont il jouissait, la fertilité de son bétail, la richesse de ses champs... C'est ainsi que, ainsi que celles de transport de richesses diverses constituent l'essentiel de ce répertoire.

Les bas-reliefs y sont plus finement réalisés, mais moins bien conservés. Ici aussi on rencontre des scènes typiques des sépultures de cette période : agriculture, chasse, pêche et offrandes. Nous allons vous les présenter les plus représentatifs, salle par salle.

 

Les Reliefs :

Salle 1

Les reliefs de la chambre représentent les activités dans les marais. Son milieu naturel y est reproduit avec un sens de l'observation remarquable. Le thème dominant n'est autre que la vie dans les marais du delta.

 

1              2  

 

 

1 Face à l’entrée : scène de pêche. Dans une barque en papyrus se trouve trois pécheurs. Le premier à l’avant, relève une nasse qui semble bien pleine et lourde.( La pêche à la nasse, utilise une grande bouteille en osier, dont l'extrémité se referme sur le poisson qui rentre à l'intérieur, aussi bien en eau profonde que sur les rivages du fleuve)

Au centre le second assis sur un siège de papyrus a lancé une ligne comportant plusieurs hameçons. A l’arrière le troisième pécheur assis sur ses talons, manœuvre la barque. Les trois hommes sont vêtus d'un simple cache-sexe, pour être plus à l’aise le premier pécheur l’a fait glisser sur sa poitrine. Sous la barque plusieurs espèces de poissons sont représentés (Perches, brochet, anguilles, silure). Un tétrodon (très toxique il est responsable chaque année de nombreux décès, Il est capable de se remplir d'air lorsqu'il est t inquiété)gonflé d'air dérive, ventre au ciel... Sauf pour ce dernier tous les poissons d'Égypte sont comestibles. Un tabou interdisait aux rois, aux prêtres de les consommer car la plupart étaient divins. Dans la végétation du marais, on peut voir une grenouille,une libellule et plus haut une sauterelle.

2 Une autre scène de pêche.

 

Salle 3

Sur ce mur de la salle à piliers, le thème dominant n'est autre que la vie aux champs ou on voient des scènes relatives à l’élevage des bovins.

 

1   2   3   4   5         

1  Scène comportant deux registres, le registre inférieur montre la traversée d’un gué par un troupeau. Pour indiquer que c’est une action dangereuse pour les bêtes mais aussi pour les hommes, on a représenté avec les poissons habituels, des crocodiles à l'affût et des hippopotames. Le registre inférieur montre la traite des vaches. (Détail des scènes dans les photos suivantes)

Traite des vaches. Pendant qu’un premier paysan maintient solidement les pattes arrières, un second, accroupi, effectue la traite avec ses deux mains.

3  Un tout jeune veau est porté sur les épaules pour le passage du gué, devant lui un bouvier est muni de sa natte de couchage, avec son bâton il fait avancer les derniers bœufs récalcitrants. Pour montrer que le passage d’un gué est dangereux, l’artiste à dessiner un crocodile en maraude.

4  Passage à gué du troupeau dans les marais. Un jeune veau est attaché à la barque afin d'éviter la noyade, il se retourne pour regarder sa mère qui va à sa rencontre en poussant un beuglement. Tout le troupeau suit derrière.

5  Scène de chasse à hippopotame. Dans une frêle embarcation trois chasseurs sont armés d’ harpons et d'un gourdin. Les chasseurs criblaient les hippopotames d’ harpons munis de crochets de métal jusqu'à ce qu'ils deviennent inoffensifs puis les achèvent à coups de lance ou de gourdin que l’on voit ici dans les mains d’un chasseur

Salle 4

 

1         4   5     6 

 

1 Un gavage d’hyène qui semble difficile et dangereux, des morceaux de volaille sont enfoncé dans la gueule de hyène qui est maintenue sur son dos les pattes liés

 Deux scribes assis tournent le dos aux personnages s’occupant des hyènes, les rapports sur les opérations de gavages seront transmis à Kagemni par le contremaitre debout devant eux.

3 On voit bien ici les outils du scribe : le calame était le principal outil d'écriture c’était généralement un roseau taillé en pointe. La palette, soit en bois, soit en ivoire, creusée d'évidements, l'un pour l'encre noire, un autre pour l'encre rouge. Le rouleau de papyrus qu’il découpait au couteau pour avoir la dimension souhaitée. Le godet contenant de l'eau pour humidifier les pinceaux.

Des serviteurs apportent des poissons pêchés dans les marais à Kagemni et sa famille que ne l’on n’aperçoit pas sur ce relief.  

5  Scène de basse cour. Une des trois volières entourées de filets, représentées sur le mur Ouest.

6 Scène de basse-cour Deux paysans accroupis sur le sol préparent de la nourriture destinée au gavage des oies. Deux autres paysans gavent les oies , un prépare une boulette l’autre l’introduit de force dans le gosier d’une oie.

 

Salle 5 (1-2)                                                                                                  Salle 7 (3-4)

 1          3        4  

 

 

 1   3  4   Défilé de porteurs d'offrandes     2 Défilé de Scribes                          

Salle 8

Les reliefs ont très souffert dans cette Salle. Sur le mur Est Kagemni est représenté en grande taille. Le sceptre qu'il tient de sa main gauche passe demanière illogique derrère son pagne.

 

 

 

Bibliographie

PORTER, Bertha and MOSS: Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs, and Paintings, III, Part 2 5 (pages.521-525). Griffith Institute, Oxford, 1978

Photos   AnfabéouDanielCsorfoly, kairoinfo4u, egypte-eternelle.org, tutincommon