frarnlendeitrues

 

Videos

 

LES VIDEOD FULL HD

 

 

<--  Visite d'Assouan Full HD

Tour de bateau sur une partie étroite du Nil en direction d'un restaurant Nubian situé sur une petite île sur le Nil , près d'Assouan

 


 

 

<--  Visite du Caire Islamique et  du quartier copte

 

 

Les temples d'Abou Simbel1 sont deux temples de l'Égypte antique construits par le pharaon Ramsès II (-1304 / -1213, XIXe dynastie) pour son culte ainsi que celui de dieux égyptiens et de son épouse Néfertari à Abou Simbel, en Égypte, au nord du lac Nasser sur le Nil, à environ soixante-dix kilomètres de la deuxième cataracte du Nil.

 

 

Le Souk se compose d’un dédale de passages et de ruelles étroites où se succèdent de manière continue des artisans, des boutiques, des vendeurs de parfums et d’épices. C'est un labyrinthe d’allées, de culs-de-sac, d’étages, de sous-sols et des boutiques à perte de vue. Discuter, fouiner, marchander, palabrer, chiner autant de mots qui peuvent s'adapter à cet endroit où les gens sont souriants et prêts à vous faire croire que vous faites la meilleure affaire si vous avez la bonne idée de regarder vers leur boutique ou d’y toucher un article. 

Le temple d'Amon à Louxor ou Opet du sud est un temple égyptien voué au culte d'Amon. Situé au cœur de l'ancienne Thèbes, il fut construit pour l'essentiel sous les XVIIIe et XIXe dynasties. Il était consacré au dieu dynastique Amon sous ses deux aspects d'Amon-Rê céleste et d'Amon-Min (divinité ithyphallique). Les parties les plus anciennes actuellement visibles remontent à Amenhotep III et à Ramsès II. Par la suite, de nouveaux éléments furent ajoutés par Chabaka, Nectanébo Ier et les Lagides.

Baptisée par Homère la ville aux cent portes, tant était grand le nombre de ses temples aux entrées monumentales, la ville de Louxor est édifiée sur l'ancienne cité antique de Thèbes fondée il y a quatre millénaires. Son nom vient du mot arabe el-qusur (forteresse, palais ou châteaux selon les guides) qui dérive du mot romain castrum. A l'origine, le nom égyptien était Waset ou Ouaset, dérivé du mot was qui signifie le sceptre, symbole du pouvoir surnaturel des dieux. Le nom de Thèbes date de l'époque grecque. Il laissera la place à celui de Diospolis Magna utilisé au cours de la période ptolémaïque et romaine.

 L'impression offerte par Edfou est tout simplement extraordinaire. On est persuadé qu'il ne manque pas une pierre, pas une sculpture, pas un relief. Sans nul doute, Edfou est un miracle. Sa préservation est due à la magie d'Horus qui a veillé sur son temple d'élection. Les rationalistes ont un autre avis. Pour eux, tout s'explique par une longue période d'ensablement, pendant laquelle seules les parties hautes de l'édifice restaient visibles.