frarnlendeites

 

KV17 Tombe de Sethi I  

 kv1700

  Photo fish-eye, conservée au Náprstek_Museum, à Prague.

Situation

 La tombe de Sethi 1er située dans la Vallée de Rois ( Biban el Moulouk ) à l'Ouest de Louxor, s'étend sur une longueur totale de 137,20 m, elle est la première à avoir été décoré d’autant de textes religieux. On peut citer Les litanies de Rê, le Livre des Morts, le Livre des Portes, le rituel d'ouverture de la bouche, du Livre de la Vache Merveilleuse.  Des scènes astronomiques ornent le plafond de la chambre funéraire, on peut également voir des représentations de Séthi I seul et accompagnés de nombreuses divinités. On le considère comme le plus beau tombeau de la vallée des Rois.

 Il se compose d'un total de sept couloirs et de dix chambres. Trois couloirs en pente mènent à une première chambre, puis à la salle à colonnes avec sa chambre latérale. Une descenderie et deux couloirs en pente permettent d'accéder à une antichambre au-delà de laquelle se trouve la chambre funéraire. Celle-ci possède cinq chambres latérales et un long passage à l'arrière.

Certaines structures menaçant de s’effondrer  elle fut fermée au public en 1992 pour des raisons de conservation et de consolidation. Sa réouverture eut lieu en novembre 2016

 

Découverte

 Le 16 octobre 1817, Belzoni  6 jours après avoir découvert la tombe de Ramsès Ier, donne l'ordre de creuser à une ravine tout près de celle-ci. Deux jours plus tard, il découvre que la roche a été taillée pour former une ouverture. Le 18 octobre 1817 au matin, à plus de cinq mètres au-dessous du sol, il découvre un corridor. Au bout, un escalier  mène à un deuxième corridor (décoré de hiéroglyphes et de peintures en bas-relief) qui finit sur un puits d'une dizaine de mètres de profondeur, interdisant toute poursuite de l'exploration. Cependant de l'autre côté du puits, il remarque une petite ouverture d'à peine soixante centimètres de large. Le lendemain, il pose de grandes planches lui permettant de le franchir. Il débouche alors dans une grande salle soutenue par quatre piliers et décorée de peintures dans un état exceptionnel de conservation. Belzoni l’appellera « antichambre », il explore d'autres corridors, descend d'autres escaliers, inspecte d'autres pièces auxquelles il donne un nom : le salon des Dessins  (contenant des esquisses);  la salle des Beautés , (pour la perfection des peintures);  la chambre des Mystères, (des figures symboliques couvrent ses murs) ; la salle d'Isis , abritant une momie embaumée d'un taureau.

 

Dans la chambre funéraire Giovanni mit au jour un sarcophage de calcite et des fragments du coffre à vases canopes, qui sont aujourd'hui au musée de Soane à Londres. Sous la XXIe dynastie, le tombeau de Séthi I servit un court moment de cachette pour les momies de Ramsès I et Ramsès II. En l'an 10 du règne de Siamon (978-959) ces momies ainsi que celle de Séthi I et beaucoup d'autres furent déplacées dans la cachette de la tombe DB320 de Deir el-Bahari, qui fut découverte en 1881. Voir l’article oeil

Plan

 kv1701

 

Description

Corridor B  oeil   

 

 kv17b0

Ce couloir en pente est décoré en relief relevé, il faut emprunter l'escalier A de 27 marches qui descendent rapidement pour l’atteindre. Il est essentiellement décoré par les textes et les vignettes des les Litanies de Rê.

Les Litanies du Rê appelées également Litanies du Soleil, décrit les soixante-quinze formes de manifestation de la divinité solaire Soleil. C’est une composition religieuse du Nouvel Empire. Bien que la plupart des interprétations soient trouvés dans les tombes, en particulier celle de Séti 1er ; Les Litanies de Rê n'est pas vraiment un texte funéraire  mais un guide pour les 75 formes et les noms  que prend la divinité solaire. Cette composition  cherche également à établir une égalité entre le roi mort et le  bâ, l'âme dieu du soleil.

kv17b1    oeil

 

Le mur gauche (sud-est) montre Sethy I devant Ra-Horakhty, suivi de la scène d'ouverture de la Litanie de Rê qui apparaît pour la première fois dans une tombe royale. Le mur droit (nord-ouest) continue le texte de la Litanie de Rê.  Le plafond est décoré de vautours.

Les parois des deux premiers couloirs A et B sont décorées des textes des litanies de Rê, le soleil (Rê) est représenté sous trois des 75 formes qu’il peut prendre (le disque, le scarabée, le dieu à tête de bélier).

Les textes précisent que Rê et Osiris sont réunis en un même être, Rê est le ba (l'âme) et Osiris le corps. Les litanies de Rê montrent donc l'identification entre le soleil Rê et le pharaon défunt qui doit accomplir la même course : avant de renaitre au soleil levant sous la forme du scarabée Khépri le pharaon défunt doit traverser le monde souterrain en triomphant de tous les périls. Les textes inscrits sur les parois de la tombe sont destinés à aider le pharaon à accomplir son périple divin.

 

Escalier C

Il a une pente abrupte de trente degrés. Les deux murs au sommet de la cage d'escalier sont décorés avec les diverses manifestations de Ra de la Litanie de Ra, à la fois dans les recoins et pour presque toute la longueur de la cage d'escalier. Des versions presque identiques de la troisième heure de l'Amdouat couvrent le mur gauche (sud-est) et droit (nord-ouest). Au bout de l’escalier, sur les deux murs se trouve un dessin d'Anubis. Sous lui, sur le mur sud-est, se trouve Isis, sur le mur du nord-ouest Nephthys. Le plafond est peint avec une continuation de la Litanie de Ra. Une figure agenouillée de Maat avec des ailes déployées, bordée de cartouches de Sety I, a décoré la face verticale du surplomb près de l'arrière du plafond de cet escalier

kv17c1

 Maat agenouillée

suiv