frarnlendeites

 

Temple de Ramsès II 

 

Au tout début de son règne, Ramsès II achève à Abydos le temple de son père Séthy. Il décide de construire son propre temple à environ 300m de celui- de son père. S’il n’est pas le plus grandiose, il reste par ses reliefs et ses couleurs vives, un des plus beaux qu’il est construit. Il est bâti principalement en calcaire blanc, les architraves, les linteaux de portes, les piliers de la cour A et les deux chambres principales sont en grès. On trouve deux ou trois endroits où on a utilisé le granit et l’albâtre, du quartzite jaune et rose pour le sanctuaire d'Osiris. La qualité des scènes en bas-relief en creux est comparable à celle qu'on trouve dans le temple de Séthy .II y a donc analogie de construction entre les deux temples.La hauteur des murs en calcaire du temple sont réduites de nos jours à environ environ deux mètres.

 

Le Site

 ABR00       ABR01        ABR02

Plan

ABR0

D’après le plan de Mariette

Chapelles   E: d'lsis F: d'Horus G de Ramsès II I : d'Osiris J: de Thot K: de Mln-Ré N: des ancêtres O: de Sethy S: de I ‘Ennéade Salles   D: Naos d'Osiris H: du culte des morts  Q: du trésor P: des habits M: Ennéade d'Abydos R - L: Antichambres

 

Description

Le 1er pylône

Un premier pylône, disparu de nos jours sans laisser de traces visibles devait être situé dans les terres cultivées. Il ouvrait sur la première cour. A gauche de celle-ci se trouvait une chapelle doté d’un balcon d’apparition .

Le 2em pylône 

ABR

Le 2em pylone précédé par les vestiges de la 1er cour

Le 2em pylône 

Le 2em pylone précédé par les vestiges de la 1er cour.Il est très dégradé,Il ne reste du pylône que les soubassements et une partie des montants de la porte d'entrée. Le pylône est en calcaire, la porte en granit rose.La face antérieure du pylône semble présenter un résumé des campagnes de Ramsès II.Le roi a la hache, la masse d'armes, et l'enseigne de victoire. Des officiers lui amènent des prisonniers. Aucun personnage n'est visible en entier. On croit cependant reconnaître des Lybiens, des nègres et des Asiatiques. Sur la partie gauche du second pylône, la liste des peuples africains soumis comporte 18 noms. La liste commence par Kouch et se termine par Pount.  

La 2em cour  

L'ensemble de la cour est très ruiné. Sur la droite au nord-ouest   se trouve les des piliers osiriaques, vestiges d’une terrasse faisant tout le tour de la cour. Sur ces quatre cotés les murs de la cour étaient décorés de grands tableaux dont il ne reste que les soubassements (peuples vaincus, Pehou, Procession).

Listes des peuples vaincus.  

Elles  sont situées au fond de la cour de chaque côté du portail en grès noir. La liste du sud est très abimée

Ces listes représentant ses ennemis traditionnels sont connues sous le nom des Neuf Arcs .Les ennemis changent au fil du temps, Quand ils sont illustrés les neuf arcs incarnent chacun un ennemi différent pertinent de leur époque. Ces deux listes sont situées au fond de la cour dans les angles NO et SO près de l’entrée des chambres H et O.

ABR03 oeilOuest :Peuples du Sud à droite de la chapelle O               oeil Est : Peuples du Nord à gauche de la chapelle H oeil

Sur le mur Est  les Neufs Arcs sont représentés par les peuples du Nord.Ce sont les Libyens, les Hittites, les crétois. Ils sont enchainés par le cou avec des tiges de papyrus. A à l'extrême gauche, le Tahennou (la Lybie actuelle); ensuite Naharin, nom du Mitanni; en 4ème position, le Khatti, pays des Hittites; puis Kefetiou (la Crête actuelle).  

Sur le mur Ouest, les Neufs Arcs sont représentés par des africains , des Nubiens dupays de Koush, à la Nubie du Nord. A droite, le pays de Koush, la Nubie méridionale et à l'extrême gauche, Ouaouat, (la Nubie du nord). Ils sont enchainés par le cou avec des tiges de lys.

Les ovales bordés de créneaux ne sont pas des cartouches, mais les villes des ennemis. On peut y voir les remparts représentés par les créneaux et le nom de la ville.

Processions   Elles sont représentées sur les soubassements des faces NE, et Sud qui montrent des défilés d'offrandes, de soldats, de prêtres, d'animaux et de découpes de bœufs.

Le mur situé au nord comporte une grande scène d'animaux précédant les quatre prêtres, qui les conduisent sur le lieu où ils seront sacrifiés et où ils serviront d’offrandes

ABR04

Les quatre prêtres s’avancent au-devant du cortège. Le premier est le scribe qui qui est charge d’enregistrer les offrandes qu’il va voir défiler devant lui. Le second est le prophète d'Osiris qui offre l’encens devant la procession s’avançant vers le temple de Ramsès.- Le troisième, vêtu de la peau de panthère comme le précèdent, est le prophète du temple de Ramsès. Le quatrième, enfin, est le prêtechoachyteLe terme choachyte est utilisé pour se référer à un distributeur d'eau Puis vient le cortège lui-même, dans lequel ne figurent que des prêtres ou des serviteurs amenant des animaux vivants, bœufs, antilopes, gazelles, grues, canars. Le troisième bœuf est spécialement désigné comme un bœuf excellent de Kousch. Cette mention, nous indique que l’Egypte avait acclimaté ces bœufs à cornes recourbées originaires d’Ethiopie, on ne les rencontre plus aujourd'hui qu'en Abyssinie et au Soudan.

Les murs du sud-est décrivent une grande procession conduite par un serviteur portant la statue du roi. Le cortège se rend dans le temple pour déposer aux pieds de la statue de Ramsès des offrandes dont le mur extérieur du sud nous a donné la liste malheureusement très mutilée. Il se partagea en cinq groupes ayant chacun un rôle à jouer

ABR05

                                1                                                                      2                                   3                  4                 5

Le troisième  groupe occupe une partie du côté Sud gauche de la cour .Des porteurs de pain (1), de gâteaux cuits, de gâteaux tekou, de vases contenant de la bière et des vins de diverse qualité, forment ce troisième groupe. Un choachyte,(3) un scribe (4) chargé du compte des offrandes, un prophète du temple (5) de Ramsès, les précèdent. En tête du groupe marche un personnage (2) qui porte sur l’épaule une statue du roi régnant que le roi a consacrée dans le sanctuaire du temple, et en l’honneur de laquelle tout un service de prières et d'offrandes a été organisé. Le roi offre au roi sa propre image. Sur la même paroi de la cour on trouve le quatrième groupe . Les mêmes offrandes de pain, de gâteaux, de bière et de vin, se retrouvent. Des serviteurs apportant des fleurs ou conduisant des veaux et des bœufs se joignent au cortège.

ABR06

                                              1                                                                                     2

On trouve le cinquième sur la paroi sud-est de la cour. On amène au temple un bœuf richement caparaçonné oeil(1). Ses cornes sont terminées par un ornement, probablement en métal. Il est précédé de gazelles et d'antilopes (2) destinées comme lui à être offertes en sacrifice.

Cette fois, ce ne sont plus des prêtres qui viennent au-devant du cortège, mais «les soldats de toutes armes, parmi lesquels sont confondus des prisonniers noirs, asiatiques, libyens. Le char même du roi et ses chevaux, sont de la fête

ABR07

Sur le mur ouest, les Neufs Arcs sont représentés par des africains. A droite, le pays de Koush, la Nubie méridionale et à l'extrême gauche, Ouaouat, (la Nubie du nord). A droite, la procession d’Abydos diffère, par sa composition, de celles de Dendérah et d’Edfou, où les prêtres sont seuls admis et qu’embellissent toutes les enseignes sacrées el les saintes images des parèdres. Comme à Médineh-Abou et à Deir el-Bahari. I ‘élément militaire se joint à l'élément sacerdotal, car ce ne sont pas seulement les dieux que l'on veut honorer.

Le Portique

On y accède par l’escalier central de la 2eme cour. Seuls ont subsistés, la porte en son milieu et le mur droit sur une hauteur ne dépassant pas 1,60m.

Les salles hypostyles

La première a été décorée par Ramsès alors qu’il était prince et codirigeant de son père. Huit piliers rectangulaires soutenaient le toit. La décoration est semblable à celle de la cour et du portique. Quelques scènes très mutilées subsistent, ce sont scènes du pharaon à la tête d'une procession honorant Osiris et portant le symbole de culte dans le temple d'Abydos.

Liste des Pehou

 

     ABR08            ABR16              ABR09           ABR17       

Sur les murs inferieurs une frise dont les couleurs sont très vives représente les génies ou nomes du Nil. Ceux-ci sont peints dans des couleurs différentes, le rouge représente le Nil à l’inondation, le bleu l'hiver et le vert, l'été. Sur leur tête, on lit le nom du nome qu'ils personnifient. Leur bras gauche porte un plateau chargé de vases à libations, d'aliments divers, et des fleurs qui ne manquent jamais sur les tables égyptiennes; de la main droite, ils tiennent des tiges de papyrus.

Les Egyptiens appelait les espaces cultivables proches du cours et des branches du Nil les Ouou et les dépressions inondables, marécages les Pehou. Ce sont des subdivisions des nones. Les nones sont symbolisées par des dieux Hapy portant chacun sur la tête le symbole identifiant leur région administrative.

 

 oeil À l'extrémité ouest du mur sud, un escalier étroit dont il ne reste que quelques marches donnait accès au toit en terrasse.

La deuxième salle hypostyle comporte huit piliers de grès. Les parois gauche et droite donnent chacune accès à trois chapelles. Celles sur le côté gauche ont probablement été consacrés aux dieux de Thèbes et celles sur le côté droite aux dieux d'Abydos.

La paroi arrière donne en son centre accès aux chapelles D, E, F que nous allons décrire. Dans les coins nord et sud se trouve les chambres M et S qui contiennent chacune neuf niches décorées destinées peut être à recevoir des statues qui ont également des reliefs très colorés.

 

Les Chapelles oeil

 Vues des Chapelles D,E,L,K,J,P entourant la salle.oeil

Chapelle D

 Elle était consacrée au sanctuaire d’Osiris, ses murs en albâtre reposent sur une assise de quartzite rouge.

 oeil On peut y voir un groupe de 4 statues réalisées dans un bloc de granit gris. Au centre se tient Osiris, a sa droite Isis et Sethy, à sa gauche probablement Ramsès II. Cet ensemble très abimé a été en partie reconstitué

oeilLe mur Ouest   A droite : Divinités et vases liturgiques. A Gauche Le roi et des divinités dont le dieu Thot et Nephtys.

 

Chapelle E

ABR13

 

Sur le mur Ouest une barque est protégée par trois déesses : Le roi que l’on ne voit pas sur la photo verse une libation devant une table d'offrandes posée à l'avant de la barque. De petits rois encadrent le naos posé sur la barque. Deux talismans,représentés par deux petits scarabées sont accrochés à la barque. A gauche des déesses quatres enseignes portent des têtes de dieux et de déesses elles  donnent au roi  Pouvoir ,Stabilité,Vie  et Santé. 
Sur le mur Est  les enseignes  de la deuxième barque. 

Chapelle F 

 Elle était destinée a recevoir sur une banquette situé au fond de la chapelle une barque dont on  ne connait pas l'usage. Elle comporte sur ses murs deux scènes comportant des barques. Sur une des scènes très dégradée 6 dieux  protégeaient la barque. Seuls trois sont visibles et deux identifiés, dont Anepou (Anubis en égyptien ancien), et Heqet. 

Anepou ou Impou était représenté avec une tête d’homme est le nom grec de l’ancien égyptien du dieu Inpou ou Anepou. Plus tard il devint Anubis et hérita d’une tête canine. Heqet est généralement représenté avec une tête de grenouille, ici elle est également représentée avec une tête humaine en tant que déesse primitive.

Chapelle G

Elle a une symbolique funéraire très marquée. Sur les bases des murs sud et nord, les Litanies du Soleil(ou de Rê) ont été gravées. Elles comprennent plusieurs scènes complétées par des vignettes du livre des morts. La principale représente le disque du Soleil qui fait fuir les forces maléfiques, le serpent et le crocodile (Erik Hornung). Jean-Pierre Corteggiani pense plutôt que le serpent et le crocodile sont les protecteurs du soleil. Celui-ci est figuré sous trois formes différentes : le disque, le scarabée et le dieu à tête de bélier.

ABR12

Les litanies du Soleil, appelées également « Litanies de Rê» est une composition religieuse du Nouvel Empire. Bien que la plupart des interprétations soient trouvés dans les tombes, en particulier celle de Séti 1er Les Litanies de Rê n'est pas vraiment un texte funéraire mais un guide pour les 75 formes et noms que prend la divinité solaire. Cette composition cherche également à établir une égalité entre le roi mort et le bâ, l'âme dieu du soleil.

Mur nord : Thot accueille la barque sacrée de Ramsès II conduite par les âmes de Pe(en haut et celles de Nekhenen bas). Les Bâ et les noms des villes sont inscrits au-dessus de la tête des faucons. Le roi assis sur son trône est accompagnée d’une déesse placée derrière lui.

ABR15

Pé et Nekhen sont deux cités emblématiques du nord et du sud et des hauts lieux prédynastiques. Les trois âmes de Pé sont identifiées à Horus, accompagné de ses deux fils Amset et Hâpi. Les trois âmes de Nekhen à tête de faucon, sont identifiées à Horus, accompagné de ses deux fils, Douamoutef et Kébehsénouf.

Placée à l'avant de la barque, la déesse Meret est  représentée en double, l'une cachant l'autre, l'une étant Meret du nord , l'autre étant Meret du sud  comme vous pouvez le voir  ici ; elle représente toutes les dualités de la pensée égyptienne, Haute et Basse Égypte, Isis et Nephtys, le soleil et la lune... La titulature ( de Ramsès II ne comporte que "Ouser-Maât-Rê", indiquant que ce tableau date des deux premières années du règne. On retrouve les deux talismans ( petits scarabées) accrochés à la barque. 

Sur la proue se trouve une enseigne ou le Dieu Dédoun originaire de Nubie est représenté sous la forme d'un lion. Il se tient sur un serpent portant la couronne de Haute Egypte.

Salle H

1 Elle est située sur le mur sud du portique au nord-ouest. A droite de sa porte le roi coiffé des couronnes blanche et rouge nous accueillent, son bras droit levé nous invite à entrer. Sur la gauche de la porte Osiris en fait de même. Sur la gauche d’Osiris commence la représentation des génies du Nil portant sur leurs têtes les enseignes de leurs districts ou villes.

oeil Sur la proue de la barque le Dieu Dédoun se tient sur un pavois. Coiffé du disque et de deux plumes osiriennes, il symbolise la puissance royale en écrasant un serpent. Devant la barque Ramsès II se tient devant un amoncellement de victuaille qu’il offre à la vache divine la déesse Hathor.

Salle L

oeilSur le mur Est la Déesse Meret a le visage martelé, elle est ici également représentée en double. Elle rend hommage à la triade Osiris - Isis - Horus. Elle est suivie par les âmes de Nekhen.

 

Fond du temple les autre salles

   ABR48           ABR46          ABR44         ABR42

Aile Sud Est                     Hypostyle 2                       Salle M                                 Salle S   

 

Extérieurs

Il n’existe que les parties inférieures des murs. Celles du Nord et de l’Ouest relatent une version de la bataille de Kadesh d’un beau relief incisé dans le calcaire. Sur le mur Sud se trouve un calendrier des jours fêtes qui répertorie les offrandes fournies cette Ramsès II décrit son temple, avec son bâtiment et de dotation, ce qui semble être précis dans ce qui reste aujourd'hui. Il décrit un pylône de calcaire blanc, portes de granit et un sanctuaire de pur albâtre qui a dû être très beau en son temps.

 

Bibliographie

  1. M. Flinders Petri  Abydos The Egypt Exploration Fund T2   London 1902

Auguste Mariette Abydos descriptions des fouilles Tome2 1880

Photos  

Certains droits réservés :

© kairoinfo4u © Don McCrady   © Timothy Lavelle   © Anfabéou   © Daryl Manning  © egypte-eternelle   © Labetoulle Sonia ©  Olaf Taush   © tanyariga    

Tous droits réservés  : © Federhirn  © Soloegipto  

Dessins     Travail personnel .A. Fabié d'après les dessins d' Abydos Tome 2 Description des fouilles par Auguste Mariette 1880