frarnlendeitrues

Beni Hassan

 

bh0

 

Beni Hassan est le nom arabe contemporain d’un village de Moyenne Egypte. Le site doit son nom de Béni Hassan à une tribu arabe qui s’y est fixée à la fin du XVIIIe siècle. Pour des raisons évidentes de topographie, la nécropole été aménagée à l’est et non à l’ouest du Nil. En effet dans cette zone, le gébel (Massif montagneux), n’est qu’à un kilomètre environ du fleuve alors que sur la rive ouest, traditionnellement réservée aux morts, la montagne est beaucoup plus éloignée. Elle se situe sur la rive droite du Nil, à 20 km au sud d’Al-Minya, non loin d’El-Amarna.

 

La Nécropole

Elle est établie sur une terrasse naturelle qui Nil jouit d’une vue exceptionnelle sur la vallée. Depuis les falaises, la vue vaut le détour ; succession de désert, damiers des champs cultivés, méandres du Nil, horizon brisé par les clochers des églises et les minarets des mosquées.

Les gouverneurs (nomarques) du nome de l'Oryx du Moyen Empire y ont été enterrés dans des tombes décorées de pierres taillées. Leurs décors typiques représentent la vie quotidienne et agricole sous le Moyen-Empire, ils ont une valeur archéologique inestimable et donnent de précieux renseignements sur cette période de l'Egypte Antique. Ces ornements sont particulièrement remarquables dans le tombeau (BH3) de Khnoumhotep II, monarque de la XIIe dynastie Durant la première période intermédiaire et pendant une partie de la période du Moyen Empire, il était courant que la fonction de nomarque soit héréditaire. Au cours de la XIIe dynastie, le pouvoir des nomarques commença à être restreint et furent nommés ou au moins confirmés par le roi. En raison de la qualité et de la distance des falaises à l'ouest, elle se trouve sur la rive Est.  On y trouve deux cimetières, le supérieur et l’inférieur.

bh1

 

Le cimetière supérieur situé près du sommet de la falaise, loge les tombes des nomarques qui sont creusées dans la roche, y compris éléments architecturaux comme les colonnes et les architraves. Il compte 39 tombes dont 10 seulement sont décorées de peintures et deux comportent des inscriptions. Les plus anciennes remontent à la fin de la VIe dynastie. La majorité des tombes ont été aménagées au Moyen Empire, elles appartiennent aux gouverneurs f du nome de l’Oryx, le 16e de Haute-Égypte, et aux chefs du désert oriental. Certaines des plus grandes tombes possèdent des inscriptions biographiques et ont été peintes avec des scènes de la vie quotidienne et des scènes de guerre. Elles sont célèbres pour la qualité de leurs peintures. De nos jours, beaucoup de ces scènes sont en mauvais état, même si au 19e siècle des copies de plusieurs d'entre elles, ont été faites.

 

Le cimetière inférieur rassemble quelque 900 tombes-puits datant du Moyen Empire et fouillés entre 1902 et 1904 par John Garstang.

 

 

 

Tombe de Khnoumhotep II  lire