frarnlendeites

DENDOUR

dand01

Le Temple déssiné en 1839 par David Roberts

Cette chapelle fut édifiée vers par de la XXVI ème dynastie, à la mémoire de ses deux fils morts accidentellement, noyés : Petisis et Pehorus. A l'origine, une chapelle fut creusée dans le roc derrière le naos, dédiée à ces frères divinisés. La légende aidant, les pèlerins affluant, Auguste transforma l'édifice en temple. Sur les parois de la porte, on y voit l'empereur officiant.

dand02

Dessin du Temple de Dendour dans son emplacement d'origine fait par Henry Salt lors d'une expédition dans le sud de l'Egypte et le nord du Soudan en 1819.

Ce temple fait en belles pierres de grès est dû à la générosité de l'Empereur romain Auguste envers son nouveau vassal nubien Kouper °: Edifié 30 avant notre ère, sa décoration fut probablement confiée ceux qui firent celle de Philae

° (Après le suicide de Cléopâtre, Auguste mena une politique déférente envers les dieux d'Egypte et leur clergé. il semble même avoir voulu les éclipser, par la création de nouveaux temples tel Dendour ou la reconstruction de Kalabsha sur les vestiges de l’ancien temple Ptolémaïque)

Le temple de Dendour fut bâti sur un sol vierge. Son clergé fut créé à l'occasion de son établissement et les revenus qui servirent à l’entretenir furent pris sur les taxes qu’Auguste prélevait sur la région.

Le Site de Dendour fut choisi pour honorer deux personnages Peteisis et  Pehorus ou Phiôr. Leur noyade probablement accidentelle leur conféra une sorte de sainteté du fait que se noyer, dans l'antiquité, était «faire le plaisir de Rê». Ils détiennent une si grande importance qu’ils sont représentés sur les murs du temple.

Osiris fut enfermé dans un coffre par son frère Seth qui le jeta dans le Nil ou il péri noyé. Depuis, pour cette raison, les victimes de noyades furent divinisées et accédèrent directement au royaume d’Osiris.

Mais la noyade seule explique-t-elle la construction d'un temple comme Dendour, en l'honneur des deux frères? A l'exception d’Antinoë, par ordre d'Hadrien et pour honorer les mânes d' Antinoüs, Dendour semble bien, avoir été le seul Temple en pierre, qui ait commémoré une noyade, dans l'Egypte romaine.

dand03

Mânes : chez les Romains, âmes des morts, considérées comme des divinités. Antinoüs favori et amant de l'empereur romain Hadrien mourut à 20 ans  noyé dans le Nil, dans des circonstances qui restent mystérieuses. Il fut divinisé par Hadrien.

Peteisis avait les chairs colorées on bleu tandis que Pihôr était enduit de couleur verte^. Représentés ensemble, Peteisis précède toujours Pihôr, leur costume est semblable : pagne court et uni, retenu par une ceinture ornée d'une queue de taureau, corselet, colliers, perruque courte et bandeau frontal où se dresse un uraeus. Peteisis, porte une couronne blanche, flanquée de deux plumes latérales, alors que Pihôr n’en porte aucune.

La couronne blanche indique que Peteisis, et probablement son père, Kouper dominaient la région de Dendour, dont ils devaient être les roitelets.

Il semble qu'Isis ait été la divinité principale de Dendour car elle préside à toutes les scènes importantes du temple. Toute fois dans le pronaos Pharaon lève son sceptre en l'honneur de Peteisis, indiquant bien par-là que les rites célébrés dans le temple sont également au bénéfice de ce noyé.

dand04

Pharaon faisant l’offrande du Dodecashene à Isis

En 21avant J-C le général romain Caius Pretorius fit une expédition militaire victorieuse au royaume de Méroé. Les Romains s'avancèrent jusqu'à Napata. Le traité de la paix qui suivi donna la Basse-Nubie à Rome et fut baptisée Dodecashene.

Avant son démentiellement le temple comprenait un mur de soutènement supportant une   terrasse qui surplombait les cultures et le fleuve, une Porte Monumentale, une Cour, le Temple proprement dit et un Sanctuaire Rupestre. Avant la construction du barrage d’Assouan, les eaux de l'inondation venaient baigner le mur de soutènement et envahissaient quelques fois l'esplanade.

La Terrasse, la Porte Monumentale, la Cour du Temple et certainement le Pronaos constituaient la partie publique du temple La partie réservée au culte et accessible aux seuls prêtres, se compose de l'Antichambre et du Sanctuaire. Dans ces deux salles, la décoration est limitée aux chambranles et linteau de la porte.

le Sanctuaire Rupestre est séparé du bâtiment du temple proprement dit par un espace relativement large, où furent retrouvées les traces de murs, entourant l'entrée de la grotte, d'une sorte d'avant-cour, probablement close bien qu'à ciel ouvert. Intérieurement le sanctuaire rupestre est une simple grotte, creusée dans le rocher avec une sorte de banquette basse, sur l'un de ses côtés.

En effet, à la fin du 6ème siècle de notre ère, alors que Justinien, depuis Byzance, régnait sur l'Egypte, le roi nubien, Eirpanome, ordonna de transformer le temple en église. Celte transformation ne se fit pas sans une certaine résistance de la population locale dont la dévotion à Isis, était encore très vivace à ce moment-là. Ses adorateurs ne permirent pas que leur déesse soit détériorée par les transformations faites au temple.

Les États-Unis participant à la vaste campagne internationale pour la sauvegarde des monuments de Nubie, l'Égypte, pour les remercier, leur offre, en 1965, le temple de Dendour. Il a été reconstruit au Metropolitan Museum de New York.

dand05

Metropolitan Museum de New York.

Bibliographie

BIFAO 68 (1969), p. 1-13 Observations sur le temple de Dendour Monnet-Saleh Janine

Edwards, Amelia B. "A Thousand Miles up the Nile 1890

Temples and Tombs of Ancient Nubia.